• Tous les prix incluent la TVA.
Habituellement expédié sous 2 à 4 semaines.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Tous les salauds ne sont ... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: En Stock. Expédié sous 24h
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Tous les salauds ne sont pas de Vienne Broché – 3 janvier 2013

4.5 étoiles sur 5 6 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 20,90
EUR 15,90 EUR 2,49
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Harry Potter Harry Potter

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Revue de presse

TOUS LES SALAUDS NE SONT PAS DE VIENNE

"Tous les salauds ne sont pas de Vienne, une fresque magistrale, fable mélancolique sur les héros et leurs illusions."
Le Renouveau

"Cette formidable chronique de guerre retrace le face-à-face entre envahisseurs et occupés, gens du même monde. Et signe l'avènement d'un grand écrivain."
I. S., Aujourd'hui en France
 

"On se réjouit de découvrir cette vaste fresque, à la fois chronique familiale et récit de la Grande Guerre, menée de main de maître, à travers le regard curieux et ironique de Paolo."
Marianne Payot, Le Vif/L'Express

"Un récit de guerre et une quête initiatique qui concilient l'universel el le personnel dans un style d'écriture résolument littéraire."
Radici

"Une chronique d'occupation d'une grande force émotionnelle."
M. P., Femme actuelle

"Galerie de portraits du même tonneau, ce récit d'initiation, chronique familiale et de guerre alternativement drôle et cruelle, a le goût d'un classique."
François Montpezat, Dernières Nouvelles d'Alsace

"[Un] récit puissant, débordant de vie, d'outrages, de haine et de vexations."
Y.V., La Vie

"Avec talent et un grand souci du détail, l'écrivain italien dévoile peu a peu un univers de faux-semblants ou coexistent amour et haine, esprit patriotique et héroïsme quotidien, en nous rappelant que le cauchemar de la guerre fait toujours tomber les masques et les illusions."
Fabio Gambaro, Le Monde des Livres

"Andrea Molesini pratique un adroit mélange des genres, entre roman de guerre à la Curzio Malaparte et saga familiale viscontienne."
Véronique Cassarin-Grand, Le Nouvel Observateur

"C'est la fin des Habsbourg, l'entrée dans le XXe siècle mortifère, mais aussi le déclin de tout un monde que Molesini décrit ici avec finesse et érudition."
Marianne Payot, L'Express

"Cette traduction du premier roman d'Andréa Molesini mérite le succès qu'il a rencontré en Italie."
P. C.- G., Service littéraire

Présentation de l'éditeur

Une fresque magistrale, fable mélancolique sur les héros et leurs illusions.

Novembre 1917. L’armée italienne recule face à l’offensive autrichienne. À un jet de pierres du Piave, non loin de Venise, le domaine des Spada est réquisitionné par l’ennemi. Les vaincus ne discutent pas, nous sommes entre gens de bonne compagnie. Mais le viol de jeunes villageoises suscitera chez tous les membres de la Villa Spada un sursaut patriotique : Paolo, dix-sept ans, le narrateur de cette histoire ; le grand-père original et désabusé qui s’exprime par aphorismes et son épouse, grande dame qui oppose le mur de son mépris à l’occupant ; Teresa, la fidèle cuisinière, et sa fille, la jolie et simplette Loretta ; le gardien du domaine, l’énigmatique Renato ; la tante Maria, belle femme émancipée ; et enfi n la flamboyante Giulia, dont la beauté provocante fascine le jeune Paolo.

Au fil de la chronique de cette occupation, avec son lot de vexations, d’outrages et de compromissions, se dessine un formidable portrait de famille, annonçant l’avènement d’un des plus grands écrivains italiens contemporains..

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.5 étoiles sur 5
5 étoiles
3
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 6 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché
"tous les salauds ne sont pas de Vienne",dit le curé du village après avoir tué un rat.
Dans le nord de l'Italie,entre Caportto et Vittorio Veneto,un village est occupé par les troupes austro-allemandes ;une famille apprend à (sur)vivre et à lutter.C'est le roman d'apprentissage du jeune Paolo,qui apprend à aimer,à combattre et à tuer.Les personnages de la famille (grand père et grand mère,tante,domestiques...)sont admirablement campés. Une exposition faussement classique,une narration où le non-dit importe,une accélération finale du récit mené avec brio et un grand sens de la construction.
Au-delà du portrait de groupe avec occupants,"tous les salauds ne sont pas de Vienne"est un beau roman sur la communauté,la responsabilité et l'engagement.
(mais qui a choisi une photo de couverture sans rapport avec le texte?)
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
J'avais aperçu ce livre lors d'une conférence sur la première guerre mondiale, et j'ai décidé le l'acheter.
Je suis entrée très vite dans l'histoire de cette famille italienne, où l'occupant va poser ses valises. On découvre les difficultés, les peurs, les résistances, et les infimes trahisons des uns et des autres. On y vit au rythme des avancées et des reculs de la guerre, de l'arrivée et du départ des uns et des autres.
On admire la tante, on maudit la servante, on tremble et on se réjouit avec chacun des personnages.
L'auteur a une écriture précise, ciselée,et pleine de poésie. J'ai aimé, beaucoup aimé !
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par j-l B TOP 100 COMMENTATEURS le 6 avril 2016
Format: Poche
Le résumé est très complet, je n'y ajouterai rien. Cette histoire est superbe, un jeune homme de 17 ans se raconte, un genre de "journal" intime réalisé quelques années après les faits. Roman très vivant du fait de l'utilisation de la première personne du singulier. Le Grande Guerre en Italie est moins connue, avec ce livre qui relate les grandes batailles de ce front, cela rhéabilite cette armée si injustement oubliée et à tort mal considérée. Les personnages sont très forts malgré pour certains leur marginalité. Une grande maison de maître réquisitionnée dans un premier temps par les Allemands, puis par les Austro-Hongrois, donc un magnifique huis-clos. Et enfin, cette analyse sociale permanente, comme les différences entre les propriétaires nobles de cette villa et les "envahisseurs" mais aussi avec les "gueux" (terme utilisé par le jeune homme) qui sont partagés entre leur haine de l'envahisseur et celle non-moins forte vis-à-vis de la classe aisée. Une très bonne lecture qui mélange la guerre, la politique, le social,et le quotidien avec brio! Remarque: ce titre assez long est en fait une traduction intégrale du titre en italien et est ue phrase "clé" du récit car elle est à double sens!
2 commentaires Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?