EUR 6,10
  • Tous les prix incluent la TVA.
Habituellement expédié sous 2 à 3 semaines.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Tour de france, tour de s... a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Tour de france, tour de souffrance Poche – 18 juin 2009

4.0 étoiles sur 5 5 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche, 18 juin 2009
"Veuillez réessayer"
EUR 6,10
EUR 5,79 EUR 11,40
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Harry Potter Harry Potter

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Tour de france, tour de souffrance
  • +
  • Les Forçats de la Route
  • +
  • Petit éloge du Tour de France
Prix total: EUR 14,10
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Biographie de l'auteur

Né en 1884 à Vichy, Albert Londres, qui se destinait à une carrière de poète, s'est très tôt rendu célèbre par ses articles et ses relations de voyages, publiés au début du XXe siècle dans Le Petit Journal, L'Excelsior ou Le Petit Parisien. Encore plus que son style et son talent, c'est son humanisme et la richesse de son regard, face au monde et aux gens qu'il observe, qui ont fait de ses textes d'indémodables modèles du genre. Ses prises de position véhémentes et sa lutte à coups de dépêches au style nerveux et rythmé contre le cynisme colonial, le racisme et l'oppression de l'être humain en général, restent aujourd'hui d'une actualité poignante. Disparu en 1932 dans l'incendie du Georges-Philipar, paquebot qui le ramenait de Chine avec un reportage mystérieux, Albert Londres demeure dans les mémoires comme le père du grand reportage. Le prix qui porte son nom, créé pour couronner chaque année un grand reporter, perpétue un ton et un état d'esprit qui sont devenus une tradition.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Darko TOP 500 COMMENTATEURS le 28 septembre 2011
Juin 1924, Albert Londres se repose après un éprouvant séjour au Maroc et décide de couvrir le Tour de France pour son journal. Dans son esprit, les coureurs cyclistes constituent également un genre de forçat, à l'image de ceux qu'il a rencontré à Cayenne et Biribi, si l'on veut bien considérer l'état déplorable des routes de l'époque, mais à cette différence près, précise t-il, qu'il s'agit ici de forçats volontaires, ce qui fait toute la différence...

Ils sont tous là au départ, Alavoine, Bottecchia, Thys, Dhers, les frères Pelissier, Beeckman...en tout 157 concurrents prêts à s'affronter sur les routes de France. Tous les ingrédients qui feront la grandeur mais aussi la décadence du Tour sont déjà là : les échappées et ascensions héroïques, les chutes fatales, la malchance, le dopage et même...la grève des coureurs !

L'ouvrage est court, 60 pages. Il regroupe une dizaine d'articles parus à l'époque dans "le petit parisien". Le style vif et caustique de Londres fait des merveilles...On est loin de la révérence courtisane et sentencieuse des journalistes actuels envers des champions pas toujours exemplaires....
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Achat vérifié
J'ai passé commande récemment du reportage d'Albert Londres titré et connu sous le nom "les forçats de la route" dans la version de la Collection Arléa, Diffusion Seuil.
Le même jour et par la même opération, pensant légitimement qu'il s'agissait d'un ouvrage au contenu différent, commandé du même Albert Londres un livret intitulé " Tour de France tour de souffrance" dans la collection Motifs des editions du Rocher. A la livraison, j'ai constaté qu'il s'agissait du même écrit.
Je vous serais reconnaissant de bien vouloir m'indiquer ce que vous entendez faire en ce qui me concerne. Pour ce qui est de vos fournisseurs, je pense que vous saurez quoi faire.
Merci d'avance de votre réponse. Avec mes sincères salutations.
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Latour07 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 500 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 4 août 2013
Albert Londres (1884 - 1932 est un grand reporter que je découvre à la faveur de ce remarquable reportage au "Petit Parisien" recommandé par "Darko" et "Bagration".

1924. Tour de France. Quelle épreuve inimaginable aujourd'hui les 150 coureurs vont devoir affronter ! D'abord, je lis : départ dans la nuit ! Première étape, Paris - Le Havre. Plus de 400 kilomètres et tous les jours se suivront comme le premier. Des étapes à ne plus finir. Des souffrances extraordinaires à endurer, surmonter, transcender. Albert Londres s'amuse de sa position de néophyte privilégié parmi ces forçats de la route. Il est épaté. Voici quelques morceaux pris au hasard de ce texte poétique riche en couleurs et sueurs :

"Muller est coincé entre une auto et le talus. Il tombe. Les silex ont déchiré ses cuisses; il se fiche de ses cuisses, redresse sa roue. Bottecchia qui avait du retard revient. Bottecchia a le nez le plus pointu de tout le lot; il fend l'air." (p.17)

Les coureurs sont sur-vitaminés voire soignés à la cocaïne; déjà avant que l'EPO et autres dopants ne viennent défrayer l'histoire du Tour ...

"Voilà un fauve qui sur le bord de la route dévore du caoutchouc avec férocité. C'est le maillot jaune Bottecchia. Il a crevé. Bottecchia, pour aller plus vite, arrache son pneu à pleines dents." (p.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par CHALUBERT Eric le 18 janvier 2014
Achat vérifié
RAS rien à signaler rien à dire c'est tout
RAS rien à signaler rien à dire c'est tout
RAS rien à signaler rien à dire c'est tout
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Michel0411 le 28 février 2015
Achat vérifié
Parfait et conforme à tout ! ++ +++ ++++++ +++++ +++++++ +++ +++ +++++ ++++ ++++ ++ ++ +++ +
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?