• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 8 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Le Treizième Conte a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par RecycLivre
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Merci, votre achat aide à financer des programmes de lutte contre l'illettrisme à travers le monde. Expédition depuis la France.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Le Treizième Conte Poche – 18 août 2011

4.4 étoiles sur 5 83 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 56,00 EUR 2,20
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 8,20
EUR 8,20 EUR 3,37
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Harry Potter Harry Potter

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Le Treizième Conte
  • +
  • Le jardin des secrets
Prix total: EUR 16,40
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

La lettre

On était en novembre. Il n'était pas encore très tard, et pourtant le ciel était déjà sombre quand j'empruntai Laundress Passage. Père avait fini sa journée : il avait éteint les lumières du magasin et fermé les volets ; mais, de manière à ce que je ne rentre pas dans l'obscurité la plus totale, il avait laissé allumée l'ampoule éclairant l'escalier qui menait à mon appartement. À travers la porte vitrée, celle-ci dessinait un grand rectangle pâle sur le trottoir humide, et c'est au moment où je me tenais là, m'apprêtant à tourner la clé dans la serrure, que je vis la lettre pour la première fois. Autre rectangle blanc qui, sur la cinquième marche en partant du bas, ne pouvait passer inaperçu.
Je refermai la porte et déposai la clé du magasin à sa place habi­tuelle, derrière les Principes supérieurs de géométrie de Bailey. Pauvre Bailey ! En trente ans, personne n'a jamais réclamé son gros livre gris. Il m'arrive de me demander comment il réagirait à son rôle de gardien des clés de la boutique. Je ne pense pas que ce soit là le destin auquel il ait rêvé pendant les deux décennies qu'il lui a fallu pour rédiger sa grande oeuvre.
Une lettre. Pour moi. Un véritable événement. L'enveloppe aux coins aigus, gonflée de son contenu aux plis épais, portait une adresse dont la graphie avait dû poser quelques problèmes au fac­teur. Même si le style en était vieillot - majuscules aux lourdes arabesques et enjolivures bouclées -, ma première impression fut qu'elle était de la main d'un enfant. Les caractères ne semblaient pas totalement maîtrisés. Leur tracé irrégulier devenait soit invi­sible, soit, au contraire, griffait profondément le papier. Il n'y avait aucune continuité apparente dans l'agencement des lettres qui formaient mon nom. Chacune avait été exécutée séparément - MARGARETLEA -, comme s'il s'était agi d'une entreprise redoutable qu'il fallait chaque fois recommencer. Mais je ne connaissais pas d'enfants. C'est alors que l'idée me vint : c'était là l'écriture d'un infirme. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Revue de presse

Mystérieuses jumelles, château délabré et fantômes à vous donner le frisson. Diane Setterfield écrit comme une recluse, coupée des bruits de l'Angleterre d'aujourd'hui. Son premier roman, Le Treizième Conte, respire la solitude, propice à la lecture et aux fantômes...
Le Treizième Conte, qui puise sa narration, très classique, dans la littérature anglaise du XIXe siècle, aurait pu être démodé ou d'une nostalgie déprimante. Mais certaines nostalgies sont magiques, surtout quand elles nous font revivre ce plaisir virginal de la lecture. Avec Diane Setterfield, on redevient le lecteur novice, qui était captivé par Jane Eyre, La Dame en blanc ou Rebecca. (Astrid Eliard - Le Figaro du 22 mars 2007) --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché
Ce roman merveilleusement bien écrit vous plonge dans une fascinante histoire qui ne va pas sans rappeler le gothique d'A.Radcliffe : A.Winter, une célébrité du monde littéraire fait appel Margaret Léa, une jeune bouquiniste, biographe à ses heures afin que cette dernière rédige l'histoire de sa vie... Dans le récit qu'elle livre à Margaret, nous rencontrons un frère et une soeur aux relations pour le moins trouble, des jumelles au comportement étrange, une présence mystérieuse,... Les rebondissements sont nombreux et pourtant tout cela reste vraisemblable. On retrouve aussi un peu l'atmosphère de certaines oeuvres des soeurs Brontë. Enfin,on trouve dans ce magnifique livre de trés beaux passages concernant l'amour des livres et de la lecture. Passionnée de littérature, j'ai passé un moment magique en lisant ce livre que je relirai avec délectation. MAGNIFIQUE. MERCI à Diane Setterfield, ce formidable nouveau auteur anglais!
1 commentaire 55 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par OK le 4 février 2014
Format: Poche Achat vérifié
Si vous aimez les bibliothèques obscures, les bouquinistes de quartier, le chien des Baskerville, les hauts de Hurlevent, les Misérables, Dickens... Une aventure humaine hors du commun, un suspense haletant, une écriture captivante. Impossible de lâcher le livre sans penser à le reprendre au plus vite.
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Laure COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 500 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 9 septembre 2007
Format: Broché
Margaret Lea vit entourée de livres anciens dans la boutique de son père, et accessoirement, écrit des biographies d'auteurs. C'est à ce titre qu'elle est contactée par Vida Winter, écrivain célèbre, pour rédiger sa biographie et lever enfin le voile sur sa vie aussi romanesque que fantasmée. Attirée par l'édition rare d'un de ses titres dans lequel manque « le treizième conte », elle se rend au manoir de l'écrivain.
S'ouvre alors une plongée dans un splendide roman à tiroirs, où les secrets de famille se révèlent les uns après les autres, laissant naître de sombres histoires de fantômes, de saeurs jumelles, d'amours troubles et de morts douteuses. Si vous aimez les manoirs anglais, les romans du XIXème tels ceux de Wilkie Collins et des saeurs Brontë, alors vous adorerez ce roman. Formidable déclaration d'amour à la littérature et aux romanciers anglais du XIXème (l'ouvrage est truffé de références qui donnent envie de les relire, notamment Jane Eyre qui apparaît comme un leitmotiv et joue un rôle dans l'intrigue), on a du mal à croire que l'auteur est tout à fait contemporaine (première parution en anglais en 2006) et qu'il s'agit en outre de son premier roman, tant on plonge les yeux grands ouverts et le caeur battant dans cette atmosphère très british d'un siècle passé. Un chef d'oeuvre.

(...)
Remarque sur ce commentaire 26 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Somptueuse histoire traitant - entre autres choses - de l'amour des livres, de l'étrangeté des liens entre jumeaux, d'un mystère fantomatique et d'un fantôme mystérieux... Je l'ai lu en anglais et je ne sais malheureusement pas ce que vaut la traduction, mais dans sa version originale, le style littéraire est merveilleux. A savourer.
Remarque sur ce commentaire 31 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Margaret Lea tient avec son père une librairie spécialisée dans les ouvrages rares et anciens. Passionnée de littérature anglaise du XIXème siècle, elle est aussi biographe amateur mais s'est jusqu'à présent toujours limitée aux auteurs décédés. Aussi est elle très étonnée le jour où elle reçoit une lettre de Vida Winter. La célèbre auteure à succès la convie chez elle, dans le Yorkshire, afin d'y rédiger sa biographie. Pour la première fois, la vieille dame souhaite dire toute la vérité sur sa vie et ses origines restées mystérieuses jusque là. Plus ou moins persuadée de refuser mais poussée par la curiosité, Margaret entreprend le voyage. Et, bien sûr, elle va rester, écouter et écrire.

Etrange dame que cette Vida Winter qui, même malade et en bout de vie, reste maîtresse d'elle-même et de la situation. Depuis des décennies, elle envoûte ses lecteurs avec ses histoires et elle va faire de même en racontant la sienne. C'est en conteuse qu'elle livre ses secrets à la jeune Margaret qui a pour consigne de ne jamais poser de questions, de simplement suivre le récit de cette vie extraordinaire qui trouve ses origines dans un lointain passé. Avec elle, le lecteur est embarqué dans cette atmosphère de folie, dans le domaine des Angelfield chargé d'histoires, de passions contre nature, d'identités contrariées. A écouter ainsi, Margaret trouve la force d'affronter sa propre enfance marquée par l'absence d'amour de sa mère...
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?