Acheter d'occasion
EUR 10,00
+ EUR 2,48 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Comme neuf | Détails
Vendu par leloupbleu31
État: D'occasion: Comme neuf
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

VST, N° 111, 3e trimestre : Le droit au handicap Broché – 22 septembre 2011


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
EUR 10,00

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés

  • Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iOS et Android et facilitez vos achats sur smartphones et tablettes ! Découvrez les avantages de l'application Amazon.

  • Outlet Anciennes collections, fin de séries, articles commandés en trop grande quantité, … découvrez notre sélection de produits à petits prix Profitez-en !

  • Tout à moins de 5 euros ! Découvrez notre sélection de produits à petits prix... Profitez-en !

  • Publiez votre livre sur Kindle Direct Publishing en format papier ou numérique : C'est simple et gratuit et vous pourrez toucher des millions de lecteurs. En savoir plus ici .
  • Plus de 10 000 ebooks indés à moins de 3 euros à télécharger en moins de 60 secondes .


Description du produit

Extrait

ÉDITORIAL

François Chobeaux

L'année de tous les programmes

Nous voici donc entrés en année électorale, avec peut-être à son aboutissement un président ou une présidente et une Assemblée qui mettront en oeuvre un autre projet de société que celui que nous connaissons depuis cinq ans, voire dix ans. Ce n'est pas un rêve ; c'est une nécessité.
Nécessité de reconstruire une société solidaire, fraternelle, inclusive, basée sur l'égalité entre les personnes. Nécessité de garantir la qualité et la pérennité de l'action publique. Nécessité de répartir les richesses, et de retrouver les fondements d'un «vivre ensemble» appuyé sur une relance de la notion d'intérêt général aux antipodes de l'État-entreprise. Naïveté ? Parlons de ce qui concerne VST, les politiques sociales et de santé mentale.
L'action sociale restera-t-elle ce qu'elle est aujourd'hui, un espace de simple réparation, de recyclage des malheurs humains produits par les fonctionnements sociaux, économiques, politiques, par les inégalités des développements territoriaux, les exclusions culturelles, les racismes sous-jacents... ? Les réponses de fond ne sont pas sociales mais politiques, car la question sociale se traite à partir d'une lecture politique de la société et des choix qui en découlent : carte scolaire, protection et développement des emplois, logement social, âge du départ en retraite et conditions de celle-ci, autonomie des jeunes, minima sociaux, qualification professionnelle, accueil de la petite enfance, principe d'éducabilité des mineurs...
La qualité du dispositif public de santé mentale continuera-t-elle à être attaquée au titre de la supposée dangerosité de toute folie, à être bradée aux lobbys familialistes, dans une régression qui ramène au tout-hôpital des années d'avant la sectorisation ? Et la psychiatrie continuera-t-elle de passer sous la domination des nomenclatures devenues DSM, des médicaments, de la neurobiologie, devenant ainsi enfin une «vraie» médecine en perdant au passage la complexité de l'humain qui fait sa particularité, cet humain à la fois unique dans sa subjectivité et être social ? La psychiatrie doit nécessairement prendre en compte les sciences humaines et les sciences sociales, au risque sans ces ancrages de verser encore plus dans le comportementalisme présenté comme solution tellement évidente qu'elle en devient unique.
Et entre le social et la santé, quel statut pour le médico-social, pour le secteur des déficiences ? Va-t-on vers un risque assurable individuellement, société libérale oblige, ou vers une prise en charge nationale et solidaire ? Et s'il y a certes des places dans la société pour les handicapés «gérables» (90 % des handicapés salariés en entreprises sont des handicapés physiques), qu'y a-t-il pour les autres ? Que valent des programmes nationaux d'intégration sans les moyens de leur extension ni de leur pérennité ? Du projet au réel, l'écart est grand - voir dans le dossier de ce numéro les aventures et les déboires de l'inclusion scolaire. Mais il n'y a pas que les projets pour demain, tout aussi essentiels soient-ils ; il y a aussi un nécessaire retour sur ce qui a été mis en place. Si un président et une Assemblée porteurs de tous ces projets viennent au pouvoir, que feront-ils des lois sécuritaires (prévention de la délinquance, LOOPSI 1 et 2, enfermement en psychiatrie), des lois de contrôle des familles (prévention de la délinquance, plan de cohésion sociale) ? Que feront-ils de la loi HPST, de la transcription française de la directive européenne sur les services (ex-Bolkenstein), de la réforme de la justice pénale des mineurs ? Que feront-ils du principe des accréditations, des évaluations externes normalisées et artificielles, du rattachement du médico-social à la santé au risque de sa réduction au purement médical ?

(...)

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
Partagez votre opinion avec les autres clients

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?