Acheter d'occasion
EUR 2,86
+ EUR 2,49 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Comme neuf | Détails
Vendu par TUNESUS
État: D'occasion: Comme neuf
Commentaire: Vendeur américain. CD, DVD, jeux vidéo, disques vinyles et plus! Livraison rapide! Tous les articles garantis!
7 d'occasion à partir de EUR 2,86
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 9,99

This Year's Model [Import USA] Import, Titres bonus

4.3 étoiles sur 5 9 commentaires client

7 d'occasion à partir de EUR 2,86
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Elvis Costello


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • CD (19 octobre 1993)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Titres bonus, Import
  • Label: Rykodisc
  • ASIN : B0000009OU
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.3 étoiles sur 5 9 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 428.122 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?

Liste des titres

Disque : 1

  1. No Action
  2. This Year's Girl
  3. The Beat
  4. Pump It Up
  5. Little Triggers
  6. You Belong To Me
  7. Hand In Hand
  8. (I Don't Want To Go To) Chelsea
  9. Lip Service
  10. Living In Paradise
  11. Lipstick Vogue
  12. Night Rally
  13. Radio, Radio
  14. Big Tears
  15. Crawling To The USA
  16. Running Out Of Angels
  17. Greenshirt
  18. Big Boys

Commentaires en ligne

4.3 étoiles sur 5
5 étoiles
7
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
2
1 étoile
0
Voir les 9 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par hervé j. COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 10 mai 2014
Format: CD Achat vérifié
Encore un disque mythique que j'ai acheté sur les conseils de Philippe "de bourbon" Manoeuvre.

J'aime beaucoup la photo de la pochette.

La voix est atroce (Costello est à Joe Jackson ce que Johnny Hallyday est à Eddy Mitchell).

Le son de l'orgue est atroce (Bontempi ou Vox Continental?).

La guitare est anémique.

Les compos sont de moyennes à pas terribles avec des harmonies molles aux accords empruntés au Boss.

La batterie et surtout la basse s'en tirent mieux , mais c'est tellement surjoué (à comparer avec le talentueux Graham Maby chez Jackson).

Costello a un prénom ridicule et me fait penser aux petites frappes haineuses et belliqueuses que Lucky Luke finit toujours par raccrocher au porte-manteau avant la fin de l'album.

Bon, j'aime bien Pomp It Up quand même, mais chanté par un autre et sans ce son d'orgue aigrelet.

J'aimerais aussi que l'on m'explique ce que cet album a de punk?
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Melomaniak COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 100 COMMENTATEURS le 4 septembre 2013
Format: CD
Se renommer Elvis quand on ressemble à Buddy Holly, rien que là se déclare la talentueuse ironie de l'anglo-irlandais Declan MacManus (nom qui en jette nettement moins, admettons). Quand on rajoute le Costello* (Abbott et ...?) on comprend qu'on a affaire à un vrai rigolo... Quoique pas pour sa musique ou les paroles qu'il a toujours pris extrêmement au sérieux mais bien pour un détachement et un gout affirmé d'un second degré pas si courant dans la musique "pop".

Présentement, This Year's Model est le second album du lunetté mais le premier avec ses proverbiales Attractions remplaçant ici le Clover d'Huey Lewis (qui n'en était pas) qui avait officié sur son premier long-jeu, My Aim Is True. L'air de rien, ce changement de backing band a son importance. Parce que les Attractions, plus nerveux et précis que leurs devanciers, délivrent une performance encore plus énergique qui sied particulièrement au cynisme détaché d'un Costello parolier fin si un brin misanthrope et, présentement, à la verve compositionnelle encore décuplée.

Pour autant, on n'assimilera pas Elvis au mouvement punk qui fait alors rage en la Prude Albion, à la New Wave à la limite mais c'est encore trop réducteur parce que déjà, toujours !
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Stefy TOP 1000 COMMENTATEURS le 11 novembre 2015
Format: CD
Deuxième album du binoclard énervé. Il faut en profiter, l'âge venant, il le sera de moins en moins même s'il pondra encore quelques extraordinaires albums. Cet album est une petite bombe speed et fulminante, furibarde et vengeresse, colérique et enfiévrée. Ca commence pied au plancher avec "No Action". Tu parles, de l'action, il va y en avoir à gogo et ce dès, donc, ce premier morceau torride. A peine le temps de souffler que déboule le sec et épileptique "This Year's Girl", moite rumination banlieusarde grinçante et vacharde. "The Beat" qui suit est imparable: groove sinueux tout en pichenettes enlevées suintant la sueur enfumée. "Pump It Up" défonce tout ensuite, bombe au vitriol que rien ne peut arrêter, Costello revisitant le Dylan de "Subterranean Homesick Blues" en version explosée et ramassée à la sauce new wave (comme on disait à l'époque). Après ça, Costello s'attaque à la ballade soul mais, là encore, il la plonge dans de bien sombres ruminations. "You Belong To Me" suit enfin et ressuscite quant à lui l'esprit fifties. Et on comprend alors ce qui fait la différence entre un Costello et d'autres tâcherons de la même époque qui profitent du wagon punk pour s'engouffrer dans la tendance du moment, tendance ne nécessitant pas de savoir vraiment jouer d'un instrument. Si Costello possède la fougue et la hargne nécessaire à l'époque, il est aussi cultivé en ce sens qu'il connait l'histoire de la musique qu'il pratique.Lire la suite ›
6 commentaires Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Ramone the Snake COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR le 25 mars 2004
Format: CD
Pas vraiment le faciès d'une rock star, pas vraiment la voix non plus, pas tout à fait le look branché, et pourtant voici un des meilleurs albums de toute l'histoire de la musique (tout court, et pas seulement rock). Sorti en 1978, en pleine période punk, voici un disque "high energy" avec des compositions FABULEUSES, des mélodies imparrables, des refrains inoubliables, des chansons aux paroles tour à tour drôles, intelligentes, sensibles, dures, des chansons qui s'enchainent sans que l'on puisse en sortir une du lot car elles sont toutes exceptionelles. La recette est simpe : basse, guitare, batterie très sèche, hypnotique quelques claviers, et des rythmes infernaux. Cet album va surclasser tout ce qui se faisait alors, et seuls Graham Parker et Joe Jackson (deux premiers albums) pourront suivre, en terme de densité, de qualité musicale (car ce sont de vrais musiciens), de créativité, et d'énergie. Si cette dernière était du côté des punks , la qualité ne suivait que rarement, et de façon trop éphémère, et il est maintenant difficile d'écouter la plupart des disques punks de cette époque, alors que celui-ci est imtemporel, remasterisé ou non. Cet album est systématiquement présent dans tous les classements genre "disques du siècle", "discothèque idéale" "les 100 meilleurs albums "..., et ce n'est que justice. Costello, c'est l'homme qui écrit plus vite que son ombre, si vite que sa maison de disques doit sortir 4 albums en moins de trois ans, tous très bons, mais quand même en dessous de ce qui sera désormais et pour toujours la valeur étalon du disque parfait.
Remarque sur ce commentaire 11 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus