• Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock.
Vendu par Fulfillment Express et expédié par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Thirteenth Step a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par kizbi fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: En stock et expédié sous 24h! Ne prenez pas de risque, choisissez un spécialiste et commandez en toute confiance avec Kizbi!
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 15,34
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : Amazon
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 6,39

Thirteenth Step

4.6 étoiles sur 5 16 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
23 neufs à partir de EUR 6,21 11 d'occasion à partir de EUR 3,06
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste A Perfect Circle


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Thirteenth Step
  • +
  • Mer de Noms [Explicit Lyrics]
  • +
  • 10,000 Days
Prix total: EUR 48,33
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (15 septembre 2003)
  • Date de sortie d'origine: 9 septembre 2003
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Virgin Records America Inc.
  • ASIN : B0000AXM3N
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.6 étoiles sur 5 16 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 72.551 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

  • Ecouter les extraits (Extrait)
1
30
7:40
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
2
30
3:15
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
3
30
4:53
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
4
30
4:13
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
5
30
4:51
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
6
30
3:12
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
7
30
4:06
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
8
30
2:35
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
9
30
4:04
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
10
30
Pet
Pet
4:34
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
11
30
2:02
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
12
30
5:08
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 

Descriptions du produit

Descriptions du produit

A PERFECT CIRCLE

Critique

Trois ans après le remarquable Mer de Noms, A Perfect Circle réapparaît avec un nouveau line-up et, surtout, un disque sublime. Les compositions se sont encore affinées et le son est dans l’ensemble plus léger (instrumentalement), quoique plus sombre. Pourtant, le disque est moins immédiat : il faut se laisser pénétrer par ses lignes de basse cristallines, ses sonorités discrètes et précises, les atmosphères et le chant pour succomber tout à fait à ce rock au lyrisme contenu.

Les paroles de Maynard James Keenan donnent à l’ensemble une continuité narrative, illustrant un cheminement. Présenté comme « une oeuvre conceptuelle qui explore la face la plus sombre de l'âme humaine » (le propos, ronflant, est celui du dossier de presse,  non du groupe),le disque semble en effet retracer l'histoire d'une dépression. « The Package » fait du récit d'une séparation le début de ce disque et de cette dépression. Le titre de l'album, symboliquement, évoque la lutte contre la dépendance* - qu’elle soit toxicomaniaque ou amoureuse (plusieurs lectures sont possibles).   Dès « The Package », premier morceau qui dure plus de sept minutes, le ton est donné. Intense, le titre a quelque chose d'inquiet, au-delà du calme apparent des premières notes égrenées. Si l’atmosphère semble calme, ce n’est qu’un leurre – et l’immixtion des guitares nerveuses et lourdes donne une tonalité dramatique au morceau. Le reste de l'album s’inscrit d’ailleurs dans cette tonalité, bien que les derniers morceaux soient plus apaisés. Les chansons qui suivent dépeignent des climats sombres, évoquant le désespoir (« Weak & Powerless »), le suicide (« The Noose », dont le texte est vraiment sublime). Les textes magnifiques de Maynard James Keenan  s'épanouissent, portés par sa voix pleine de retenue, de justesse : sans aucun doute, Keenan est-il l’un des tout meilleurs chanteurs de l’histoire du rock, et cet album en donne une preuve éclatante. Un filet de lumière perce avec « A Stranger », tout en douceur, semblant ramener un espoir précaire Mais il est chaviré par la colère : sur « The Outsider », le chanteur apostrophe quelqu’un (est-ce lui-même ?), l’invitant à se révolter contre son propre désespoir : « Lying to yourself again / Suicidal imbecile / (...) Disconnect and self-destruct - one bullet at a time / What's your hurry ? Everyone will have his day to die ». S'ensuivent alors des morceaux plus apaisés, dont l'étonnant « The Nurse Who Loved Me », reprise de Failure. Le calme instauré par les titres qui suivent reste précaire : « Pet » et le titre de clôture, « Gravity », restent parcourus de spasmes de nervosité et de colère. Mais Thirteenth Step s'achève en douceur, sur ces superbes derniers mots:  « I choose to live ». Une formule définitive, comme la dernière phrase d'un roman, ou comme ce « I must fight this sickness & find a cure » qui concluait Pornography de Cure.

Avec Mer de Noms, Keenan et Howerdel avaient déjà frappé fort. Mais avec ce second album, superbement mixé par Andy Wallace, A Perfect Circle s'impose comme un groupe capital du rock des années 2000, hautement créatif, musicalement ingénieux, subtil, délicat, mélodique, intense, poignant. La presse ne jurant que par les Strokes, Libertines et toute une ribambelle de groupes néo-garage, ce deuxième opus n'a pas eu l’écho qu’il aurait mérité. Il n'en demeure pas moins l'un des tout meilleurs albums rock de l'année 2003.         * Le titre de l'album, Thirteenth Step, fait référence aux « twelve steps » des Alcooliques Anonymes, c’est-à-dire aux douze étapes du chemin de la lutte contre l’addiction. Maynard James Keenan connaissait personnellement Layne Staley (chanteur de Alice In Chains), héroïnomane pendant des années, qui finit par se suicider en avril 2002 – ce qui influença probablement l’écriture des paroles. - Copyright 2016 Music Story


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.6 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Que dire de ce 2 ème album, si ce n'est que c'est un don du ciel que nous offre J. Keenan, en plus de son merveilleux travail avec Tool.
Moins accrocheur que Mer de Noms à la 1ère écoute, 13th step démarre gentilment avec The Package qui n'est pas transcendant il faut l'admettre, mais à partir de Weak & Powerless, APC nous embarque dans leur Univers et la magie opère rapidement de manière si efficace : l'emotion (The Noose, Blue) et la puissance (The Outsider , Pet...) transparait à l'ecoute des morceaux, pour notre plus grand bien.Ce disque est un voyage vèrs le bien-être. Les musiciens qui composent APC ont un talent fou. Bref, personne ne doit passer à côté de cet album, offrez-lui au moins une écoute pour vous faire votre propre opinion, mais c'est l'album que je recommanderais à la personne me demandant " qu'est ce qu'il y a de bien en ce moment côté musique ?!"
Remarque sur ce commentaire 15 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Que dire de cet album sinon qu'il n'y a pas que le cercle qui est parfait? Imaginez déja, réunis dans un même combo: l'ancien bassiste de Manson, le guitariste des Smashing, le batteur de Killing Jokes, et bien sur le chant de Maynard James Keenan, voix de TOOL et accessoirement un des meilleurs chanteurs du monde! Rien que ça devrait porter tous les amateurs de métal vers cet album qui confirme tout ce qu'on attendait de lui.
Après une entame très "Toolienne" (longue et complexe), on aurait pu craindre que Maynard ait pris le dessus... Il n'en est rien!!! Tout le reste de l'album est exceptionnel, et concentre toutes les qualités de chaque musicien, exploitées jusque dans leurs moindres détails. Le tout donne un album Propre, prog, planant et relaxant, bercé par la voix du maitre Maynard. Mais ici, c'est un peu différent de TOOl: le chanteur délaisse son coté obscur et torturé pour un aspect qu'on connait mal, mais qui est ô combien plaisant. Le reste du combo est énorme, Ramirez a la basse démontre toutes ses qualités d'adaptation, le guitariste est excellent, et mention spéciale au batteur.
Bref, là où les groupes atteignent la maturité qu'au 4e album, APC fait preuve d'un recul exceptionnel, et varie les sons et les rythmes au point que l'on soit perdu a la fin de l'opus. Je conseille donc cet album a tout le monde, amateurs de metal ou non, car il vous fera découvrir un aspect de la muisque insoupçonné.
Bon voyage!
Ecoutez d'abord: Weak and Powerless, the Noose, Gravity.
Remarque sur ce commentaire 13 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
En écoutant le premier disque de APC (Mer de noms), on pouvait aisément s'attendre à ce que ce groupe ait des ambitions... Avec la venue de twiggy Ramirez (ex-bassiste du très célèbre groupe Marilyn Manson), le cercle semble maintenant être réellement parfait... Tout y est dans cette album, on se prend tout simplement à rêver à un voyage mystérieu et lointains, bercé par les notes aussi charmantes que surprenantes. En passant par "Weak and powerless", "blue" ou encore "the outsider" on est emporté dans un mélange subtile de rock et de métal mélodique... Un véritable repos pour les oreilles et l'esprit... Enfin bref, un véritable petit chef d'oeuvre, pour un groupe qui peut maintenant largement prétendre à la reconnaissance...
Remarque sur ce commentaire 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
La musique... Epanouissement total, maitrise du style, des effets et du mastering pour un rendu tout en douceur, pêchu sans jamais manquer d'élégance... J'en reste sans voix.
Dans la discographie d'APC, ce '13th step" est certainement l'album le plus homogène de ce casting haut de gamme, je dirais même conceptuel... Sont-ce les lignes de basses d'un Jeordie White (Ex-Twiggy Ramirez dans Marilyn Manson) avide de nouveauté, les rythmes atypiques de Josh Freeze ou encore les talents de guitaristes de l'ex-Smashing Pumpkins James Hia et ex-ingé son de NIN Billy Howerdel qui rendent cette formation encore plus convaincante que celle qui composa le premier album?
Certes il faudra plusieurs écoutes pour se laisser pénétrer par l'univers de cet album, dans mon cas il ne quittera pas ma platine avant un moment...
Amateurs des premiers Cure (17 seconds, faith), de musique mélodique, de "rock gothique" ou de métal, foncez, cet album est un nouveau pilier en matière de musique mélo/mélancholique de ces derniers temps.
Remarque sur ce commentaire 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Je me décide enfin à apposer un commentaire à cet album. Longtemps, il a tourné en boucle dans ma platine. Régulièrement, je me le repasse... Et c'est toujours le même effet.

Autant je trouvais au premier album un goût d'inachevé (trop métal, trop inégal), autant je dirais que cet album ne souffre d'aucune critique majeure. Je rejoins les autres avis : moins métal, plus cérébral, plus torturé, il n'en est que plus sensationnel et plus riche en émotions.

Les ambiances sont tout simplement extraordinaires, l'apport des nouveaux musiciens (James Iha ou Jeordie Osbourne White aka Twiggy Ramirez) est incontestable, bien que les titres restent composés par Maynard et Billy. La touche de Danny Lohner (ex-comparse de Trent au sein de Nine Inch Nails) est également intéressante sur l'ensemble de l'album. Et c'est alors le monde de Trent / NIN qui s'ouvre à A Perfect Circle. Ouverture dont profitera vraiment Twiggy peu après, d'ailleurs...

Après une entrée en matière tonitruante ("The Package"), c'est vraiment le second titre "Weak and Powerless" qui pose la couleur de l'album : cet album sera d'un rock empli d'émotions ou ne sera pas !
Avec comme point d'orgue le fantastique "The Noose" qui est pour moi LE MEILLEUR TITRE d'A Perfect Circle. Tout simplement.
"Blue" et "Vanishing" terminent d'enfoncer le clou, magnifiques. Après un passage plus calme (les morceaux courts) puis beaucoup plus punchy ("The Outsider", "Pet"), c'est un "Gravity" tout en beauté qui viendra clore l'album de la plus belle manière.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?