Actuellement indisponible.
Nous ne savons pas quand cet article sera de nouveau approvisionné ni s'il le sera.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 9,99

Their Satanic Majesties

3.8 étoiles sur 5 29 commentaires client

Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle

Nos clients ont également consulté ces articles en stock

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste The Rolling Stones


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Cassette (23 août 1989)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Abkco
  • ASIN : B005S0G5ME
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 3.8 étoiles sur 5 29 commentaires client
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?

  • Ecouter les extraits (Extrait)
1
30
3:46
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
2
30
2:50
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
3
30
3:13
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
4
30
3:07
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
5
30
8:33
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
6
30
4:35
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
7
30
4:22
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
8
30
5:08
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
9
30
4:45
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
10
30
3:39
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 

Description du produit

Critique

Considéré à l’époque comme un total fiasco (quelque chose comme les sous-doués intègrent le Sgt. Pepper's des Beatles), l’écoute de Their Satanic Majesties Request constitue encore aujourd’hui une épreuve fascinante.

Les cinq musiciens (et producteurs) se sont effet votés à l’occasion des sessions une indulgence plénière pour toutes les complaisances, et autres délires narcissiques. Ce qui ne serait pas bien grave, si cela n’imposait pas à l’auditeur polyrythmie africaine, bandes inversées, ou grand orchestre en goguette. Parfois les trois simultanément. Sans apologie de quelque substance que ce soit, il peut en effet sembler périlleux d’aborder cette écoute à jeun. Mais, après tout, il en allait de même de beaucoup de disques psychédéliques sortis à la même époque.

Pourtant, l’album collectionne ses moments, parfois extra-musicaux. La pochette originale est une merveille en 3-D, et il n’est de fixer le regard de Jagger sur le recto pour se souvenir qu’il était sous acide au moment des séances de pose. Et le second grand plaisir dispensé par ce disque reste qu’il a cloué le bec à tous les fans canal historique de la première heure, qui escomptaient bien que le groupe enregistre « Fortune Teller » sa carrière durant. Au moins, l’incompréhension d’auditeurs refermés sur leurs certitudes pourra réjouir.

Enfin, si l’on se décide à insérer le disque dans un lecteur, force est de convenir que le sombre « 2000 Light Years from Home » est une gemme de ce qu’on n’appelait pas encore le rock spatial, et « She’s a Rainbow » un chef d’œuvre tout court. Jamais plus les Rolling Stones ne se montreront aussi aventureux : cela méritait bien une halte. L’album accueille une cohorte d’invités prestigieux, dont John Lennon et Paul McCartney.
Their Satanic... parviendra à la troisième place des charts britanniques (2e aux États-Unis, et premier en Australie), mais les singles « In Another Land » (87e) et « She’S a Rainbow » (25e) ne connaîtront qu’une modeste carrière.

Christian Larrède - Copyright 2017 Music Story

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Album vinyle Achat vérifié
Disque vinyle d'excellente qualité,c'est bien un 180 gr, vérifié, il est épais, lourd,la galette fait environ 181 grammes sur la balance. Pas de voile ! très très bonne qualité de pressage, pas de bruit de surface, pas de craquement, bonne dynamique. Très bonne, voir excellente restauration et remastérisation , un disque vinyle de très grande qualité !
Superbe pochette, baroque, hippie qui vous replonge dans la fin des sixties.
Album, à la limite psychédélique, compositions musicales étranges, surprenantes pour les Rolling Stones mais tellement dans l'air du temps de fin des sixties.
Un fabuleux, exceptionnel She's a rainbow avec sa mélodie géniale récurrente au piano.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
formidable déjà, qu'en cette fin 67 les stones arrivent encore à enregistrer quoi que ce soit. entre les arrestations et les hospitalisations, l'atmosphère est déjà bien plombée...Brian est déjà sur le déclin et il y a quelque chose de pourri au royaume de la contre culture! malgré cela, satanic par bien des aspects est un disque recommandable, provocateur à souhait et tellement ironique quant au phénomène hippie...
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Un client le 16 avril 2003
Format: CD
"Their Satanic Majesties Request" est un album exceptionnel qui tient une place à part dans la discographie des Stones : il est ni plus ni moins la tentative de réponse au "Sergeant Pepper's Lonely Hearts Club Band" des Beatles qui avait fait sensation quelques mos plus tôt. Les fans des Stones furent déçus. Pourtant, si Mick et Cie s'éloigent de leur registre habituel, ils nous livrent des morceaux de très grande qualité comme She's A Rainbow ou Citadel avec moult trouvailles sosnores, expérimentations, sans renier l'énergie brute des Stones. Une pièce de collection à posséder impérativement.
Remarque sur ce commentaire 18 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par P. Vero MEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 28 février 2008
Format: CD
Pourquoi tant de critiques défavorables à l'encontre de cet album ? Certes nous sommes loin des racines bluesy et des imprecations rageuses des sticky fingers et autres, mais que de bonnes choses !
Des mélodies remarquables ( she's a rainbow, 2000 light years from home..) , du rythme et des riffs ( citadel, 2000 man ) et puis Gomper..c'était l'influence interstellar overdrive à laquelle la chanson ne rend rien.
Le tout n'est peut être stonien en diable, mais est néanmoins très attachant.
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Jules Joffrin MEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 30 août 2004
Format: CD
ah c'est sûr, ce ne sont plus les rockeurs, ou pas encor ceux de let it bleed... mais c'est un pur chef d'oeuvre psychédélique, parrallèle à sgt peppers, et savoureux. A posséder avec The Piper at the Gates of Dawn des pink floyd...
Avec, en prime, la seule chanson des stones chantée par Bill Wyman!
Remarque sur ce commentaire 23 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
on entend souvent dire que cet album n'est pas assez ceci ou cela. j'écoute peu les stones mais je trouve que cet album est un sommet d'une très grande richesse musicale. au panthéon, hors normes et intemporel.
Remarque sur ce commentaire 11 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Voilà un album purement magique ! Tout y est subtilement étrange et original. Ceux qui n'apprécient pas, sont formatés à entendre des choses conventionnelles. Du blues, de la pop, du rock, les Stones en ont fait et des meilleurs. Mais ici, place à l'imagination et à la créativité hors norme. Peut être l'album ou s'exprime le mieux l'apport de Brian Jones en influencant tout le groupe d'une magie particulière. Rien n'est à jeter. Ce disque est un monument du "rock psychédélique" qui à marqué la fin des années soixante.
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Pour comprendre cet album, il faut le replacer dans la période hippie et psychédélique assez courte qui a marqué profondément le monde et tous les groupes à partir de 1967... C'est-à-dire une période expérimentale incroyablement imaginative et prolifique musicalement en fin de la "British blues explosion" des sixties et le début des seventies (et il ne faut surtout pas parler d'errements comme j'ai pu le lire pour cet album)... une période créative sans bornes comme jamais il n'en avait existé auparavant, ni jamais depuis lors, maintenant qu'on se moule dans du « commercial » plus rentable... une période durant laquelle certains ont pu croire que la musique pouvait "changer le monde"... Voir aussi à ce moment-là, le 45 t des Stones contenant "We Love you" (qui commence par un violent claquement de porte avant la puissante intro au piano et dans lequel les Stones, qui ont été touchés par la « flower power », aiment tout le monde !) et « Dandelion »... "Their Majesties..." des ROLLING STONES correspond pleinement à la période expérimentale des années 67 où l'on voit THE KINKS (qui ont débuté en 1963-64 par une musique « hard » brute de décoffrage et ont rapidement évolué vers une musique "dandy" en 1966) s'engager au grand dam de leurs fans dans une musique - trop - expérimentale hors rock-blues ("The Village Green Preservation Society" et albums suivants,...), les BEATLES, groupe phare, expérimenter également « hors limites » à partir de l'album "Revolver" (cf le titre « Tomorrow never knows ») avec notamment leurs influences indiennes ("Sgt Pepper's Lonely Hearts C.B.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Rechercher des articles similaires par rubrique