• Prix conseillé : EUR 54,00
  • Économisez : EUR 24,30 (45%)
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Traité de gouvernance cor... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par BetterWorldBooksFr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Expedié du Royaume-Uni. Ancien livre de bibliothèque. Quelques signes d'usage, et marques à l'intérieur possibles. Sous garantie de remboursement complet. Votre achat aide a lutter contre l'analphabetisme dans le monde.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Traité de gouvernance corporative : Théories et pratiques à travers le monde Broché – 22 septembre 2006

Rentrée scolaire 2017 : livres, fournitures, cartables, ordinateurs, vêtements ... découvrez notre boutique

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 29,70
EUR 29,70 EUR 13,07
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Top NYP 2017 Top NYP 2017

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Description du produit

Extrait

Extrait de l'introduction de Ahmed Naciri :

Malgré l'intérêt pour la gouvernance corporative (GC), acquis au prix de grands scandales, il subsiste toujours un sentiment quasi général d'incom­préhension à son égard, d'incertitude quant à sa définition même et de divergence internationale quant à sa portée. Dès lors, il ne faut guère s'étonner de constater la grande hésitation qu'accusent divers gouvernements quant à la solution à apporter à ce défi. Pour certains, c'est la conséquence de la relative nouveauté du phénomène, donc d'un inévitable manque d'approfondissement. Pour d'autres, c'est surtout la confusion de la notion de gouvernance avec celle de contrôle et de vérification qui pose problème. En effet, la gouvernance a été souvent réduite à un simple problème de séparation du contrôle de la propriété au sein des organisations : un simple problème technique de surveillance, dira-t-on. Progressivement, cependant, et sous les contraintes des réalités quotidiennes, on a été amené à lui céder un cadre plus large, couvrant bien d'autres dimensions (Cornell et Chapiro, 1987; OCDE, 1999). (...)

Le terme gouvernance change de signification selon le contexte où il est employé. Dans la perspective organisationnelle, le système de gouvernance réside dans le cadre juridique, les institutions réglementaires ainsi que dans les exigences de divulgation conditionnant la façon dont le secteur des organisations est géré, sans oublier le système financier qui dicte le comportement de ce secteur. Comme nous le savons, tout système économique n'est finalement qu'un ensemble de conventions, régulari­sant l'allocation des flux monétaires générés par une économie déterminée. Dans un tel contexte, la gouvernance matérialiserait donc son fonctionnement harmonieux et équitable. Dans une perspective sociétale, la gouvernance se résume à des relations de pouvoir entre les gouvernants et les gouvernés, lesquelles sont employées afin de mettre en place des programmes économiques et sociaux devant contribuer à un développement durable, ainsi qu'à des conditions efficaces. Jusqu'à présent, la gou­vernance demeure un concept vague, se référant à des forces aussi bien internes qu'externes à l'organisation; il doit être relié à un objectif précis. Un de ces objectifs met l'accent sur la propriété de l'organisation et sur la manière dont ses décisions affectent la richesse des divers intervenants ou ayants droit. Il va même plus loin en se préoccupant de la création de la richesse à travers la maximisation de l'efficacité économique de l'organisation et veut s'assurer qu'une telle richesse soit équitablement répartie entre les diverses parties intéressées par l'organisation.
Dans un essai de synthèse, Charreaux (1997) définit la gouvernance comme l'ensemble des mécanismes organisationnels et institutionnels ayant pour effet de délimiter les pouvoirs et d'influencer les décisions des dirigeants, autrement dit, qui «gouverne» leur conduite et définit leur espace discrétionnaire. Une telle définition est souvent privilégiée dans cet ouvrage.

Présentation de l'éditeur

Les crises financières de la fin du vingtième siècle - la crise asiatique et, un peu plus tard, la série noire des scandales corporatifs - nous ont confirmé que certaines organisations se sont laissées aller à la manipulation des comptes et quelquefois carrément à la fraude. Même si les économies occidentales sont très souvent l'objet de ces controverses, d'autres ne sont pas pour autant écartées du problème et encore aujourd'hui les différents intervenants - administrateurs, hauts dirigeants, vérificateurs, analystes financiers et législateurs - font les frais de la crise de confiance qui a résulté de ces situations. Les investisseurs et les citoyens doutent de la capacité des dirigeants à garantir la disponibilité d'une information fiable et pertinente sur la santé financière des organisations. En conséquence, partout dans le monde, les législateurs en sont arrivés à la nécessité de reconsidérer certains processus de gouvernance corporative.
Les auteurs de cet ouvrage nous font part des expériences de réforme d'un certain nombre de pays et décrivent ce qu'est la gouvernance corporative comme fondement des affaires. D'un intérêt certain pour les législateurs, les administrateurs, les dirigeants, les chefs d'organisations patronales ou syndicales, les vérificateurs, les avocats, les comptables et les étudiants, chacun de ces textes inédits se distingue par une connaissance approfondie du sujet traité. Les auteurs démontrent une grande expertise en leur matière et chacun d'eux a mis un effort considérable pour fournir une mine d'informations précieuses sur des systèmes de gouvernance aussi importants, par exemple, que les systèmes chinois ou turc. Le lecteur en retirera une compréhension claire du sujet pour ensuite mieux situer le système de gouvernance de son propre pays.

Sous la direction de Ahmed Naciri, les auteurs suivants ont collabore a cet ouvrage :

Melsa Ararat, Fabrice Bien, Robert Bloom, David A.H. Brown, Gérard Charreaux, Jacques Delgi*-Amar Drissi, Sadok El Ghoul, Yoser Gadhoum, Jean-Marie Gacjnon, Alain Ged, Simon Ho, Nabil Khoury, Brian L. Nelson, Mohamed Robleh, Mehmet Uxjifr, Masaru Yoshimori et Daniel Zeghal.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Partagez votre opinion avec les autres clients

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?