Trois couleurs : Bleu a été ajouté à votre Panier

Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 9,68
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : DVDMAX
Ajouter au panier
EUR 9,80
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : Amazon
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Trois couleurs : Bleu

4.5 étoiles sur 5 6 commentaires client

Prix : EUR 9,68 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 4 exemplaire(s) en stock.
Vendu par videophil95 et expédié par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
16 neufs à partir de EUR 6,24 3 d'occasion à partir de EUR 12,90
Découvrez plus de 10 000 DVD, Blu-ray et Séries TV en promotion

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Trois couleurs : Bleu
  • +
  • Trois couleurs - rouge
  • +
  • Trois couleurs - blanc
Prix total: EUR 28,35
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Acteurs : Juliette Binoche, Benoît Régent, Florence Pernel, Charlotte Véry, Hélène Vincent
  • Réalisateurs : Juliette Binoche, Benoît Régent, Florence Pernel, Charlotte Véry, Hélène Vincent
  • Format : PAL
  • Audio : Français (Dolby Digital 5.1)
  • Région : Région 2 (Ce DVD ne pourra probablement pas être visualisé en dehors de l'Europe. Plus d'informations sur les formats DVD/Blu-ray.).
  • Rapport de forme : 1.85:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : MK2
  • Date de sortie du DVD : 10 avril 2008
  • Durée : 94 minutes
  • Moyenne des commentaires client : 4.5 étoiles sur 5 6 commentaires client
  • ASIN: B0013KS6WA
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 26.284 en DVD & Blu-ray (Voir les 100 premiers en DVD & Blu-ray)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Descriptions du produit

Description du produit

Trois couleurs : Bleu, 1 DVD, 94 minutes

Synopsis

Après la mort de son mari, grand compositeur, et de leur petite fille, Julie commence une nouvelle vie.

Commentaires en ligne

4.5 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Jean for Joel TOP 500 COMMENTATEURS le 6 mars 2010
Format: DVD Achat vérifié
le film commence par un accident qui prive l'héroïne Julie -sublissime Juliette Binoche- de son mari -un compositeur mondialement reconnu- et de sa petite fille ; pour s'en sortir et survivre à ce drame elle fait table rase de son passé, vend tout et quitte sa maison pour vivre dans l'anonymat au milieu de la grande ville de Paris, elle détruit même l'ébauche de la dernière composition de son époux : un hymne à l'Europe ... mais l'oeuvre a-t-elle été totalement anéantie ? l'ancien assistant de son mari amoureux de Julie va-t-il accepter cette disparition ? son mari dissimulait-il un autre vie ? trouve-t-on la liberté en voulant supprimer son passé ?
Un film d'une grande beauté bleutée, poétique et gracieux, élégant et aussi généreux que Julie.
Remarque sur ce commentaire 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: DVD
Un pur bijou. Kieslowski démarre fort sa trilogie Bleu, Blanc, Rouge,. Plus qu'un film sur le deuil, je ne pense pas pervertir le sens du métrage en disant que c'est d'abord un film sur la vie.
Les larmes - la première larme -, est purificatrice, c'est elle qui reconnaît la mort, c'est la dernière note, la note bleue ; c'est elle qui sanctifie une bonne fois pour toutes, c'est elle qui signe l'arrêt ; en fait, elle ne pleure pas parce qu'elle ne veut pas faire le deuil, et ça, le réalisateur l'a parfaitement saisi. Dans cet angle, il va même plus loin que Lars von trier avec son récent Antichrist, où la mère ne veut pas faire le deuil. La différence avec Gainsbourg, c'est que Binoche ne s'enferme jamais dans une complaisance morbide et mélancolique - elle rase tout.
Ici, le deuil confère une force presque divine, un sacré en pierre ; cette force de vivre (ou survivre) n'est qu'une pulsion d'oubli, une recherche d'enthousiasme pour dépasser son passé, pour l'oublier totalement et on sait, au moins depuis Hawthorne, à quel point ce projet démesuré d'oublier tout aboutit à un échec tragique, comme ce type qui revient de la guerre et à qui on demanderait de continuer à jouir pleinement de sa vie active (et de son statut...). Elle revient littéralement d'outre-tombe. Alors, elle prend des bains, piscine et compagnie, pour se laver, s'expier, noyer ses larmes qui se fondent dans ce bain bleu, clinique, irréel.

Kieslowski s'arrête aussi sur le don ; on pense à la grand-mère qui met toute seule sa bouteille dans le vide-ordures.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: DVD
Une jeune femme, Julie (Juliette Binoche), se retrouve seule après la disparition dans un accident de voiture de sa fille et de son mari, au moment où celui-ci allait achever une composition musicale commandée pour une cérémonie européiste. Julie recommence sa vie en se désencombrant de presque tout et en cherchant la liberté absolue... Ce qu'il y a de séduisant dans ce film ce sont les très gros plan et leur force d'évocation dans la simplicité. J'ai aussi aimé ces scènes dans ce manoir situé dans une campagne au ciel gris où on entend résonner les coups de fusil (les gens de cinéma étant surtout des urbains, il y a trop peu de films qui se situent dans la campagne française et savent en restituer l'ambiance. On pourrait citer "Le Pacha", "Le Cercle Rouge", ou... "The Bourne Identity"). Ça se gâte quand Julie se met habiter à Paris: on retrouve tous les clichés bobos (le grand appartement rue Mouffetard ; la copine qui est travailleuse du sexe, histoire de montrer qu'on est "libéral-libertaire"), comme si il fallait plaire au public attendu de ce genre de films. "Bleu" devient alors déconnecté de toute réalité sociale. Facile d'être libre sans travailler quand on a hérité (semble-t-il) d'une petite fortune. Dès lors, le thème devient davantage le sentiment individuel de liberté que la liberté des peuples, mais après tout pourquoi pas. Je reprocherais également une musique pompeuse (Kieslowski aurait été mieux fait d'ajouter à la simplicité de l'image la simplicité de la bande son. Peut-on d'ailleurs être libre sans être simple ?), et l'absence d'une fin convaincante (une dernière scène tout ce qu'il y a de lourd). Un film intéressant à regarder, du reste.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?