EUR 13,72
  • Tous les prix incluent la TVA.
Habituellement expédié sous 3 à 4 jours.
Expédié et vendu par ZOOM ICI.
Quantité :1
EUR 13,72 + EUR 2,49 Livraison
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 14,40
+ EUR 2,49 (livraison)
Vendu par : zoreno-france
Ajouter au panier
EUR 14,40
+ EUR 2,49 (livraison)
Vendu par : nagiry
Ajouter au panier
EUR 14,46
+ EUR 2,49 (livraison)
Vendu par : dodax-online-fr
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

This Machine

2.7 étoiles sur 5 3 commentaires client

14 neufs à partir de EUR 13,72 6 d'occasion à partir de EUR 12,72
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste The Dandy Warhols


Produits fréquemment achetés ensemble

  • This Machine
  • +
  • Earth To The Dandy Warhols
  • +
  • The Dandy Warhols Come Down
Prix total: EUR 35,02
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (23 avril 2012)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Naïve
  • ASIN : B007FW01R8
  • Autres éditions : CD  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 2.7 étoiles sur 5 3 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 51.142 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Liste des titres

Disque : 1

  1. Sad vacation
  2. The autumn carnival
  3. Enjoy yourself
  4. Alternative power to the people
  5. Well they're gone
  6. Rest your head
  7. 16 tons
  8. I am free
  9. Seti vs. the wow! signal
  10. Don't shoot she cried
  11. Slide

Descriptions du produit

Description du produit

Vielschichtig und gitarrenlastig: achtes Album der US-Rockband.

Die meisten bringen den Namen Dandy Warhols mit deren größtem Hit in Verbindung: Bohemian Like You war kurz nach der Jahrtausendwende aus keinem Radio und vor allem nicht aus der Vodafone-Werbung wegzudenken. Dass die Band vorher und vor allem nachher viele erfolgreiche Alben veröffentlichte, wird dabei oft übersehen. This Machine , ihr achtes Werk, präsentiert die US-Band um Sänger Courtney Taylor-Taylor vom Sound her reduzierter, dabei aber sehr vielschichtig und gitarrenlastig. Uns wurde bereits gesagt, es sei sehr Gothic-mäßig , meint Taylor-Taylor. Ich dachte, es sei eher grungy geworden, also hoffe ich, dass es allen Grufties gefällt, die gerne an der frischen Luft sind. Produziert wurde es zusammen mit Jeremy Sherrer, an der Entstehung der Songs waren alle Bandmitglieder beteiligt, außerdem die Gäste David J (Love and Rockets, Bauhaus) und Miles Zuniga (Fastball). Der englische Science-Fiction-Autor Richard Morgan schrieb die das Album begleitende Biografie.

Critique

On a beaucoup aimé The Dandy Warhols, sans nul doute pour certaines réminiscences évidentes (plus que Lou Reed et The Velvet Underground, battons le rappel de Love & Rockets, ou Ride) ou le contexte désertique de l’époque, ou d’autres raisons encore. Mais convenons de même que, plongé dans le silence assourdissant de ces quatre années sans disque (...Earth To The Dandy Warhols date de 2008), on est passé à autre chose sans trop de déchirements, cantonnant le groupe de Portland au rayon des bons moments révolus, et relevant simplement un sourcil approbateur aux comptes-rendus de quelques concerts enthousiasmants, mais pas vraiment inquiet à l’idée que le combo allait prochainement fêter son vingtième anniversaire.

Alors que chacun de ses membres s’investit dans des projets parallèles et personnels, le quatuor refait donc surface avec ce huitième album en studio (mais certains parlent plutôt de dixième production), produit par un collaborateur de longue date (l’ingénieur du son Jeremy Sherrer), et mixé par un ami de même (Tchad Blake, qu’on a pu récemment apprécier au côté de The Black Keys, ou Pearl Jam). Suivant une filiation clairement établie, l’une des plus évidentes chansons du programme, « The Autumn Carnival », a été co-composée par David J, ancien bassiste de Bauhaus et de Love & Rockets. Autre invité à la fête, Miles Zuniga transporte ici son sens de la power pop, développé au sein de son groupe Fastball.

Tout ce petit monde s’est attaché à offrir une belle collection de chansons chamarrées, émouvantes, changeantes comme la lumière jouant à la surface de l’eau. La bonne nouvelle, c’est que les Dandys y sont parvenus, à deux exceptions près : dans « Alternative Power To The People », les garnements découvrent manifestement les joies et usages du vocoder, pour une poignée de minutes d’une rare inanité. Faire suivre ce machin d’une belle ballade (« Well They’re Gone », par ailleurs premier single du lot), relève d’une coupable désinvolture. Et lorsqu’il reprend « 16 Tons » (triste complainte évoquant l’existence d’un mineur, composée en 1946 par Merle Travis), le groupe s’amuse sans nul doute beaucoup, mais est malheureusement le seul. En revanche, les neuf autres sélections de cet album de retrouvailles, résonnent, jusque dans leur caractère protéiforme, comme un éclatant bulletin de santé.

Ayant manifestement mis à profit les années qui passent pour évacuer tout syndrome d’autosatisfaction, le chanteur Courtney Taylor-Taylor et toute la bande délivrent avec This Machine une séduisante collection de chansons sensuelles et électriques, riches d’un charme de gouape qu’on n’attendait plus. On dira : une bonne nouvelle. - Copyright 2016 Music Story


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

2.7 étoiles sur 5
5 étoiles
0
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
2
1 étoile
0
Voir les 3 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par HRS MEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 30 avril 2012
Format: CD Achat vérifié
Enfin les Dandy Warhols sont revenus de leurs errements dans l'espace. Il leur aura fallu pas mal de temps (4 ans c'est long comme un mandat de Président des Etats Unis), mais ça valait le coup d'attendre.
Sans atteindre les tops connus au travers des albums Come Down ou Thirteen Tales, This Machine vous rendra à coup sûr le sourire qui s'était envolé dans l'espace avec leur précédente oeuvre.
Les trois premiers titres attaquent pied au plancher et sont entraînants. Après le gag d'entracte qu'est Alternative Power to The People, arrivent les meilleures compositions à commencer par Well They're Gone (superbement interprètée hier à l'Olympia à Paris d'ailleurs). Il est suivi d'une composition, que personnellement je trouve également excellente à savoir Rest Your Head.
Cependant, après un autre gag (la reprise de 16 tons), vient le meilleur morceau de la galette avec I am Free. Le chapitre se termine ensuite sur trois titres d'un abord moins accrocheur probablement destinés aux fans inconditionnels.

Voilà un retour sur terre (ou à la terre) qui fait sacrément plaisir et qui donne l'espoir qu'ils retrouvent les sommets terriens dans pas trop longtemps...
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par crew.koos COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 25 septembre 2012
Format: CD
Bon, est on obligé, à chaque fois qu'un groupe, autrefois génial, publie un nouvel album, de s'extasier et de parler de retour aux sources salvateur après une période plus...floue ? Personnellement, je ne le pense pas, et c'est pour cette raison que je me permettrais de faire part ici de la relative déception qu'est, pour moi, ce This Machine.

Pourtant à l'écoute des 2 premiers titres, on y croit sérieusement, les Dandys auraient ils, une nouvelle fois, réussi à renaitre de leurs cendres ? On se prend à rêver d'un retour aux imparables albums du début de ce siècle. Mais rapidement l'ennui prend le dessus, les titres, à défaut d'être cools, sont mollassons, dénués de toute originalité. L'impression douloureuse d'une redite de 13 Tales en bien moins bon s'installe, s'accrochant même sacrément sur "I Am Free" qui tourne complétement à vide, dépourvu de toute impression de révolte ou même de ... liberté ! Ne parlons même pas de "Seti vs. The Wow! Signal" qui tourne carrément à la caricature de ce que les Dandys (ont été et) pourraient être s'ils retrouvaient quelque peu la foi dans ce qu'ils font, qu'ils retrouvent pertinence et vision...

On ne fera pas le malin à parier sur un déclin définitif de la bande d'Anton Newcombe, on sait l'homme malin et on ne doute pas qu'il a encore plus d'un tour dans son sac, mais du coté d'un certain Brian Jonestown on doit un petit peu rire sous cape.

CREW.KOOS
3 commentaires Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Les Dandy warhols ont fait un cd peu intéressant, on a l'impression d'une re édition des moins bons titre, on est loin de get off...
bref, déçu.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus utiles sur Amazon.com (beta)

Amazon.com: HASH(0x95f84ba0) étoiles sur 5 36 commentaires
26 internautes sur 29 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x95f9b870) étoiles sur 5 Old people rejoice! 25 avril 2012
Par Robert Gary Valiant - Publié sur Amazon.com
Format: CD Achat vérifié
I really like this record! I'm an old guy (actually a year older than Mr. Taylor-Taylor, so that makes me REALLY old) so you have to take that into account. I don't find the songs particularly grungy or gothy - two labels I've seen floating around - and I lived both those scenes, so I should know. The songs are eclectic, like all of the previous records, and there are some really great tracks - some of the best DW tracks ever! I can't see how anyone would like all of the songs (I don't), but I think fans will find much more here to enjoy than to dismiss. This record holds up to the best of the DWs. Highly recommended!
20 internautes sur 25 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x95f9babc) étoiles sur 5 Only for Fans of the Dandy Warhols 20 mai 2012
Par T. A. Daniel - Publié sur Amazon.com
Format: CD
Post-greatest hits life is a strange spot for any band, and the Dandy Warhols seemed to have fought back against obscurity with a whimper and a shrug. The album's 11 tracks rarely come close to any kind of sweet pop-nugget that would have been featured on any the band's first three albums. Instead, we've been left with a handful of nice moments, but largely, the album is forgettable. The instrumental track "Alternative Power to the People" lacks any memorable mood or instrumentation, the cover of "16 Tons" sounds like an afterthought created after the rest of the album was written, "Don't Shoot She Cried" sounds like a self-indulgent exercise. Other tracks aren't bad, but they never seem to capitalize on their promise: "Well They're Gone" has nice moments, but the lack of any differentiation or dynamics (along with low-hanging lyrics) squander the opportunity. "SETI vs the Wow! Signal" feels like a B-side from ODDITORIUM, and the braindead lyrics nearly ruin some nice melodic moments. "Enjoy Yourself" sounds like it was written to be a radio single, but questionable choices in production and delivery lets the song lose any chance at crossing over to other audiences. Unfortunately, none of the songs released on THIS MACHINE would really have deserved a place on their greatest hits. None of these songs feel like they received the same delicate attention that "Godless" did, the hooks that "We Used to be Friends" has, or the fun felt in "Boys Better".

I don't want to bash this album completely though, because it's not terrible. It's just forgettable. It's definitely more consistent than ODDITORIUM, and it has some songs that should outlive this album. The closer, "Slide", for example comes pretty close to being a great song. This song, feels free of any attitude or irony; it's the only song on the entire album that feels earnest. It feels like the band is writing music that they would actually listen to in this song. Most of the rest of the album feels like the Dandy Warhols are trying to write Dandy Warhols songs, which is a shame. At this point it seems that every member of the band has an external side-project to which they contribute music -- without the focus that some of their previous albums had, THIS MACHINE sounds like a band going through the motions.

Since 2003, the band has been retreating deeper and deeper into its own head, and I'm afraid that THIS MACHINE is no exception. I would say that this is an album only for fans of the band, but I think that it will only serve to make the audience pine for earlier, better, brighter times.
8 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x95f9bcfc) étoiles sur 5 Without a Doubt the Worst Dandy Warhols Album Ever Released 29 juin 2012
Par Kirk A. Gauthier - Publié sur Amazon.com
Format: CD
With that said, I'd like to open this review with the following statement: I've pretty much been a die-hard Dandy Warhols fan since 2003 when they released "Welcome to the Monkey House." I have all their albums and a good chunk of their singles. To say they're one of my all-time favorite bands would not be an understatement; these guys rock, and they rock pretty freakin' hard. In my opinion, they're the Rolling Stones/Doors/Pink Floyd (Syd Barrett-era, anyway) of the 21st Century, all rolled up with a '90s attitude!

The reason I titled this review the way I did is because that's how I feel about this record. I love all their previous albums--especially "Earth to the Dandy Warhols"--but this record was lacking that fuzzed-out, spacy, psychedelic '60s pop feel for which the band's so well known. Read as many reviews of this album as you'd like, and they'll all pretty much say the same thing: this record is far more stripped-down than any of their previous albums. Quite true, and it's a palpable difference. Maybe it's because each individual member of the band has his/her own side band, each of which plays a rather different style of music than that of the Dandys. Maybe it's because Courtney Taylor-Taylor, the consummate rock star, has mellowed out a bit with age. Maybe it's something else altogether, I don't know. Whatever it is, the band definitely sounds different on this record.

Long-time fans will still enjoy the record, though. Some of the stand-out tracks for me are "Enjoy Yourself," "Alternative Power to the People," "Rest Your Head," and "I Am Free." These feel the most like "classic" Dandys tracks while the rest feels like the band is looking for a new sound or is simply trying out something a little different. Regardless, this is still a strong album and can hold more than a candle against the vast majority of what's coming out elsewhere in the music world. And don't dismiss "This Machine" if you didn't like it the first time; it's one of those albums that grows on you after a few listens.
6 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x95fa0078) étoiles sur 5 The Dandys' Best in Years 26 avril 2012
Par Brandon J. Smith - Publié sur Amazon.com
Format: CD Achat vérifié
"I Am Free" stands out as the big highlight for me, but on This Machine, The Dandy Warhols have finally delivered another album that is rock solid from start to finish. I liked their last couple albums well enough, but Odditorium and Earth to the Dandy Warhols were sloppy, to say the least. They both had some great songs, but listening from start to finish could be a bit draining. That's not the case this time out: It's not as electro-slick as Welcome to the Monkey House, but it's not as rootsy as Thirteen Tales from Urban Bohemia either. It's somewhere in between those two albums, perhaps closest to my favorite, Come Down. That's a good thing: Though it's clearly a Dandy Warhols album through and through, it's definitely not a repeat of their earlier albums.

There are things that Courtney Taylor and company do better than any other band around, and this has been so since the late 90s: extraordinary harmonies and great rock and roll grooves. They find sonic spaces, get you in their grip, and hold you there for as long as they want. This is not easy to do. They create textures while other bands may simply drone on and on. Despite often being labeled "ironic," I've always felt a great deal of emotion in the Dandy Warhols' music, and this is perhaps best represented on This Machine.

I think longtime fans will not be disappointed. Newcomers, this is definitely worth checking out. If you like it, there are plenty more great albums by this band, too. This is a band well worth your while to get into.
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x95f9be10) étoiles sur 5 Overall an average effort with a few worthwhile tunes 28 octobre 2012
Par Michael Paulsen - Publié sur Amazon.com
Achat vérifié
I thoroughly enjoyed Thirteen Tales from Urban Bohemia back in 2000 so I felt it was time to check back in with the Dandy Warhols. I didn't find this one nearly as engaging but I do recommend giving "Sad Vacation", "Rest Your Head" and "Seti vs. Wow! Signal" a listen. I found the single "Well They're Gone" to be the weakest song on the album so it seems like this album is mostly a misfire, even in terms of how it was promoted.
Ces commentaires ont-ils été utiles ? Dites-le-nous


Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?