EUR 16,00
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Une vie au Goulag a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Une vie au Goulag Broché – 3 octobre 2012

5.0 étoiles sur 5 4 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 16,00
EUR 16,00 EUR 20,00
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Harry Potter Harry Potter

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Une vie au Goulag
  • +
  • Récits de la Kolyma
  • +
  • L'ivrogne et la marchande de fleurs : Autopsie d'un meurtre de masse 1937-1938
Prix total: EUR 32,90
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Une vie au goulag, récit autobiographique de Dimitri Vitkovski, est un document exceptionnel, jamais publié en France, cité pourtant par Alexandre Soljenytsine en ouverture de L Archipel du Goulag.
Écrit dans les années soixante, ce récit est une plongée dans l univers concentrationnaire de la Russie soviétique. Il décrit, sur près de trente ans, une vie de captivité entrecoupée de très courts répits de liberté. Dimitri Vitkovski est pour la première fois arrêté en 1926, deux ans après la mort de Lénine. Il a vingt-cinq ans. Ce n est qu en 1954 qu il sera autorisé à rejoindre enfin les siens à Moscou.
Déportation dans les profondeurs des forêts sibériennes, travail de bagnard dans les îles Solovki, tortures, interrogatoires, peur et survie : Dimitri Vitkovski, ingénieur devenu zek, accusé sans preuve mais lourdement condamné, décrit le monde des persécuteurs et des prisonniers, les vagues de terreur, le monde du camp perdu au bout du monde, face à la nature belle et hostile. Un document pionnier, un texte poignant.

Biographie de l'auteur

Préface de Nicolas Werth, historien internationalement reconnu de l URSS stalinienne, et avant-propos d Anna Pilkington, fille de Dimitri Vitkovski.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
4
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 4 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché Achat vérifié
Ce formidable témoigne de Dimitri Vitkovski vient d'être exhumé et publié pour la première fois en France, en ce mois d'octobre 2012, grâce à la détermination "Mémorielle" et Humaniste de : Véronique Meurgues (traductrice et guide-conférencière à Paris en russe et anglais) ; à Maryse et Philippe Houdy (Président de l'université d'Évry et de la "Maison des Humanités") ; à la famille de Dimitri Vitkovski, dont sa fille, Anna Pilkington qui a admirablement rédigé l'Avant-Propos du témoigne de son père ; à la famille d'Alexandre Soljénitsyne ; à la Préface de Nicolas Werth, grand spécialiste du Communisme Soviétique ; ainsi qu'à de nombreux autres intermédiaires ayant contribué à faire se rencontrer tous ces protagonistes bien déterminés à faire perdurer éternellement : la Mémoire des victimes du monstrueux système Totalitaire Communiste...
D'ailleurs, dans son "Archipel du Goulag", Alexandre Soljénitsyne se servit, entre autres, du témoignage de Dimitri Vitkovski. Contrairement à Alexandre Soljénitsyne, Dimitri Vitkovski n'a jamais réussi (pour des raisons historiques évidentes) à faire publier son récit de son vivant, dans l'ex-U.R.S.S.. En effet, ce n'est qu'en 1990, peu de temps avant l'effondrement du régime Soviétique, que son témoignage fut publié en Russie, 25 ans après son décès en 1966.
Lire la suite ›
1 commentaire 11 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Bon livre, très agréable à lire.

L'auteur raconte ses périodes d'emprisonnement entrecoupées de brèves périodes de liberté au cours desquelles il tente désespérément de se reconstruire, voire même de se construire tout court. La lourdeur et la dangerosité de l'administration Soviet y est très bien décrite. L'énergie déployée pour détruire un homme, tant socialement que psychologiquement au nom d'une idéologie complètement folle, fait froid dans le dos.

L'auteur fait fréquemment allusion aux paysages qui l'entourent dans ses différents lieux de détentions. C'est très bien écrit et malgré sa souffrance, il ne nous en fait pas perdre une miette, belle invitation à l'évasion. C'est d'ailleurs dans cet amour de la nature qu'il puisera certaines de ses forces pour résister à son anéantissement programmé.

Comme indiqué dans le titre de ce commentaire, je reste sur ma faim. Ce livre est un peu court et il se lit très (trop ?)rapidement. Je mettrais donc un bémol sur le prix.
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
J'ai aimé ce livre du début à la fin!
Un récit émouvant, dont le tragique est atténué par l'humour et l'optimisme de l'auteur.

Si vous vous intéressez de près ou de loin à ce que fut la vie dans les camps soviétiques, je vous le recommande fortement!
Très rapide à lire et agréable de bout en bout! ;)
Remarque sur ce commentaire 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
D. Vitkovski (1901-1966) a passé la moitié de sa vie dans le système répressif soviétique (prison,camps,travaux forcés,assignation à résidence,...). Il a écrit ce témoignage au début des années soixante.C'est un témoignage exceptionnel qui fait penser à celui de Primo
Levi . Le récit fait une place importante à la nature,évoque d'intenses moments d'humanité mais surtout relate sans emphase les horreurs du régime et de la période :la mesure du ton rend encore plus saisissantes l'absurdité et l'inhumanité du système.Comme "Si c'est un homme",ce récit est court (moins de 150 pages), mais on en finit la lecture impressionné ...et différent.Un très grand livre,sans équivalent dans la littérature soviétique sur le Goulag:il prend sa place à coté de ceux de N.Guinzbourg,A.Soljénitsyne,V.Chalamov,...
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?