EUR 28,20
  • Tous les prix incluent la TVA.
LIVRAISON GRATUITE Détails
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Livré et vendu par Amazon dans un emballage certifié « Déballer sans s'énerver par Amazon ». Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Valleys of Neptune a été ajouté à votre Panier
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 42,42
Livraison à EUR 0,01 sur les livres et gratuite dès EUR 25 d'achats sur tout autre article Détails
Vendu par : Expédition Express
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 10,99

Valleys of Neptune Import

4.0 étoiles sur 5 22 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
14 neufs à partir de EUR 19,48 2 d'occasion à partir de EUR 34,00 2 de collection à partir de EUR 35,64
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Uniquement pour les albums vendus par Amazon EU Sarl, hors cadeaux. Voir Conditions pour plus d'informations, notamment sur les coûts de la version MP3 en cas d'annulation de commande.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
Boutique Vinyle
Retrouvez toute notre sélection de Vinyles au sein de notre boutique Vinyle.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Jimi Hendrix


Détails sur le produit

  • Album vinyle (9 mars 2010)
  • Nombre de disques: 2
  • Format : Import
  • Label: Mis
  • ASIN : B0033AGPEE
  • Autres versions : CD  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5 22 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 64.742 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Descriptions du produit

Descriptions du produit

JIMI HENDRIX Valleys Of Neptune (2010 US limited 12-track double LP pressed on 180 Gram Virgin Vinyl. Taken mostly from several 1969 sessions originally planned as the follow-up to Electric Ladyland recorded and newly mixed by Eddie Kramer using both cutting-edge digital and analog equipment to restore the master tapes to the original pristine quality. Features over 60 minutes of previously unheard material; gatefold picture sleeve with an 8-page illustrated booklet. The sleeve shows very little wear and some superficial scuffs aside the vinyl is excellent)

Critique

Un nouvel album de Jimi Hendrix ? Voilà une information qui suscite une suspicion de rigueur, Hendrix partageant ce triste privilège avec Tupac Shakur d’avoir sorti une poignée d’albums de leurs vivants, et des tombereaux d’autres depuis qu’ils reposent six pieds sous terre ! Mais ce Valleys Of Neptune, qui inaugure la saison de remise en lumière de la comète psychédélique (rééditions, remastérisations…) affirme sa différence d’avec les produits faisandés trop souvent mis sur le marché par des ayants droits avides.

Ce nouvel album-studio d’Hendrix n’est quand même pas une totale nouveauté, on y retrouve des chansons connues dans d’autres interprétations, où qu’il a jouées sur scène, mais on constate une homogénéité indéniable. Les séances se partagent entre le studio Record Plant à New York, en avril 1969, et l’Olympic Studio de Londres en février de la même année. Jimi Hendrix sort du succès de son Electric Ladyland, et lors de ces sessions pose les jalons de ce qui devrait devenir la suite de sa carrière discographique. Parmi ces deux sessions, on a glissé un « Mr Bad Luck » de 1967, un titre connu dans une version différente sur un album posthume, et la chanson titre, « Valleys Of Neptune », enregistrée à New York en 1970 avec à la basse Billy Cox, son copain d’armée, Mitch Mitchell aux drums et le percussionniste Juma Sultan, c’est-à-dire le team de Woodstock reconstitué.

C’est là encore une chanson dont on ne connaissait que des bribes, qui figure ici (c’est le single) dans une version lumineuse et complète. Hendrix était un spécialiste de la cover, on se souvient qu’il étonna Lennon et Harrison en jouant devant eux, dans un club londonien, une version cosmique de « Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band », seulement trois jours après que l’album des Beatles soit sorti ! Ici, il donne une relecture brillante de « Sunshine Of Your Love » de Cream. Il transfigure également « Bleeding Heart » d’Elmore James, ou « Hear My Train A Comin’ », et revivifie les plus classiques « Stone Free », et autre « Red House ». Le tout est passé entre les mains expertes d’Eddie Kramer, le producteur originel du Jimi Hendrix Experience, qui a dignement rendu hommage au génie du guitariste chanteur.

Tous ces titres montrent avec évidence comment Hendrix était en studio comme un poisson dans l’eau, et la production totalement dénuée de bidouillages superfétatoires donne toute sa valeur à ces enregistrements. On est médusé devant la volubilité sans esbroufe, l’aisance, le plaisir de jouer du trio. Hendrix revient à cette occasion clore le débat : il est définitivement l’acmé du blues, le sommet insurpassable du genre, mais il est aussi un chanteur bourré de soul.

Avec ces digressions psychédéliques phénoménales, que la liberté du studio lui accorde à ce moment-là de sa carrière, le guitariste est ici magnifique, échevelé, légendaire. Et ce Valleys Of Neptune, honnête et vibrant, redonne en effet l’envie de se repencher, quarante ans après sa tragique disparition, sur l’œuvre de cette comète qui illumina la musique populaire.

- Copyright 2016 Music Story


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Par Hellblazer TOP 500 COMMENTATEURS le 27 février 2010
Format: CD
Oui, l'on pourrait donner même 6 étoiles à cette galette, car au final, même avec tout ce qui a pu être sorti du génie Hendrix, bien peu de matériel original existe en comparaison à son impact (3 disques + le "blues"). Alors dans ce contexte, toute nouvelle sortie est inévitablement appréciée des fans du monde entier.

Néanmoins, l'on peut aussi pencher de l'autre coté de la balance et crier au scandale marketing, car même si l'on nous vante plus d'une heure d'enregistrements studios "inédits" (enregistrés au printemps 69, au moment où le groupe préparait la suite du mythique «Electric Ladyland»), il faut bien avouer qu'au final ce ne sont pas 10 titres franchement neufs qui déboulent sur la platine.

Certes les versions jusque-là jamais entendues de « Red House », « Fire » et « Stone Free », et des reprises de « Bleeding Heart » et « Sunshine of your Love » feront des heureux chez les puristes, car elles traduisent une maturité forte chez un Jimi évoluant prodigieusement vite, et qui les a donc digérées et régurgitées à sa sauce. Le résultat vaut donc le détour. D'autant plus que c'est Eddie Kramer himself (doit-on le présenter ?) qui a supervisé le mixage et Janie Hendrix qui l'a produit.

Mais sommes-nous tous des puristes ?

Nombre d'entre nous trouveront que l'on spécule trop facilement sur la légende, ce qui n'est pas faux non plus.
Lire la suite ›
2 commentaires 68 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
après les années 70, où le label Barclay éditait des vinyles post-mortem avec pochettes complètement fantaisistes. après de faux disques d'Hendrix, guitare et voix contrefaites, le "Crash Landing" où le guitariste mort est accompagné de musiciens vivants, la bimbeloterie continue... que va t il arriver 50 ans après ? "Jimi rate son solo", "Jimi s'engueule avec les techniciens","Jimi donne sa recette de space cake" ? pour financer les ambitions de Janie ? En 1973, déjà, tout était dit : 3 albums solo + band of gypsys, + cry of love, + rainbow bridge. 3 films : Monterey, Berkeley, Woodstock visibles plus tard. basta cosi. on peut à la limite rajouter la compil "Blues". le reste ne sert qu'à donner de la substance des producteurs plutôt creux.
Remarque sur ce commentaire 8 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par jean-claude TOP 500 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 29 décembre 2011
Format: CD
A quel point faut-il être crédule pour ne pas s'apercevoir au premier coup d'aeil coup de filou qui se cache derrière ce Valleys Of Neptune de mars 2010 ? Comment peut-on encore tomber dans le panneau tendu par les maisons de disques ? Cette parution est une énième exhumation posthume du catalogue d'Hendrix. Cette fois-ci, c'est Sony Music qui s'y colle, en qualité de nouveau responsable du catalogue de l'artiste. Cette version supplémentaire affectée au répertoire lucratif du surdoué de la six cordes a pour elle l'avantage de la qualité, pas celle de la nouveauté comme l'acquéreur est en droit d'attendre sur la base de la promotion qui en est faite. On balance de l'inédit en veux-tu, en voilà pour accompagner la sortie du produit dans les bacs. Foutaise. Arrêtez de me faire rire, j'ai des crampes aux zygomatiques. Bravo Sony, mais ne nous prend pas pour des branques. Vends ta camelote, soit dit en passant, très honorable et d'excellente qualité, mais n'en fais pas trop pour un album qui sort, comme par hasard, pour honorer les 40 ans de la disparition du guitariste de Seattle. Valleys Of Neptune n'a d'inédit que le morceau titre (et qui n'est pas ce que le gaucher a fait de mieux), toutes les autres pistes étant de nouvelles moutures de chansons que l'on connaît déjà, enregistrées pendant sa période londonienne (Lover Man, Sunshine Of Your Love et Crying Blue Rain appartiennent à l'épisode daté du 16 février 69 à l'Olympic Studio) et à New York, dans les premiers mois de l'année 1969.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Biensur, quelques pisse-froids crieront au scandale : pas un inédit à part peut-être "VALLEYS OF NEPTUNES", le morceau qui donne son nom au disque; en effet, nous avons droit ici à une belle compilation de séances de travail du maitre sur des morceaux archi connus ( STONE FREE, BLEEDING HEART, HEAR MY TRAIN A COMIN', SUNSHINE OF YOUR LOVE, FIRE, RED HOUSE...)datant principalement de l'année 1969. Mais que demander de plus? l'essentiel des enregistrements studio ayant déjà été sorti, puis réédité puis remasterisé, puis compilé, puis recompilé puis coffré et repris par des centaines d'artises, quel plaisir de retrouver JIMI dans ces "nouvelles" versions au son fantastique pour l'époque (la production et le mixage étant signé Mr Eddie KRAMER),comme on a pu les écouter dans de nombreuses et différentes versions live de ces nombreux concerts (édités en CD ou pas). La magie opère toujours comme si on trouvait dans ces travaux d'enregistrement "live" et répétitions(?) une nouvelle fraicheur et une spontanéité chez ce génial guitariste gaucher qui renaîtrait de ses cendres quatre décennies après sa disparition. Et si vous croyez que c'est l'un des derniers enregistrements du "VOODOO CHILD", vous faites erreur: sa demi-soeur adoptive, Janie, maintenant détentrice des droits de l'artiste nous propose, outre une réédition remasterisée de l'oeuvre (quatre albums)complétée par des vidéos, documentaires et autres bonus, d'autres albums pour la décennie à venir, ainsi qu'un documentaire audio et vidéo sur la vie en tournée du guitar-héros, prévu cette année en DVD, peut-être pour le 40 ème anniversaire de sa mort.

Longue vie artistique à toi, JIMI.
1 commentaire 12 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?