Cliquez ici Cliquez ici NYNY18 Cloud Drive Photos En savoir plus cliquez_ici. nav_Renewed En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici cliquez_ici Jeux Vidéo



le 5 mars 2017
Très bon film, reçu rapidement.
Il manque toutefois quelques bonus, bien que les interviews des acteurs soient intéressantes, on reste sur notre faim.
Globalement, agréablement surprise par ce film, fidèle à mes attentes.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 18 juillet 2017
TWIN PEAKS. FIRE WALKS WITH ME. EST UN GRAND FILM DE DAVID LYNCH. LE MAITRE DU FANTASTIQUE SAIT CREER UNE AMBIANCE ETRANGE ET OPPRESSANTE.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
500 PREMIERS REDACTEURS D'AVISle 21 septembre 2017
Tout d'abord, si vous comptez regarder la série, ne visionnez surtout ce film qu'après les 2 saisons. Il se place en effet une semaine avant le fameux meurtre et l'épisode 1, donnant par là même beaucoup de réponse, et c'est son but : combler un trou, mettre à l'avant la fameuse Laura Palmer, dont on entend tant parler mais que l'on ne voit plus, et pour cause. Et l'ampleur émotionnelle qui est en jeu dans le film ne peut se comprendre qu'à la lueur du récit de la série. En bref, il faut s'appeler David Lynch pour oser faire un long métrage hermétique à qui n'a pas suivi l'histoire, par pur intérêt de cohérence artistique, sans se soucier de la critique ou de la rentabilité. D'ailleurs, ni l'un ni l'autre ne furent au rendez-vous lors de sa sortie, pourtant maintenant, on comprend la logique de cette belle oeuvre,qui, dans la lignée de l'univers de Stephen King, fait sortir les cadavres du placards de l'amérique profonde, avec poésie, cruauté, humour et justesse à la fois, les éléments surnaturels servant à mettre en évidence les troubles psychologiques. Une pièce de puzzle à apprécier pour ce qu'elle est, avec en fond sonore le travail magistral de Badalamenti. Une édition complète et remise à jour montre toute la modernité du travail de Lynch.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 21 avril 2017
Je fais partie des gens qui avaient profondément haï "Twin Peaks : Fire Walk with Me" à sa sortie en 1992. Ma rage résultait en grande partie de ne pas retrouver dans le film l'atmosphère délicieuse de la série qui m'avait enchantée un an plus tôt, et d'être resté perplexe devant un récit qui se contentait de nous décrire trivialement toutes les étapes du calvaire de Laura Palmer que nous avions mis une saison et demi à décrypter. Plus de 25 ans ayant passé, il y a prescription, et il m'était possible de revoir pour la seconde fois ce film étrange dans une perspective toute différente, celle qu'offre l’œuvre ultérieure géniale de Lynch, de "Lost Highway" à "Inland Empire", en passant par "Mulholland Drive" avec lequel "Fire Walk with Me" partage pas mal de points communs, le moindre n'étant pas une extrême empathie envers la psyché féminine. Pour aimer le film, comme il m'est possible de l'aimer aujourd'hui, il fallait donc accepter que, une fois passé le superbe prologue qui aurait pu déboucher sur une toute autre fiction décalée et jouissive, le retour à Twin Peaks doive se vivre comme un retour à la triste, sordide et cruelle réalité, ou plutôt la réalité (mensonges, prostitution, inceste, crimes crapuleux) telle que le cinéma peut la révéler une fois les artifices plaisants du soap télévisuel explosés à coup de hache (ce fameux plan d'introduction absolument programmatique). Ici, même le monde parallèle de la Black Lodge où Dale Cooper est (à jamais ?) prisonnier a quelque chose de crapoteux, de dérisoire... Ici, Bob fait moins peur que la folie d'un père incestueux. Ici, il n'y a plus de spectacle magique, surnaturel, il y a juste le cauchemar éprouvant de la descente aux enfers d'une jeune américaine ordinaire, jusqu'à sa mort, atroce et pourtant libératrice. Finalement, le malentendu violent qu'avait créé la sortie du film en 1992 est parfaitement logique : nous voulions retourner faire un tour à Twin Peaks, alors que Lynch avait organisé une visite sans concession de l'horreur profonde de la société américaine. Le véritable cauchemar ne faisait que commencer.
0Commentaire| 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 12 septembre 2009
quel plaisird'avoir pu replonger dans ce feuilleton
tout y est identique, effrayant, à l'époque c'était rare de trouver des effets spéciaux comme dans ce film
je ne l'avais pas très bien compris, mais en le revoyant tout s'est éclairci, comme quoi il nous faut parfois prendre de l'age pour s'imprégner de l'univers sordide des choses
puissant film qui ne laisse personne indifferent, jusqu'aux personnages parfaits
et une musique inoubliable évidemment
connue, mais peu save pas d'où elle vient et se qu'elle cache : l'horreur vécu par une enfant.....
à voir impérativement
11 commentaire| 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 10 décembre 2017
Un des très grands films des années 90 (1992) , et un des sommets de l'oeuvre de Lynch !
Les'derniers jours (très sombres et oniriques, cauchemardesques) de la jeune Laura Palmer...
Juste avant donc les peripéties de la série Tv du même nom...

La qualité du blu ray est excellente et se rapproche de la qualité de l'edition Criterion (USA)
Certains defauts techniques ont ete rectifié par rapport a l'edition studio canal de 2008..

Quelques bonus passionnants viennent completer savoureusement cette oeuvre - clé.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 3 juin 2010
Excellent film... Fan de la série Twin Peaks, je ne pouvais que me réjouir du film, retraçant la vie de notre Laura Palmer, une semaine avant sa mort... On découvre enfin concrètement Laura Palmer,la vie qu'elle menait, et surtout son côté sombre ainsi que sa souffrance.
Le film a pourtant aussi été critiqué et certains fans de la série ne l'aiment pas, mais moi je le trouve vraiment génial! Il est très intense, d'une incroyable densité et fait partie des films qui vous marquent (assez dépressif tout de même mais très efficace!)
Par contre, il est préférable de voir la série avant le film (même si ce n'est pas indispensable) pour comprendre certaines choses qu'on ne peut pas deviner en regardant le film uniquement : notamment le mystère du fameux Bob.
Merci à David Lynch pour ces moments de bonheur!
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 18 octobre 2015
Le film est excellent, à l'image de la série mais si je mets 1 étoile et une seule c'est simplement parce que l'image est celle d'un DVD et certainement pas de la HD. Les visages ont un teint de cire, les trais sont flous... l'image a été retravaillée mais dans le mauvais sens du terme et le résultat à l'écran est pitoyable.
11 commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 6 février 2013
Les informations fournies sur le site Amazon et celles indiquées sur la jaquette du DVD ne sont pas semblables.
Je préviens les futurs acheteurs que ce sont les informations fournies sur Amazon qui sont bonnes : le DVD peut être lu en V.O. (en l'occurence, en anglais) avec un sous-titrage en français.
Paco
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 19 mars 2007
Comme toujours avec David Lynch, il est difficile de se raccrocher à quelque chose de connu: Connaissez vous la série Twin Peaks? une enquête noueuse sur l'assassinat de la légendaire Laura Palmer, chaque épisode couvre une journée d'enquête et la découverte de l'assassin est pour le moins surprenante. Ce film, sorti après la série est situé chronologiquement avant celle-ci, nous fait visualiser l'essentiel de ce que l'on se plaisait à imaginer au sujet de la vie et des derniers jours de Laura Palmer. Et c'est bien sûr un choc, l'étudiante blondinette cède la place à une femme compliquée, dépendante, déja morte dans sa tête. La galerie de suspects n'en prend que plus de relief. Ce film crée un malaise croissant en montrant pour le moins cruement celle que l'on prenait pour une ingénue filer sur une pente catastrophique sans freins. Comme toujours David Lynch cherche justemment à créer ce malaise. Le sommet - inoubliable - du film est la quasi-partouze dans une curieuse boite de nuit aux éclairages glauques et stressants ou Laura Palmer, topless et sans complexes n'a plus peur de rien. Le tout sur une musique qui résonne encore dans ma tête... Précipitez vous.
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus