Cliquez ici Cliquez ici cliquez_ici. GNOXmas Cloud Drive Photos En savoir plus Cliquez ici En savoir plus En savoir plus cliquez_ici cliquez_ici Jeux Vidéo



500 PREMIERS REDACTEURS D'AVISMEMBRE DU CLUB DES TESTEURSle 2 décembre 2017
Trop de bonheur/Alice Munro/Prix Nobel 2013
Dimensions : c’est le titre de la première nouvelle de ce recueil de 317 pages et dix nouvelles. Doree se rend en maison d’arrêt psychiatrique où est détenu Lloyd son mari. Elle lui rend visite pour essayer de comprendre, elle qui a toujours été soumise aux caprices de cet homme abject. Dans le car qui l’emmène, elle se remémore la rencontre, le mariage et puis la suite, un cauchemar absolu. Une nouvelle qui donne froid dans le dos.
Les nouvelles se suivent pour notre plaisir de lecture car Alice Munro écrit bien dans un style classique et les thèmes sont variés quoique toujours en rapport avec la mort, la maladie le sordide et le morose . On rencontre par exemple une jeune étudiante qui accepte comme un défi à elle-même les propositions indécentes d’un vieillard, ou une mère, Sally en l’occurrence, qui retrouve son fils Kent des années après un accident et des années de silence.
Au chapitre des reproches ont peut déplorer l’abondance de détails qui alourdit le texte et infère un manque de fluidité à la phrase. Si le titre veut nous laisser entendre que les personnages courent vraiment après le bonheur, on se demande en définitive et à terme si le bonheur ne les a pas un peu fui, leur quête s’avérant vaine et éperdue. Il faut bien dire que le monde que décrit Alice Munro n’est pas rose loin de là mais plutôt sombre et désespéré.
Parfois un brin d’ironie comme dans « Radicaux libres » qui voit Nita la veuve amatrice de rhubarbe jouer un bon tour à son mari défunt. Excellente nouvelle dont l’ambiance est quasiment celle d’un thriller. Pathétique le destin de Sofia Kovalevskaïa, mathématicienne de génie et première professeure d’université : c’est le thème de la dernière nouvelle, celle qui donne son titre au recueil.
Globalement une lecture qui laisse un goût amer et une sensation de malaise, des récits où le mensonge, la cruauté, la trahison, le mal pour tout dire, se font place successivement dans le côté sombre de la vie.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 13 octobre 2016
Pathétique ne convient pas parfaitement pour décrire ce monde malade où Alice Munro nous conduit. La mort, la maladie mentale ou physique, le sordide et le triste sont des ingrédients récurrents dans ce recueil de nouvelles curieusement intitulé « Trop de bonheur ». Car du bonheur, il n’en est guère question. L’écriture est habile, avec des allers et retours qui nous font tourner autour de l’histoire pour en découvrir progressivement et souvent en dernière instance, les fondements. Toutes les histoires ne sont pas similaires. Les personnages et les situations varient. J’y trouve néanmoins une atmosphère commune, une lourdeur qui me met mal à l’aise, une abondance de détails que je considère souvent inutiles. Au fond, j’apprécie davantage la littérature populaire et légère.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 8 septembre 2014
Je n'ai lu qu'une nouvelle, j'ai beaucoup aimé. Un style remarquable, de la concision, le mot juste. Je craignais que ce ne soit très triste certes ce n'ai pas gai mais j'ai aimé.
Je vais poursuivre ma lecture.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 18 novembre 2015
A ma grande honte je ne connaissais pas cette auteure. J'ai adoré la forme descriptive jusqu'aux moindres détails et la chute (ou pas) en forme de conclusion, assez typique du style "Nouvelle".
Je vais approfondir ma connaissance d'Alice Munro.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 8 mars 2014
Grand mérite : c'est un regard de femme, aucun homme ne pourrait écrire ça, penser ça. Travers : le regard sur le monde est d'un pessimisme proche d'un état dépressif.
Personnellement je n'aime pas l'écriture, manque de fluidité des récits.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 22 juillet 2014
comme des faits divers aux personnages pleins de fragilités et d'humanité , de force et de faiblesse , heureuse de découvrir cette auteure que je ne connaissais pas et que je découvre grace à son Nobel .
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 20 juillet 2014
tres bonne lecture j apprecie cet auteur particulièrement et j aimerai en commander d autre par la suite elle a un univers tres special et envoutant tres bon livre
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 1 février 2014
Une suite de nouvelles disparates où la pertinence de l'examen des ressentis et de ses traductions comportementales participe à la fine analyse des troubles incontrôlables et parfois déraisonnables de l'âme humaine...
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 21 août 2017
toutes les histoires sont très bien écrites, style classique mais enchaînements narratifs originaux, une de mes meilleures lectures de cette année
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 29 octobre 2014
Extraordinaire talent pour décrire les situations, émotions et sentiments de nos vies quotidiennes, avec un zeste de mystère et de tension
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

Fugitives
7,60 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici