• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaires en stock - passez vite votre commande.
Expédié et vendu par musique-pour-vous.
EUR 33,46 + EUR 2,79 Livraison
+ EUR 2,79 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Service clientéle prompte et efficace.
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 33,45
+ EUR 2,79 (livraison en France métropolitaine)
Vendu par : RAREWAVES USA
Ajouter au panier
EUR 33,47
+ EUR 2,79 (livraison en France métropolitaine)
Vendu par : thebookcommunity_fr
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Tschaikowsky - Schwanensee [HD DVD] [Import allemand]

3.8 étoiles sur 5 26 commentaires client

Expédié et vendu par musique-pour-vous.
3 neufs à partir de EUR 33,45 1 d'occasion à partir de EUR 24,11
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle



Offres spéciales et liens associés


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Acteurs : Martinez, Letestu, Tchaikovsky
  • Réalisateurs : Francois Roussillon
  • Format : Anamorphique, Classique, DTS stéréo, PAL, Sous-titré, Import
  • Audio : Anglais
  • Sous-titres : Néerlandais, Anglais, Français, Italien, Espagnol
  • Rapport de forme : 1.78:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Naxos Deutschland
  • Date de sortie du DVD : 1 janvier 2007
  • Durée : 146 minutes
  • Moyenne des commentaires client : 3.8 étoiles sur 5 26 commentaires client
  • ASIN: B000OCZ80Q
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 116.740 en DVD & Blu-ray (Voir les 100 premiers en DVD & Blu-ray)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?

Description du produit

Im Bereich klassischer Musik DVDs besticht Opus Arte von Beginn an mit seinen überdurchschnittlichen Qualitätsmerkmalen. Nun setzt das innovative Label noch eins drauf und veröffentlicht als Erstes auf dem Weltmarkt eine HD DVD! Keine Frage High Definition ist die Zukunft im Heimkino-Bereich. Wer die außerordentliche Klarheit der Bilder mit bestechender Surround-Sound-Qualität erlebt, ist ebenso beeindruckt wie einst, als die ersten Farbbilder über den Bildschirm liefen. Opern und Ballet in High Definition bringen das Geschehen so nah teilweise näher als es ein Live Erlebnis vermag. Hans Petri. Geschäftsführer, Opus Arte ***### WERKE; Tchaikovsky - Swan Lake ## INTERPRETEN Le Prince Siegfried - José Martinez Wolfgang / Rothbart - Karl Paquette La Reine - Muriel Hallé Paris Opera Ballet Paris Opera Orchestra Conductor: Vello Pähn ## AUFNAHME Palais Garnier, Paris, December 2005 ***### Swan Lake Agnès Letestu, eine feminine, warme Odette, José Martinez, ein überzeugender, heller, verletzlicher Prinz Siegfried und Karl Paquette, zweifach: als pflichtbewusster Wolfgang und als doppelzüngiger Rothbart, sind die Stars dieser zutiefst heißblütigen Traumversion des Schwanensees. Rudolph Nureyevs Interpretation von Tschaikowskys lyrischem Ballett ist weit entfernt von einem klischeebehafteten Stereotypen dieses gefeierten Meisterwerkes, vielmehr ist sie ein erstaunliches, kraftvolles Exposé menschlicher Gefühlsregung. Nurejews für die Aufführung an der Ballet de l'Opera de Paris im Jahre 1984 überarbeitete Version hält sich zwar treu an Marius Pepitas Handlung, gewinnt jedoch durch ein verwirrendes Spiegelbild von Identitäten an Komplexität. Die Inszenierung überrascht durch eine Freud'sche Interpretation des Werkes mit einem vielschichtigen psychoanalytischem Hintergrund.***### Schwanensee ist für mich ein langer Traum des Prinzen Siegfried;, erläutert Tänzer und Choreograph Rudolf Nurejew. ###

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: DVD
Magnifique !!! Noureev: on aime ou on déteste en tant que danseur, mais comme chorégraphe et metteur en scène, il était vraiment un maître. Je recommande l'ensemble de ses chorégraphies avec une étoile de plus pour "La Bayadère". Ce "Lac" est magnifiquement mis en valeur par les danseurs de l'Opéra de Paris qui est la meilleure compagnie de ballet du monde. Décors minimalistes, étonnant quand on sait l'amour du grandiose qu'avait Noureev (voir sa "Belle au Bois Dormant" et "La Bayadère"), une austérité voulue pour mettre en valeur la qualité des interprétations. Le double rôle Odette-Odile est ici magnifiquement interprété. Si vous ne désirez voir qu'une seule version du "Lac", prenez celle-ci. Du grand Art!!!
Remarque sur ce commentaire 31 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: DVD Achat vérifié
Je crois que le « Lac des Cygnes » idéal n'existe pas encore. Tant mieux : ça permet de rêver à ce qu'il pourrait être... La version de l'Opéra de Paris a beaucoup d'attraits, ce qui en fait une des meilleures qui soit, avec :

- un spectacle en haute définition, et remarquablement filmé (pas trop de gros plans intempestifs ni de mouvements de caméra...),
- de très beaux costumes (avec beaucoup de camaïeux, ce qui évite à coup sûr les fautes de goût),
- le corps de ballet est absolument remarquable, un des trois meilleurs du monde assurément. Il se montre sublime dans les actes « blancs » (actes II et IV), un peu moins parfait dans les actes I et III, dont il faut dire que la chorégraphie est particulièrement complexe et difficile,
- on voit d'excellentes choses du côté des solistes. Le célèbre pas des « petits cygnes » est dansé de manière insurpassable, et les mêmes solistes (Dorothée Gilbert, Myriam Ould-Braham, Fanny Fiat) se montrent tout aussi excellentes dans leurs solos des actes I et III,
- la chorégraphie de Noureev reste assez fidèle à celle de Petipa et Ivanov en ce qui concerne les solos les plus connus. Les mouvements d'ensemble, qui semblent revisités par Balanchine, sont d'une rare beauté, le corps de ballet traçant sur la scène des figures aussi élégantes que complexes. Aux actes I et III, où les danses collectives sont souvent un peu confuses dans les autres versions, la version de Noureev me semble particulièrement réussie.
Lire la suite ›
1 commentaire 28 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: DVD Achat vérifié
Je n'ai pas aimé car pas mal de coupures et ça se voit !!!
Le ballet n'est pas dans son intégralité. La qualité est très moyenne.
J'ai été déçue et je ne le recommande pas.
Remarque sur ce commentaire 14 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Blu-ray
Je crois que le « Lac des Cygnes » idéal n'existe pas encore. Tant mieux : ça permet de rêver à ce qu'il pourrait être... La version de l'Opéra de Paris a beaucoup d'attraits, ce qui en fait une des meilleures qui soit, avec :

- un spectacle en haute définition, et remarquablement filmé (pas trop de gros plans intempestifs ni de mouvements de caméra...),
- de très beaux costumes (avec beaucoup de camaïeux, ce qui évite à coup sûr les fautes de goût),
- le corps de ballet est absolument remarquable, un des trois meilleurs du monde assurément. Il se montre sublime dans les actes « blancs » (actes II et IV), un peu moins parfait dans les actes I et III, dont il faut dire que la chorégraphie est particulièrement complexe et difficile,
- on voit d'excellentes choses du côté des solistes. Le célèbre pas des « petits cygnes » est dansé de manière insurpassable, et les mêmes solistes (Dorothée Gilbert, Myriam Ould-Braham, Fanny Fiat) se montrent tout aussi excellentes dans leurs solos des actes I et III,
- la chorégraphie de Noureev reste assez fidèle à celle de Petipa et Ivanov en ce qui concerne les solos les plus connus. Les mouvements d'ensemble, qui semblent revisités par Balanchine, sont d'une rare beauté, le corps de ballet traçant sur la scène des figures aussi élégantes que complexes. Aux actes I et III, où les danses collectives sont souvent un peu confuses dans les autres versions, la version de Noureev me semble particulièrement réussie.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: DVD Achat vérifié
très belle mise en scène par le ballet du bolchoï. la qualité de l'image n'est pas des meilleures mais le spectacle est tellement beau que cela se fait oublier.
Remarque sur ce commentaire 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Roger Dominique Maes COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 100 COMMENTATEURS le 29 avril 2015
Format: DVD
Tchaikovsky, "Le Lac de Cygnes", (1882), chorégraphie de Marius Petipa et Lev Livanov (1895), revue par Rudolf Noureev (1984), Ballet et Orchestre de l'Opéra de Paris, Vello Pähn, 2006, 1 DVD Opus Arte, 2007.

Avec son beau visage taillé dans le buis, où la candeur du regard surprend, José Martinez est idéal pour Siegfried, prince immature et fragile, qui ne distingue pas le réel du rêve. Il ne faut pas attendre de ce danseur-étoile des sauts de fauve, de vertigineuses pirouettes, et des portés athlétiques -même s'il assume les difficultés techniques du rôle très honorablement-, mais des variations méditatives, des monologues lyriques, car, naturellement racé, fluide, effilé, pourrait-on dire, avec le plus souple et le plus noble port de bras qu'on puisse voir, il a l'élégance subtile. Son corps glisse dans l'espace, ne le perturbe pas...

Certains danseurs dansent en prose, d'autres en vers, José Martinez danse en alexandrins!

Aussi vulnérable en Odette qu'impérieuse en Odile, la tragédienne Agnès Letestu est digne de la danseuse, admirable sans réserve! Nez, bouche, regard, tout en elle exprime, parle, peint, sentiments, sensations, non-dits: ce visage est plein de richesses tues ou avouées, dissimulées ou reconnues, tandis que le haut du corps -buste, bras, épaules, mains-, ne cesse un instant d'appartenir tant à la femme qu'à l'oiseau... Une inoubliable incarnation!

On se réjouit de l'apparition d'Emmanuel Thibault -vrai Mercure, il a des ailes aux pieds!
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Rechercher des articles similaires par rubrique