undrgrnd Cliquez ici Litte Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles
77
4,3 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 15 novembre 2013
Magnifique fresque sur la vie d'un village occupé au cours de la 2ème guerre mondiale.
La reconstitution de l'époque, le jeu des acteurs, le scénario font que cette série Française est à placer tout en haut de l'échelle des réalisations des chaînes publiques.
Nos enfants devraient regarder cette série car c'est l'histoire de leurs grands parents qui est raconté.
A visionner sans modération.
0Commentaire| 31 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 mars 2014
I have followed this series from de beginning. I live in USA, and the series is sous-titre in english in USA (and in espagnol in Chile, I do not understand why the DVD is on PAL and cannot be watched on TV) also why the coffret is not sous-titre, does not make any sense. I do want to buy l'integrale of this wonderful series., USA and l'amerique latine are BIG markets. Is anyone hearing? please advise..
22 commentaires| 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 avril 2014
Magnifique série. Enfin la guerre vue en dehors des champs de bataille, de l'humain! et pas de jugement mais juste une question : qu'aurions-nous fait dans ces circonstances? Qui blâmer? Des personnages qui ne sont pas enfermés dans la caricature mais qui évoluent! Et, cerise sur le gâteau, un bon suspense.
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 novembre 2013
J'étais déçue et surprise en découvrant que les saisons 2, 3 et 4 ne sont pas sous-titrées. Les sourds et malentendants ne comptent pas alors?
11 commentaire| 49 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 janvier 2015
Cette série est un vrai CHEF-D'OEUVRE, tant dans son scénario (le choix des situations, l'évolution des personnages), que dans le talent des comédiens. Impossible de dire qui est le meilleur tant ils sont TOUS excellents de justesse !
L'époque est admirablement bien reconstituée jusque dans le moindre détail (l'intérieur de la ferme de Marie est un modèle du genre, avec par exemple les anciens bols en faïence, le vieil évier de cette époque), bref on voit bien que l'on n'est pas dans un film avec un décor, mais dans la vraie vie de cette époque là. Idem pour les costumes, les coiffures, etc...
On vit avec eux pendant la guerre, on vit leurs drames, leurs amours, leur peur. C'est vraiment PASSIONNANT !
Cette série devrait passer dans les écoles afin que nos jeunes comprennent ce qu'a été la guerre, ce qu'ont enduré leurs grands-parents ou arrière grand-parents, leur sens du devoir et du sacrifice, leurs choix parfois impossibles à faire.
Dilemme pour le Docteur qui croit bien faire en appliquant les consignes de Vichy et devant composer avec les officiers allemands occupant le village, dilemme pour la jeune institutrice amoureuse d'un allemand et enceinte de lui, dilemme pour le patron de scierie obligé de travailler pour les allemands, dilemme pour ce résistant partagé entre ses missions et son petit garçon.
Je n'ai pas regardé cette série en direct à la télé, et heureusement car le suspense est parfois insoutenable à la fin de chaque épisode. Avec le coffret de DVD, on peut enchaîner les épisodes à volonté !
A CONSEILLER, A VOIR ET A REVOIR, ET A FAIRE VISIONNER AUX JEUNES ! c'est notre histoire, c'est leur histoire, si proche encore ! et c'est plus que PASSIONNANT, c'est ADDICTIF !!
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 septembre 2014
Sur un fond historique, des scenarii prenants grâce à de remarquables études de caractères.
Le point le plus fort de cette série, le casting.
Beaucoup de comédiens viennent du théâtre, ça se ressent. Une interprétation époustouflante, même dans les rôles secondaires.
Vraiment conquis, nous avons avalé les 5 saisons en une semaine et vivons désormais dans l'attente de la saison 6.

Des critiques ?
Non sincèrement je n'en vois pas.
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 janvier 2014
beau coffret donc belle présentation.
Je l'ai offert à mon fils qui n'a pas connu cette période française et je peux vous assurer
qu'il a adoré. Le coffret (en prêt amical) fait le tour de la famille.
C'est un coffret à garder.
0Commentaire| 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 décembre 2013
j'ai offert le coffret à ma tante qui est malentendante. A ma grande surprise seule la saison 1 est sous-titrée. Ce n'est pas spécifié et c'est dommage.
0Commentaire| 36 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 mai 2014
Oui, il y a les sous-titres: mais pas avec les disques

J'ai trouvé les sous-titres en anglais et en français sur internet ici:
[...]

Il faut être en mesure de charger des sous-titres avec quelque chose comme VLC media player, mais vous pouvez utiliser ces fichiers. Je viens de regarder l'épisode 1 avec sous-titres anglais.

Il est dommage que le fabricant n'a pas ajouté ces sous-titres pour les disques ou le rendre facile pour les ajouter.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce coffret réunit les cinq premières saisons -en 48 épisodes de 55mn- d''Un village français'.

C'est LA série phare de France 3, qui nous emmène, comme si nous y étions, à Villeneuve dans le Jura (une ville fictive en fait, mais qui figure Dôle), où nous découvrons les principaux protagonistes de cette longue et passionnante fresque télévisée qui nous fait retrouver les grandes heures de la télévision quand, plutôt que de singer le cinéma actuel, elle retrouve ses racines : divertir et informer avec intelligence, avec ses moyens à elle, plus modestes, mais qui permettent une plus intéressante approche psychologique.

L'idée de départ était de consacrer un épisode à chaque mois de chaque année de guerre et donc une saison entière de douze épisodes à chacune de ces années ; mais, finalement, la première (qui traite l'année 1939) et la deuxième (qui se rapporte à l'année 1940) saisons ne comprirent chacune que six épisodes (les deux saisons datant de 2009) ; elles furent suivies d'une troisième (consacrée à l'année 1941 et datant de 2010), puis d'une quatrième (illustrant les faits de l'année 1942 et datant de 2012) et d'une cinquième (consacrée à l'année 1943 et datant de 2013) saisons de 12 épisodes chacune.

Dans l'esprit de feuilletons télévisés de prestige comme 'Holocauste' ou 'Au nom de tous les miens', 'Un village français' nous fait vivre, au jour le jour et dans ses détails, la funeste période de 1939 à 1945 au travers de l'histoire d'une poignée de personnages :

Si vous préférez ne pas trop en savoir sur ces personnages, sautez le passage suivant !

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

- Robin Renucci, le maire, époux de la vénéneuse Audrey Fleurot (l'avocate véreuse d''Engrenages'), le médecin-généraliste du village en fait, grand humaniste obligé de 'collaborer' avec l'occupant pour essayer d'éviter le pire (saison 1) ; avec son adultère épouse, il recueille un bébé juif, 'Te quiero', et évolue sur le fil du rasoir à force de vouloir composer à tout prix avec les Allemands (saison 2) ; encombré de son infidèle épouse, qui le trompe désormais avec le bien dangereux Richard Sammel, il commence d'éprouver de tendres sentiments pour leur domestique juive, Laura Stainkrycer, apparemment éprise de lui, tout en essayant de réguler le marché noir qui s'est organisé entre-temps dans la région et en marchandant avec les autorités allemandes, au risque de passer pour un collabo (saison 3) ; tout en cachant Laura Stainkrycer, il doit veiller à l'installation dans l'école du village de 80 juifs étrangers épuisés et affamés arrivés en train et en route pour Drancy (saison 4) ; séparé de sa femme (qui est devenue la compagne attitrée de Richard Sammel), il vit désormais avec Laura Stainkrycer, `Te Quiero' et son neveu, et est appelé à la rescousse par le maquis (saison 5) ;

- Fabrizio Ronzione (comédien belge, découvert dans 'Mafiosa' et que l'on peut voir aussi dans 'Rosetta', 'Le silence de Lorna' et 'Le gamin au vélo' des 'Dardenne Brothers'), le frère du maire, militant communiste engagé, clandestinement actif dans la résistance (saison 1) ; il s'éprend de la jeune militante communiste Constance Dollé ('Poil de carotte', 'Le bourgeois gentilhomme', 'Hard 2'), résistante elle aussi (saison 2) ; il est chargé d'abattre de sang-froid un officier allemand (saison 3) ; de retour après une longue absence, il se retrouve en porte-à-faux entre ses amis communistes et sa maîtresse (saison 4) ; arrêté, il retrouve pour la première fois depuis longtemps son frère de sang, à défaut `d'armes' (saison 5) ;

- Thierry Godard ('Engrenages' lui aussi, mais également 'Le réveillon des bonnes'), l'industriel du village, à la tête d'une scierie (forcément, dans le Jura) et qui n'a pas d'autre choix que de travailler pour les Allemands et qui, bien que marié à l'acariâtre Emmanuelle Bach (la fille de Jean-Pierre Elkabbach, que l'on peut voir aussi dans 'PJ'), est follement épris de Nade Dieu (Belge elle aussi), une paysanne mariée dont la ferme se trouve près de la ligne de démarcation et avec laquelle il vit des amours clandestines (saison 1) ; mais celle-ci, une femme insoumise et éprise de justice, va se rendre coupable d'un crime peu banal (saison 2) ; après quoi, il s'engage lui-même sur une pente très dangereuse (saison 3) ; toujours encore épris de sa jeune et belle veuve résistante, mais gravement blessé par balles, il est désormais momentanément éloigné de sa maîtresse, mais surtout obligé de laisser sa vichyste épouse diriger sa société (saison 4) ; divorcé (son ex-épouse est maintenant la compagne du nouveau maire, l'ultranationaliste Philippe Résimont -encore un comédien belge-) et remarié, il retrouve dans le maquis son ancienne maîtresse et son nouveau beau-frère (saison 5) ;

- Marie Kremer (belge également et vue dans 'Quand j'étais chanteur', 'Dikkenek', 'Michou d'Auber' et 'Sœur Sourire' notamment), l'institutrice, qui n'est pas insensible au charme d'un jeune soldat allemand (saison 1) ; courtisée aussi par le nouveau directeur de l'école, François Loriquet, un futur résistant, elle évolue, elle aussi, rapidement sur le fil du rasoir (saison 2) ; toujours encore amoureuse de son mélomane allemand en uniforme, mais surtout enceinte de lui, elle doit désormais composer avec le directeur de l'école (saison 3) ; définitivement séparée de son grand amour, elle épouse son épicurien et mélancolique directeur, celui-là même qui doit accueillir les juifs étrangers venus en train, plus ceux du pays arrêtés entre-temps, dans son école, dans les caves de laquelle il cache par ailleurs la presse qu'utilisent les résistants gaullistes locaux pour leur tracts (saison 4) ; très intriguée par la mystérieuse personnalité d'Amandine Dewasmes, la nouvelle professeure de chant, elle mène son enquête (saison 5) ;

- Nicholas Gob (belge encore, surtout connu pour son rôle dans 'Les Bleus : premiers pas dans la police'), le jeune inspecteur zélé qui va être le premier à désirer la femme du médecin-maire et causer au-delà de cela bien des soucis à son commissaire (le belge là encore Patrick Descamps, l'un des comédiens-fétiches du réalisateur belge Lucas Belvaux) sensible à la personne de la juive directrice de l'école (Nathalie Cerda) (saison 1) ; devenu chef de réseau de la résistance gaulliste naissante, Patrick Descamps, cache l'ancienne directrice de l'école, devenue sa compagne (saison 2 et 3) ; nouveau chef de la police de Villeneuve, Nicholas Gob, aussi rigide qu'angoissé, est désormais amoureux d'une juive belge, Rita de Witte (la belge Axelle Maricq), toujours flanquée de son encombrante mère (jouée par Annie Mercier, 'Ma Dalton' dans 'Braquo 2') (saison 4) ; coupable de meurtre (il a abattu un garde-frontière afin de permettre à sa maîtresse de fuir en Suisse), il navigue désormais en eaux troubles (saison 5) ;

- Nathalie Cerda, l'ancienne directrice de l'école, devenue la compagne du précédent commissaire de la ville, parti pour Paris à la fin de la saison 3, arrêtée, accepte de devenir la porte-parole et responsable des juifs de l'école, un rôle qui va se révéler particulièrement difficile à assumer (saison 4) ;

- Richard Sammel (un acteur allemand souvent employé en France en raison de son bilinguisme : 'Jean Moulin', 'La bicyclette bleue', 'Les Alsaciens ou Les deux Mathilde') est l'infâme policier nazi chargé de faire régner l'ordre à Villeneuve (saison 2) ; il se sert d'Audrey Fleurot, joue au chat et à la souris avec le mari de celle-ci et sème la terreur vengeresse dans la ville (saison 3) ; parti, il revient avec cette fois-ci les pleins pouvoirs et bien décidé à reconquérir Audrey Fleurot (saison 4) ; circonspect quant à l'issue de la guerre, il compte sur sa nouvelle compagne pour le fournir en drogue, la seule chose qui lui permette encore de tenir (saison 5) ;

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Surtout interprété par des comédiens-nes belges (serait-ce à cause de leur accent si typiquement jurassien ?), tourné dans la région parisienne et le Limousin, supervisé par son 'showrunner' Frédéric Krivine (le créateur de 'PJ' justement) avec la collaboration du réalisateur Philippe Triboit ('Engrenages' justement aussi, 'Avocats et associés', 'La commune'), 'Un village français' met en scène des êtres humains qui doutent, espèrent, ne savent pas toujours précisément quel chemin ils devraient emprunter (il n'y a dans ce feuilleton aucun résistant, ni collabo dits 'de la première heure'), des pantins ballotés par l'histoire, la Grande, qui met si souvent si sérieusement à mal la petite. Si vous vous intéressez à l'histoire vue à hauteur d'homme, vous ne manquerez pas ce rendez-vous qui comptera incontestablement parmi les plus belles pages récentes de l'histoire de la télévision française !
11 commentaire| 41 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)