Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Utoya Broché – 22 août 2013

Envie d'offrir un livre ? Découvrez les succès de l'année 2017, que nous avons sélectionnés spécialement pour vous !

4.6 étoiles sur 5 76 commentaires client

Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
EUR 59,90
Poche
EUR 32,99

Romans et littérature
click to open popover

Offres spéciales et liens associés

  • Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iPhone, iPad, Android ou Windows Phone ou découvrez la nouvelle application Amazon pour Tablette Android !

  • Outlet Anciennes collections, fin de séries, articles commandés en trop grande quantité, … découvrez notre sélection de produits à petits prix Profitez-en !

  • Tout à moins de 5 euros ! Découvrez notre sélection de produits à petits prix... Profitez-en !

  • Publiez votre livre sur Kindle Direct Publishing en format papier ou numérique : C'est simple et gratuit et vous pourrez toucher des millions de lecteurs. En savoir plus ici .
  • Plus de 10 000 ebooks indés à moins de 3 euros à télécharger en moins de 60 secondes .



Description du produit

Extrait

Quand je pose le pied sur le quai, l'île s'empare de moi.
Ciel sombre, air froid, terre humide. Entre le gris du ciel et de l'eau, une nappe de verdure au milieu du tableau. De l'herbe, quelques arbres. Le vent glacé qui balaie le fjord coupe l'air à l'horizontale, décharné la roche friable des rivages, se heurte aux piliers noirs de la forêt, des pins à l'écorce effritée, écorchés par le vent. On dit du vent des fjords qu'il mord les arbres.
L'arôme des résineux est fort, froid et piquant, mêlé à une odeur de grand large et d'eau stagnante. Un mélange de senteurs connu des seuls Norvégiens. Il y a aussi une curieuse émanation de neuf, de plastique et de caoutchouc. Une odeur de faux, de made in Taiwan. La brise électrifie la sueur de mon cou. Le cri des mouettes s'en va dans les souffles du soir. Dans le lointain, le bruit d'un bateau à moteur. Encore plus loin, des cris d'enfants. Des jeux. Sensation de vertige.
Les effets du stress sont innombrables. Ce déséquilibre bizarre, ces chocs nerveux qui me secouent la tête et me crispent les membres. Ces frissons. J'ai les mains froides et moites, les jambes électriques. Mes joues écarlates me trahissent, je le sais, comme un gosse certain de sa honte, comme un gosse qui a compris que d'autres le regardaient, que leur avis était essentiel, que leur rire était mortel. Une larme s'échappe de mon oeil et je sais que le vent n'y est pour rien. L'impression que mon corps d'adulte est attaqué par ma morale d'enfant.

17 heures 18.

Je suis Martin Nilsen, du service de police et de sécurité (PST). Je suis encerclé. Ils sont quatre, autour de moi. Il y a cette responsable qui m'a accompagné durant la traversée, qui me harcèle de questions. Il y a ce marin. Il y a ces deux autres types. Bientôt il y aura les gardiens.

Je suis encerclé, là, face à une clairière bordée de quelques arbres et à l'escalier de pierre menant aux trois premiers bâtiments de l'île. Derrière moi, une petite plage bétonnée, flanquée d'un embarcadère miniature et d'un escalier immergé, contre lequel croupissent des eaux verdâtres et poisseuses. Trois antiques barcasses prennent la rouille parmi les algues. Le phare anémique de l'embarcadère, une lampe rougeâtre suspendue au-dessus du quai, est à peine visible depuis la rive d'en face. La pluie crépite avec lassitude sur la cabine blanche du ferry noir et brique, ancienne barge militaire dont la gueule ouverte vient de me débarquer. Derrière le traversier, le mince isthme du fjord séparant l'île du continent est écrasé par la montagne de résineux verts et noirs, haute de plus de six cents mètres.

Revue de presse

L'exactitude est la politesse des enquêteurs et, minute par minute, Obertone décrit sur 121 pages l'itinéraire sanglant -qu'on peut suivre sur une carte- du "dernier Viking" autoproclamé...
Mais Laurent Obertone ne se contente pas d'un rapport circonstancié, il se met dans la peau de Breivik...
Des esprits chagrins reprocheront sans doute à Laurent Obertone une complaisance morbide, là où il faudrait évoquer De sang-froid, de Truman Capote, récit du meurtre de quatre membres de la famille Clutter dans un hameau du Kansas, en 1959. Dans Utøya, on retrouve cette même obsession du détail et du recoupement. Ce refus de moraliser. Cette volonté de décrire, et d'interroger, le mal sans afféterie. (Emmanuel Hecht - L'Express, août 2013)

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Médias liés


Commentaires client

Meilleurs commentaires des clients

le 15 octobre 2017
Format: Poche|Achat vérifié
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 octobre 2017
Format: Poche|Achat vérifié
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 mars 2017
Format: Poche|Achat vérifié
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 septembre 2017
Format: Poche|Achat vérifié
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 octobre 2017
Format: Poche|Achat vérifié
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 juin 2017
Format: Poche|Achat vérifié
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Commentaires client les plus récents

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?