• Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Le Travail sans qualités ... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Bon marché et sécurisé. Articles d'occasion contrôlés.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Le Travail sans qualités : Les conséquences humaines de la flexibilité Broché – 8 mars 2000

4.0 étoiles sur 5 1 commentaire client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché, 8 mars 2000
"Veuillez réessayer"
EUR 17,00
EUR 17,00 EUR 13,01
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Rentrée Littéraire
click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Le Travail sans qualités : Les conséquences humaines de la flexibilité
  • +
  • Journal d'un médecin du travail
Prix total: EUR 35,00
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Revue de presse

En mettant en évidence l’opposition entre deux mondes du travail (le monde disparu des organisations rigides et hiérarchiques et le monde nouveau de la restructuration des entreprises, du risque, de la flexibilité, du travail en réseau), l’auteur décrit comment la montée spectaculaire des inégalités s’est accompagnée d’une généralisation de la précarité, de l’employé au cadre supérieur. Il montre que le court terme et l’insécurité sont devenus la norme et que la trajectoire sociale des individus n’est plus prévisible. L’ouvrage a reçu le Prix international de sociologie "Amalfi" 1999. -- Idées clés, par Business Digest

Quand un Anglais découvre le travailleur jetable
Absence de confiance, crainte de l'échec, flexibilité : Richard Sennett, un sociologue londonien, a enquêté sur le malaise des salariés.
Des ravages du capitalisme flexible. Tel aurait pu être le sous-titre du livre de Richard Sennett qui vient de sortir en France, et qui s'inscrit dans le courant antimondialisation et anticapitalisme moderne, très en vogue. Cet essai, qui a déjà remporté un vif succès aux Etats-Unis et en Allemagne, est promis à une belle carrière en France, où les écrits d'un José Bové ou d'une Viviane Forrester font des best-sellers. La comparaison s'arrête là, car Richard Sennett est un sociologue de grand talent, professeur à la London School of Economics, et son livre est beaucoup plus qu'un pamphlet dans l'air du temps. Les analyses sont intelligentes, les références historiques et économiques érudites, et les intuitions souvent pertinentes.

Les enjeux de la flexibilité dépassent largement le problème du temps de travail. L'organisation des entreprises et le travail lui-même ont profondément changé en vingt ans. Les anciennes structures hiérarchiques verticales ont laissé la place à des organisations en réseau, moins pesantes mais plus stressantes. " Pas de long terme " devient la maxime universelle : on demande aux travailleurs d'être mobiles, souples, de faire preuve avant tout de capacités d'adaptation, et de prendre des risques. Mais l'absence de confiance et d'engagement ainsi que la crainte perpétuelle de l'échec créent un malaise croissant. Le système répand l'indifférence, accuse Richard Sennett, " en réorganisant des institutions dans lesquelles les individus sont jetables ".

L'une des réussites du livre est d'avoir mêlé analyses et témoignages (un consultant, des boulangers de Boston, des programmeurs licenciés d'IBM...), mais on lui reprochera sa tonalité très négative. Or, si ces dérives et ces angoisses individuelles sont bien réelles, il faut nuancer : était--ce vraiment plus épanouissant de travailler à la chaîne dans les usines d'Henry Ford ? Le développement du travail indépendant, l'autonomie plus grande des salariés ont aussi des aspects positifs, tandis que ce " capitalisme flexible " a quand même permis un nombre record de créations d'emplois aux Etats-Unis comme en France ces dernières années... --Laurence Ville-- -- L'Expansion

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5
5 étoiles
0
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Bien que datant d'une dizaine d'années, ce livre explique de manière abordable les mécanismes psycho-sociaux liés à la pression que les instabilités du marché du travail font peser sur les travailleurs, de même que les changements, parfois pervers, liés entre autre aux nouveaux modes de production et à la technologie.
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?