D'occasion:
EUR 59,40
+ EUR 2,79 (livraison)
D'occasion: Comme neuf | Détails
Vendu par M and N Media US
État: D'occasion: Comme neuf
Commentaire: S'il vous plait noter - ce produit sera disponible a partir de notre entrepot aux Etats-Unis. S'il vous plait permettre 4-21 jours ouvrables delai de livraison a partir des Etats-Unis, car il peut y avoir des retards possibles de controle et de traitement des douanes. Tous les DVD et Blu-ray sont la region 1, sauf indication contraire. Nous garantissons tous nos articles - service a la clientele et la satisfaction sont nos priorites!
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Van Gogh [Import USA Zone 1]

3.7 étoiles sur 5 21 commentaires client

Voir les offres de ces vendeurs.
4 d'occasion à partir de EUR 52,73

Offres spéciales et liens associés


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Acteurs : Jacques Dutronc, Alexandra London, Bernard Le Coq, Gérard Séty, Corinne Bourdon
  • Réalisateurs : Maurice Pialat
  • Scénaristes : Maurice Pialat
  • Format : Sous-titré, Cinémascope, NTSC, Import
  • Audio : Français (Dolby Digital 2.0 Mono)
  • Sous-titres : Anglais, Français
  • Région : Région 1 (USA et Canada). Ce DVD ne pourra probablement pas être visualisé en Europe. Plus d'informations sur les formats DVD/Blu-ray.
  • Rapport de forme : 1.66:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Sony Pictures
  • Date de sortie du DVD : 9 janvier 2007
  • Durée : 158 minutes
  • Moyenne des commentaires client : 3.7 étoiles sur 5 21 commentaires client
  • ASIN: B000K2UGZC
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?


Contenu additionnel

DVD 1 :
Le film
Entretien avec Bernard Le Coq, par Dominique Maillet (2012 - 30')
Bande-annonce
DVD 2 :
Entretien avec Emmanuel Machuel, par Dominique Maillet (2012 - 23')
Entretien avec Jacques Dutronc, par Serge Toubiana (2003 - 21')
Entretien avec Maurice Pialat, par Michel Denisot (1992 - 49')
Entretien avec Maurice Pialat, par Christian Defaye (1991 - 10')
"Van Gogh", court métrage réalisé par Maurice Pialat (1965 - 6')
Scènes coupées (32') présentées par Yann Dedet (15')
Maurice Pialat Peintre (Toiles, aquarelles et dessins réalisés par Maurice Pialat, entre 1942 et 1947)

Descriptions du produit

Description du produit

Nouveau master restauré

Amazon.fr

Partant de l’évocation des derniers mois de la vie de Vincent Van Gogh – et de son arrivée à Auvers-sur-Oise pour se faire soigner –, Maurice Pialat nous en livre un portrait intimiste, presque familial, une vision à échelle humaine non académique car formidablement dépouillée de toute la légende qui s’est peu à peu érigée autour du peintre hollandais. Il ne s’agit pas de filmer l’artiste en action ou le génie créateur – mais est-ce seulement montrable ? Quelques gros plans esquissent les mains du peintre en train de pétrir sa pâte colorée – les propres mains du réalisateur –, mais c’est de matière humaine dont il est question, à travers un diptyque rural et parisien de la société française de la fin du XIXe siècle, avec ses bals, ses parties de campagne ou ses discussions de café, avec ses paysans, ses militaires, ses aubergistes et ses prostituées. Le mythe Van Gogh, le cinéaste le laisse aux biographes et aux historiens, et c’est à Vincent qu’il s’attache, à l’homme en proie au doute sur son travail et sur l’utilité de son existence. En trouvant en Jacques Dutronc l’incarnation bouleversante de cette fragilité, le réalisateur d’À nos amours retrouve l’innocence et la fraîcheur de ses premiers films, affirmant, du même coup, toute la richesse de sa palette cinématographique. --Arnaud Caire --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Voir l'ensemble des Descriptions du produit

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Par Francisco TOP 500 COMMENTATEURS le 13 mars 2013
Format: Blu-ray Achat vérifié
Bravo aux éditions Gaumont. Voici un transfert Blu-ray absolument conforme à la vision en salles. L'écart avec le dvd est sans appel. Détails, contrastes, couleurs, cette toile de maître nous est offerte ici dans les meilleurs conditions possibles. Idem sur le son, nettement raffraichi par rapport à l'édition dvd.
Van Gogh sans fards dans une épure signée Pialat. Du grand cinéma immortalisé sur le meilleur support vidéo actuel.
On applaudit.
Remarque sur ce commentaire 8 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: DVD
Effectivement, ce film est une réussite. Tout d'abord par son rythme : lent; une lenteur toute ordinaire loin d'un certain sensationnalisme, caractérisant, en particulier au travers de biographies de peintres célèbres, certaines productions outre-atlantique, quelques fois française. Evidement, Van Gogh n'est pas Toulouse-Lautrec et l'arrière plan musical caractéristique du Moulin Rouge suintant les éructations perpétuelles de la Goulue n'est pas le calme serein de la campagne française, dont l'artiste a complaisément baigné lors de la fin de sa courte vie. Autre lieu, autre ambiance.

Ici, se sont les regards, les gestes à peine esquissés qui peuvent tenir lieu de dialogues. Et quel Dutronc ! d'une maigreur toute tourmentée, d'une mélancolie toute nordique, il s'est mu avec une déconcertante facilité dans la peau de ce personnage si complêxe qu'était Van Gogh. La scène finale est jouée avec tellement de retenue et de pudeur que la mort de ce grand peintre nous parait d'être d'une folle banalité.

Le talent de Pialat est bien là, nous présenter un peintre écorché à l'hyper-émotivité flagrante et, tel un torrent forçant un mince barrage, l'explosion intérieure est telle, qu'à travers chaque geste, chaque silence, nous pouvons qu'entre appercevoir le malaise profond de ce génie fascinant qu'était Van Gogh.
Remarque sur ce commentaire 18 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: DVD
Le choix de Jacques Dutronc pour la rôle était completement génial. Je ne peux jamais plus penser de Vincent sans les images trés fortes de ce film trés détaillé, riche et captivant. Il nous offre le fênetre inspiré dans la vie d'une belle êpoque Française fin de siècle dix-neuvième.

La vie quotidienne dans la campagne Française (une vie beaucoup plus humaine et bien hereux) mais aussi la vie turbulante de la Bohème et de la demi-monde de ces temps.
Remarque sur ce commentaire 15 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Blu-ray Achat vérifié
Satisfait pour ce 1er film de Pialat que j'ai l'occasion de voir. J'y ai aimé la reconstitution des ambiances et décors qui m'a vraiment transporté dans l'époque. Il est vrai que quand on sait que la période décrite est celle d'une production frénétique d'oeuvre par Van Gogh on peut être étonné de ne le voir peindre que de rares fois et d'évoluer en dilettante dans tout le film. Mais ça ne m'a pas trop gêné car j'ai cru comprendre que Pialat se concentrait sur les relations entre Van Gogh et son entourage. Enfin je m'interroge sur l'intérêt de la longueur de la scène au Moulin Rouge, bien qu'elle donne le plaisir de découvrir l'endroit tel qu'il était à l'origine.
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: DVD
Quelle merveille ce film! Une merveille empoisonnée.... Je l'avais déjà vu, il y a longtemps, et il me semblait me rappeler que Dutronc y était très...très....
Et bien j'avais raison! Il est très....
Pour apprécier vraiment le film il faut faire abstraction de la diction Nouvelle Vague tardive, façon Rohmer:
"Ah c'est toi, point d'interrogation."
"Oui je suis rentrée, point."
"Où étais-tu, point d'interrogation."
"Je suis allée me promener, point. L'automne est si beau en cette saison, points de suspension."
Une des actrices principales ruine régulièrement l'ambiance avec ce ton d'une fausseté...à baffer. Faut dire aussi qu'elle joue le rôle d'une petite bourgeoise en pleine crise d'ado, forcément, intrinsèquement agaçante donc...
Mais Dutronc, Dutronc.....Allez, on l'appelle Jacques??
Mais Jacques, Jacques....Il est complètement incandescent.........................bon, il a quand même gagné un César, faut pas déconner...
Le film est long, étouffant, sec et sans pitié...Le malaise est palpable. Van Gogh suffoque, comme un poisson hors de l'eau, sous nos yeux. La bête se débat bien encore un peu. Quelques moments de vie, quelques soubresauts dans l'agonie. Dernières goulées d'air....Et c'est fini.
En plus Pialat se fout pas mal de découvrir le sens de cette longue et douloureuse asphyxie, et se fout encore plus d'édifier le spectateur. Il n'explique rien, ne juge rien, montre, un peu.
Lire la suite ›
2 commentaires 14 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?