• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 7 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Vers une société d'abonda... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Bon marché et sécurisé. Articles d'occasion contrôlés.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

Vers une société d'abondance frugale : contresens et controverses sur la décroissance

3.9 étoiles sur 5 11 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Harry Potter Harry Potter

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Vers une société d'abondance frugale : contresens et controverses sur la décroissance
  • +
  • Petit traité de la décroissance sereine
  • +
  • Survivre au développement : De la décolonisation de l'imaginaire économique à la construction d'une société alternative
Prix total: EUR 11,70
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Les uns ne jurent que par elle quand les autres s’offensent que le mot soit prononcé. Que recouvre l’idée de décroissance, qui ne semble pas être la même pour les uns et les autres ? Surtout, elle charrie son lot de contresens et de controverses. Nombreux sont les opposants à cette idée, qui utilisent des arguments de plus ou moins mauvaise foi.
À droite comme à gauche, les critiques fusent : comment éliminer la misère dans nos contrées sans croissance ? Quel sens peut bien avoir la décroissance dans les pays du Sud ? Qui va soutenir un tel projet : les ouvriers, les classes moyennes ? Et si la croissance se résumait à la production de services ? À la valeur marchande ?
Serge Latouche liste toutes les interrogations, mêlant préoccupations réelles et idées fausses en circulation, pour leur apporter des réponses précises et argumentées qui mettent un terme aux inquiétudes fantasmagoriques qui l’entourent.
Non, la décroissance n’est pas synonyme de croissance zéro ; non, elle n’est pas technophobe. Ce n’est ni un projet antimoderne destiné à nous renvoyer vivre dans des cavernes, ni un programme visant à restaurer un ordre patriarcal communautaire, ni l’instrument qui ferait de nous des chômeurs.
S’il fallait le dire autrement, Serge Latouche parlerait de société d’abondance frugale : voilà la transition économique et politique qu’il nous propose.

Professeur émérite d'économie, Serge Latouche est notamment l'auteur du Pari de la décroissance (Fayard, 2006).

Biographie de l'auteur

Professeur émérite d'économie à l'université de Paris-Sud (Orsay), Serge Latouche est spécialiste des rapports économiques et culturels Nord-Sud et de l'épistémologie des sciences sociales. Il est notamment l'auteur de La Déraison de la raison économique (Albin Michel, 2001) et de Justice sans limites (Fayard, 2003).

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Format Kindle
Lisez Serge Latouche, c'est un grand économiste et penseur, philosophe, une grande clarté dans le propos, beaucoup de lucidité, des arguments imparables mais bien sûr, ces théories dérangent et pour cause, tout le système est remis en question. Mais bon gré mal gré tout ce que dit Latouche est en train d'arriver à grand pas et de manière irréversible. Alors autant choisir le frugalité de plein gré avant qu'elle nous soit imposée
Remarque sur ce commentaire 16 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Ce livre intéressant et plein d'humanité nous explique avec clarté les alternatives (bientôt plus du tout utopiques) au système capitaliste immoral, inégalitaire et destructeur. Les quelques théories économiques sont expliquées simplement, de manière quasi littéraire, ce qui le rend accessible à tout le monde. Ce livre mélange écologie, sociologie, économie et philosophie, ce qui rend la lecture très agréable. Je vous le conseille vivement !
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Ludwig Jean Sébastien TOP 500 COMMENTATEURS le 7 mars 2012
Format: Poche
Derrière ce titre en forme d'oxymore qui fait penser à pauvreté radieuse ou à frugalité enrichissante, se cache en réalité le développement du concept de « décroissance » qu'il ne faut pas confondre avec le « développement durable » dont les médias nous rebattent les oreilles et qui n'est qu'une imposture dans la mesure où il ne permet pas de quitter la croissance. En effet, la décroissance n'est pas la négation de la croissance ni la croissance négative, mais une sortie véritable et librement assumée de la société de consommation. Un système qui ne consomme pas les ressources plus vite qu'elles ne se renouvellent et ne rejette pas les déchets plus vite qu'ils ne sont recyclés naturellement. Au total, moins de travail servile pour une vie sociale plus riche, plus libre et plus conviviale.
Dans ce livre, Latouche tord le cou à bon nombre d'idées reçues et clot toutes sortes de controverses autour de ce concept relativement nouveau (quoique Ivan Illich et quelques autres dans la lignée de Gandhi l'aient déjà largement présenté dans les années 1970 de l'autre siècle sans obtenir un grand écho). Ainsi la décroissance permettrait-elle de revenir ou de se rapprocher très largement du plein emploi ne serait-ce que par la relocalisation de l'ensemble des productions vitales du pays et par les gisements d'emploi fournis par les énergies alternatives et le bio. 20% d'électricité solaire et éolienne pourrait créer 240 000 emplois et 100% d'agriculture biologique en créerait 1 million !
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 10 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
un ouvrage "facile" sur le sujet, avec une bibliographie riche, et des informations chiffrées en quantité raisonnable : à lire!
Remarque sur ce commentaire 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Format Kindle Achat vérifié
Serge Latouche n'est pas un jeune instruit qui vient de découvrir la vérité et veut la faire partager. Il est assez vieux pour avoir des souvenirs d'avant l'abondance, et même du temps de la pénurie (il est né en 1940). Il sait beaucoup de choses, il a eu le temps de réfléchir, et il aime expliquer. Il est très convaincant quand il explique que "ça" (la consommation matérielle toujours croissante) ne peut pas continuer indéfiniment. Il place le moment du grand basculement vers une nouvelle pénurie en 2050 (quand j'étais au lycée, on disait 1985, mais c'était autrefois). Il devient très instructif quand il expose le plan de "décroissance". Pour la consommation: rationner et réprimer les excès. Pour la démographie: rêglementer le droit d'avoir des enfants. Quand on a fini son livre, on est prêt à entrer dans une société nouvelle, pas très éloignée de l'Utopie de Thomas More (qu'il connaît sûrement, mais qu'il se garde bien de citer): le citoyen vit heureux dans l'abondance collective et la pauvreté individuelle, et ne pense pas à l'inquisition totalitaire, à la vertu obligatoire, aux punitions qu'il faudra instituer, c'est inévitable (l'auteur n'insiste pas).Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
De bonnes idées, mais assez utopique. En tout cas, ça fait réfléchir. Il faudrait arrêter notre surconsommation, et bien faire la part des choses entre un besoin et une simple envie. Le système politique et économique actuel est en échec, et l'idée de décroissance peut changer les choses. Le problème est qu'il faut changer la mentalité des gens, et ça c'est pas gagné !!

C'est un avis personnel qui ne concerne pas vraiment le contenu, mais j'ai juste eu le regret que le texte soit accompagné sur presque toutes les pages d'un peu trop de références et commentaires en bas de page qui n'ont pas toujours grand intérêt (sur certaines pages, ça en prend la moitié !!). Je trouve que certaines fois ça casse un peu la continuité de la lecture.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus