EUR 15,64
  • Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats en France métropolitaine. Détails
Il ne reste plus que 6 exemplaire(s) en stock.
Vendu par Skyvo Direct et expédié par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 19,94
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : schnuppie83
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 13,99

In Through The Out Door - Édition Deluxe (2 CD)

3.1 étoiles sur 5 25 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
37 neufs à partir de EUR 8,90 7 d'occasion à partir de EUR 13,26
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Led Zeppelin


Produits fréquemment achetés ensemble

  • In Through The Out Door  - Édition Deluxe (2 CD)
  • +
  • Presence - CD original remasterisé (1 CD)
  • +
  • CODA - Édition Deluxe (3 CD)
Prix total: EUR 51,63
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (31 juillet 2015)
  • Nombre de disques: 2
  • Label: Warner Music
  • ASIN : B00YB9BLUE
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 3.1 étoiles sur 5 25 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 28.021 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

  • Ecouter les extraits (Extrait)
1
30
6:53
if (typeof(this.robinToggleToPlayButton) !== 'function') { P.when('dmusic_webstore_prime', 'load').execute(function(primescripts) { if (typeof(primescripts.DigitalMusicRobinBtnManager) === 'object') { primescripts.DigitalMusicRobinBtnManager.register(); this.robinToggleToPlayButton = function(result, btn) { primescripts.robinToggleToPlayButton(result, btn); }; } }); }

Descriptions du produit

Description du produit

Edition CD Deluxe (2 CD)

Critique

Trente ans plus tard tout comme à l'époque de sa sortie, on ne peut s'empêcher de voir là le moins bon album studio de Led Zeppelin, le plus dispensable, en tout cas, celui qui jure un peu trop dans une discographie studio jusqu'alors presque irréprochable.  

Cela ne veut pas dire pour autant qu'il est mauvais, mais de toute évidence, à l'écoute, quelque chose cloche : déjà, John Paul Jones n'a jamais été aussi présent sur des enregistrements du groupe, ses synthétiseurs ayant nettement pris l'ascendant dans le son et ses délires d'arrangeur n'ayant plus de limites.  

Avec derrière la tête l'idée plutôt louable de moderniser sa musique, Led Zeppelin avait choisi ici d'aller enregistrer en Suède, dans les studios ultra-modernes du groupe ABBA, une décision qui ne s'avère pas très heureuse. Si Robert Plant, qui a à ce moment-là dépassé la trentaine et a apparemment bien surmonté le choc de la perte de son fils (le poignant « All My Love » lui est de toute évidence dédié) et si John Bonham est comme à son habitude irréprochable, Jimmy Page (qui, ne l'oublions pas, a tout de même produit l'album, ce qui n'est pas rien) voit son état se délabrer sérieusement et ses prestations en souffrent. Signe qui ne trompe pas : il s'agit du seul album de Led Zeppelin où certaines compositions ne portent pas sa signature, Jones ayant aussi trouvé son chemin à ce niveau-là.  

Cela commence pourtant bien avec le formidable « In the Evening », son intro sinistre (tirée de la bande originale inédite de Lucifer Rising) et où Page livre un solo tendu et déchirant, à la hauteur de ses exploits passés. Mais après, on baisse de plusieurs crans avec « South Bound Suarez », plutôt plaisant, mais pas indispensable. Sur « Fool in the Rain », c'est John Paul Jones qui entraîne le Zeppelin vers une pop assez mielleuse tout en croyant bon de glisser un passage de musique cubaine qui amène à se demander ce quel produit il avait pu prendre lors de la composition... Encore plus incongru est « Hot Dog », où le groupe se livre à une parodie de country pas très heureuse. Mais c'est le très long « Carouselambra » qui enfonce le clou, sonnant du début à la fin comme du Yes, certes en moins prétentieux mais en tout aussi pénible (n'oublions pas que Page et Plant avaient essayé quelques mois plus tôt de s'associer à la rythmique de ce groupe et avaient écrit avec elle).  

Controversée chez les fans, la ballade lacrymale « All My Love » aurait pu être encore plus belle si John Paul Jones avait laissé Page participer à sa composition et n'avait eu le mauvais goût de rajouter un solo de synthé désastreux (une version de travail, sans synthé et bien meilleure, circule en pirate). Rien ici ne laisse penser qu'on est quand même à une époque où plusieurs groupes punk et new wave prônent le retour à la simplicité, aux trois accords de base du rock (pourquoi « Wearing and Tearing », pourtant enregistrée lors de ces séances et repêchée pour Coda, était-elle restée inédite ?). Dernier titre : le beau blues « I'm Gonna Crawl », où, si l'on excepte une nouvelle fois un horripilant synthé de Jones, le groupe retrouve le son qui a fait sa magie, avec un Page sobre et incisif, un Bonham déchaîné et un Plant au bord de la rupture.  

Hélas, c'est tout de même dommage qu'un tel album soit le chant du cygne de la carrière studio de Led Zeppelin. Superbe pochette, toutefois, déclinée à l'époque en six versions et qui justifierait à elle seule l'achat du disque, souvent triste à pleurer, mais pas d'émotion. Plutôt de colère...    

Frédéric Régent - Copyright 2017 Music Story

Voir l'ensemble des Descriptions du produit

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Par Benjamin Lab MEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 18 septembre 2010
Format: CD
Avant de juger cet album, il est utile de le replacer dans son contexte. Fin des 70s, les synthés, le disco et la new wave ont commencé à investir les radios et le Zep fait une tentative pour incorporer ces éléments dans sa musique. Est-ce un succès? La réponse est bien sûr mitigée mais il n'en reste pas moins que ce disque recèle de quelques pépites, au nombre desquelles 'In the Evening' et surtout 'Carouselambra', dont la structure rythmique en fait une oeuvre maîtresse du Zep, une des rares à ne pas avoir été matraquée par les radios... A noter que cet album est dominé par les lignes de basse et les parties de clavier de John Paul Jones, venant prouver, si besoin était, à quel point chacun des membres du groupe apportait sa pierre à l'édifice.
2 commentaires 17 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Alors qu'il remplissait à nouveau les stades sans se préoccuper des ravages de l'ère punk, Led Zeppelin laissa les critiques sur leur faim avec "In through the out door".
"All my love" n'est certes pas aussi dense que "Whole lotta love", mais "In the evening" tient bon la barre. Au total, ce n'est pas le naufrage annoncé prématurément. L'album est trop méconnu et Je gage qu'il remontera à la surface de nos mémoires dans quelque temps, tant sa richesse est cachée et mérite mieux que les 12'44'' que le CD2 du volume 1 des "remasters" lui attribue. Charge à vous d'aller à la rencontre des oublis de cette sélection...
Chant du cygne, porte de sortie, tout penchait pour une grave fatigue qui aurait ravagé les dirigeants du Dirigeable. Or, si la réalité fut bien la fin du Zep', ce n'est pas à ce disque qu'elle le doit. John Bonham s'en alla rejoindre Keith Moon au pays des batteurs divins dès 1980. Il était irremplaçable pour les 3 autres : Led Zeppelin en mourut.
Remarque sur ce commentaire 34 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Oui c'est le dernier album de Led Zep au complet, puisque suite à la tournée de 1980, John Bonham décédera ce qui mettra un terme à la carrière de ce géant de l'histoire du Rock. C'est un album très différent des autres, influencé par son époque car il est dominé par des recherches plus qu'intéressantes sur le son des synthétiseurs (John Paul Jones s'y affirme, avec ses expérimentations au clavier). Certains compositions sont excellentes : ''In the Evening'' qui ouvre cet album, avec un riff dont Page avait encore le secret, demeure un grand titre. ''Carouselambra'' est un monument expérimental, caractérisé par une progression et des phases très distinctes, ''South Bound Saurez'' est aussi un titre très mélodique (avec un superbe solo de Jimmy page), ''Fool in the Rain'' fait parfois pensé à la bossa nova ! Le très rythmé ''Hot dog'' et le languissant ''Gonna Crawl'' ont de quoi dérouter les fans, car Led Zep fne semble pas faire du led zep ! L'album comporte également un titre grandiose, émouvant (inspiré par la mort du fils de robert Plant) ''All My Love'', une sorte de ballade nostalgique, sereine mais et triste, comportant 2 fabuleux solos continus (au synthétiseur puis à la guitare).
Jimmy Page sortira par la suite le posthume ''Coda'' qui comporte des inédits, d'une
grande richesse, n'ayant pas pufigurer sur ce disque : ce qui prouve que Led Zeppelin avait encore beaucoup d'inspiration, prenait le risque d'innover, explorer encore d'autres voix plutôt que se répéter.
Remarque sur ce commentaire 11 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Ce disque est le disque des musiciens du groupe, avec une dominance de John Paul Jones.C'est le disque de leurs malheurs, de leurs racines, de leurs humeurs, un grand disque varié, honnête, qui aurait pété la barraque en concerts, mais bon, le sort en a décidé autrement, et la grand faucheuse a fait le ménage. C'est l'album qui a destabilisé ces c... de journalistes, toujours imbus d'eux-mêmes, et qui n'aiment pas trop être surpris... Moi, j'aime bien être bousculé avec cette grâce, cette force, et ce disque, je le range en haut, avec les autres...
Remarque sur ce commentaire 34 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
C'est un très bon album de LZ, il doit certainement être dans une collection. C'est la chose que je voudrais dire tout d'abord, pour que le reste ne parait pas trop ambigu. On critique souvent ce disque : "...il n'est pas au niveau de ces meilleurs albums". Peut-être. Chacun a ces préférences, moi aussi - ce sont LZII et "HOTH". Et moi aussi, j'ai pensé que cet album est un peu derrière les autres. Mais mon avis est changé. La magie de LZ y est présente, elle n'est pas la même qu'ailleurs. Les musiciens avaient, apparemment, plus de liberté quand ils faisaient ces premières disques. Ici, le moment était difficile, et ça avait influencé la créativité de la groupe. Pourtant, LZ est là, et là d'une autre manière, et, donc, j'ai trouvé qu'il me manque ce disque. C'est une chose. Il faut dire aussi à propos d'un autre sentiment, qui commence à peser de plus en plus. On peut critiquer la musique de différents disques LZ, pourtant, on n'aura plus jamais d'autre musique que celle qu'on a. C'est peut-être banale, mais en tout cas une attitude sélective - "je garde ceci , je jette cela " - devient un peu snob, on ne peut plus l'accepter. C'est le temps de ramasser des pierres. Et cet album excellent ne doit pas être ignoré.
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?