• Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Il ne reste plus que 8 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Union a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Bon marché et sécurisé. Articles d'occasion contrôlés.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Union

3.8 étoiles sur 5 8 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
28 neufs à partir de EUR 4,15 14 d'occasion à partir de EUR 3,27
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Yes


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Union
  • +
  • Magnification
Prix total: EUR 26,98
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (29 avril 1991)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Arista
  • ASIN : B00000766J
  • Autres éditions : CD  |  Cassette
  • Moyenne des commentaires client : 3.8 étoiles sur 5 8 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 50.456 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Liste des titres

Disque : 1

  1. I would have waited forever
  2. Shock to the system
  3. Masquerade
  4. Lift me up
  5. Without hope you cannot start the day
  6. Saving my heart
  7. Miracle of life
  8. Silent talking
  9. The more we live - let go
  10. Angkor wat
  11. Dangerous
  12. Holding on
  13. Evensong
  14. Take the water to the mountain
  15. Give & take

Descriptions du produit

YES Union (1991 German 15-track CD the thirteenth studio album by the British progressive rock goup. The album title came about due to the previous line-up of Jon Anderson Chris Squire Trevor Rabin Alan White Tony Kaye getting together with the then ex-members Bill Bruford Rick Wakeman and Steve Howe the only Yes album to have the band as an octet! Comes with a lyric booklet picture sleeve & back inlay)


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.8 étoiles sur 5

Meilleurs commentaires des clients

Par Cousin Hub TOP 1000 COMMENTATEURS le 3 septembre 2011
Format: CD
Il y a vingt ans, Yes sortait « Union », sans conteste l'un de ses disques les plus détestés. Il me semble venu le temps de réhabiliter cet album solide, que pour ma part j'ai toujours adoré.
Rappel des faits... Au début des nineties, il existait deux Yes : « l'officiel » constitué de Squire, Rabin, White et Kaye, responsable de « Big generator » ; et ABWH formé par les membres historiques du groupe « classique » (Anderson, Bruford, Wakeman and Howe). Le Yes « américain » contre le Yes « anglais ». Cette situation faisait bien rire la presse musicale du monde entier qui n'hésitait pas à taper sur la tête de ces « vieux dinosaures ». Et c'est vrai qu' « ils le valaient bien », en procès les uns contre les autres, incapables alors de donner un successeur au très FM « Big generator » (que j'avais détesté à l'époque, mais dont j'apprécie aujourd'hui la plupart de ses titres comme « shoot high aim and low », « final eyes » « I'm running », « holy lamb », à l'exception des « tubes ») et au très goûteux « ABWH » (quelle 1ère face merveilleuse !). A l'époque, Yes était l'un de mes groupes préférés. Non pas parce que j'avais craqué sur « Close to the edge » dans ma prime jeunesse, mais parce que « 90125 » avait bercé toute mon adolescence. Ce n'est qu'ensuite, j'avais tenté de découvrir les aeuvres passées du groupe. Si « Close to the edge » et « Fragile » s'étaient facilement imposés comme mes disques de chevet, j'avais failli vomir à l'écoute de « Tales from topographic ocean » (c'était en 1983.
Lire la suite ›
4 commentaires 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Malgré les critiques acerbes depuis plus de 17 ans, par les musiciens eux-mêmes et par les fans, l'écoute de cet album révèle un yes '90 dans l'air du temps, accompli. La production est très bonne, n'en déplaise à certains. Il aura fallu beaucoup de tenacité aux producteurs pour maintenir l'homogénéité de cet album bicephal. En effet, ce n'est qu'une juxtaposition de 2 entités : celle d'ABHW et de Trevor Rabin, épaulé par la pierre angulaire Chris Squire.Le point de liaison étant bien sûr Jon Anderson, grand chanteur capricieux ne souffrant pas la compétition avec Rabin, chanteur magnifique, et compositeur à l'origine de la survie de Yes dans les années 80. Pour les chansons, on peut retenir "shock to the system","masquerade","without hope we cannot start the day", "silent talking", "the more we live", "i would have waited forever" et aimer les pop-songs puissantes de "lift me up", "miracle of life" et "saving my heart".
C'est déjà pas mal. A cela rajoutez les morceaux planants "angkor wat" et "take the water to the mountain" et vous obtenez un album réussi.Si, si...!
Par contre ils auraient pu oublier de laisser figurer des titres faibles tels que "dangerous" et "give and take".
Allez, laissez-vous prendre par ces merveilleuses chansons, émotionnelles et spirituelles.
2 commentaires 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Hervé J COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 16 juillet 2014
Format: CD
Certains membres de Yes appellent l'album "Onion" car ils ont toujours envie de pleurer lorsqu'ils l'écoutent !

Cet album paru en 1991 marque la fin de la guerre des deux Yes (Yes classic anglais, Anderson, Wakeman, Bruford et Howe, contre Yes-West californien, Rabin, Squire, White). Cette union n'est en fait qu'un leurre, car chaque groupuscule joue ses propres compositions, seul Jon Anderson chante sur tous les morceaux des deux partis.

Cet album est une vraie usine à gaz, maintes fois réenregistré, avec plusieurs producteurs et de nombreux musiciens additionnels (il paraitrait que sur Angkor Wat, aucun membre de Yes ne jouerait).

La musique est très typée fin 80's, avec force synthés clinquants, samplers, batteries électroniques, stick Chapman de Tony Levin et grosses guitares hard-FM. Les compositions sont au format chanson rappellant l'époque "Owner Of A Lonely Heart" en un peu moins formaté, mais tout aussi synthétique. C'est assez prétentieux, mou du genou et peu inspiré.

Dans la droite ligne de l'album, la pochette de Roger Dean est plutôt assez moche, on est très loin de la symbiose de Yessongs. Malgré tout, cet album plaira aux fans de néo-prog, car Yes ici réussi la gageure de parodier les groupes qui l'ont copié.

Hormis sur la tournée "Union" (de sinistre mémoire pour Bruford et Howe) avec deux batteurs et deux guitaristes rivaux voire ennemis sur scène, aucun de ces morceaux ne sera repris ultérieurement en concert par le vrai Yes reconstitué.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Le temps d'un album la totalité de la famille Yes se retrouve pour réaliser "Union". Avouez que ça fait quand même beaucoup de monde autour de la table pour cette unique et improbable réunion de famille.

Le résultat aurait pu être une merveille d'émotion maîtrisée, un concentré d'originalité, seulement voilà, à ne pas avoir oser (voulu) le mariage des styles (celui de Steve Howe et Trevor Rabin... Par exemple), Yes ne nous contente que partiellement. Car en effet, les protagonistes de l'affaire auront préféré se renvoyer la balle d'un morceau à l'autre (le leur), faisant constament naviguer l'auditeur entre pièces Progressives atmosphériques ( un peu pompeuses parfois) et titres plus immédiats, écrit par Rabin le plus souvent... On s'en serait douté.
Plutôt agréable, plus souvent bon que son contraire, "Union" ne déçoit pas mais il ne convainc pas non plus pleinement. Cette tentative d'alliance ne sera d'ailleurs pas reconduite par la suite... Qu'ils en soient assurés, c'est sans rancunes. 13,5/20
4 commentaires 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?