• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 8 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Versus a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par in8book
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Librairie In8Book // Vendeur professionnel // Ouvrage nettoyé, sous blister // Envoi rapide et soigné dans une pochette bulles
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Versus Poche – 17 avril 2009

3.2 étoiles sur 5 11 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 9,20
EUR 6,20 EUR 2,59
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Versus
  • +
  • Citoyens clandestins
Prix total: EUR 17,90
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Revue de presse

Antoine Chainas, né en 1971, vit et travaille dans le sud de la France. Versus, après Aime-moi, Casanova, est son deuxième roman paru à la Série Noire.

Présentation de l'éditeur

Si le major Paul Nazutti n'a pas la réputation d'être un tendre, c'est qu'il est en guerre. En guerre contre les tueurs d'enfants, les pervers, les hommes, les femmes, les hétéros, les homos, les syndicalistes, les Noirs, les chômeurs, les touristes, les cadres, ceux qui savent tout et les autres. En guerre contre le monde entier : une guerre totale menée par un esprit radical sans limites. Combien de temps peut-on vivre dans un tel flot de rage ? Nazutti, responsable de la brigade des mineurs, visage carré, regard franc, révulse et fascine tous ceux qui le croisent. En a-t-il trop vu ? Trop fait ? Il sait qu'il ne laissera qu'une trace dans les statistiques et n'a que faire de la rédemption. Un énième tueur croise sa route. Ce dernier abat des pédophiles et les enterre auprès du corps de leur dernière victime. D'étranges poèmes accompagnent ces mises en scène. Nazutti connaît. Nazutti souffre. Le fauve est lâché.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché
Comme il est dit à un moment dans le livre, Versus "n' est pas une enquête qu' on mène, mais un putain de chemin de croix!".
Entamer sa lecture, c' est plonger dans une vision de notre société d' une noirceur effrayante et vertigineuse, et pourtant si réaliste. Pas de surenchère ni de complaisance ici, mais une description de la nature humaine et de son côte sombre et glauque sans phare ni pincettes.
Antoine Chainas est assurément LA révélation du roman noir fançais de ces dernières années, l' une des voix les plus puissantes, réalistes et brutales du genre.
Il piétine les bienséances, se moque du politiquement correct mais son roman est d' une force et d' un réalisme ahurissant, superbement écrit, avec quelques accents argotiques parfois qui nous rappellent les grands classiques du genre.
Un roman qui ne peut pas laisser indifférent, on aime ou on n' aime pas, moi j' ai adoré même si on ressort de cette lecture groggy et hanté par des personnages hallucinants.
Une très grande Série Noire, à déconseiller aux âmes trop sensibles.
Remarque sur ce commentaire 15 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
“Versus” se reposait dans ma bibliothèque depuis un léger mois, je regrette de ne pas l’avoir lu dès l’achat en librairie tant le dernier roman d’Antoine Chainas tonne de puissance et m’a saisi du début à la fin.
Je ne vais pas écrire un énième commentaire mais plutôt décrire ce qui m’a plu et moins plu.
Le thème central semble reposer sur la perversion ou/et la corruption des âmes, le passage de la ligne jaune pour tomber dans les pires tourments, déviances et méfaits. Ici, Chainas, avec une connaissance indéniable du milieu policier, évoque avec émoi le transport du flic à destination de Hyde.
Versus est politique, social et engagé contre une société qui se délite.
Le personnage principal, Nazutti avec tous ses défauts insupportables, claque le lecteur par sa noirceur, sa violence, son cynisme et son authenticité. Rarement, une plume parvient à aussi bien camper un policier suspendu dans le vide entre abyme, espoir et désespoir.
Pourquoi tant de violence, de coups et de mépris ? Par contraste ou procédé initiatique, le roman me ( c’est ma lecture) montre que de la guerre annoncée contre la pourriture de la société le flic nous laisse envisager une autre face de l’existence.
Chainas arrive avec doigté à ne pas étouffer le lecteur avec un Nazutti qui aurait pu bouffer le roman par une haute personnalité hors du commun ; les personnages secondaires s’emboîtent parfaitement dans le décor et la trame tout en gardant du relief.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
De policier, Versus n'en a que quelques éléments incontournables (un assassin, des morts, des inspecteurs, des flingues), l'enquête étant plutôt un prétexte à la découverte circonstancié de l'univers du major Nazutti; un univers franchement crade, repoussant, extrême, sans concession... Un univers violent, barbare, une fange dans laquelle nous pousse avec satisfaction... alors quel intérêt porter à ce roman ? tout dépend des goûts et des perceptions, mais je pense que le vécu d'une expérience de lecture différente justifie cet intérêt. Chainas nous place dans une caisse à savon, sans freins et nous pousse dans une descente vertigineuse que je rapprocherai du film "Requiem for a dream", thèmes des oeuvres mises à part... descente et accélération sans autre espoir de finalité qu'un violent et ultime crash...

On subit la lecture de bout en bout. L'histoire, le contexte, le style, les personnages, les odeurs, les ambiances, tout dans ce pavé de 650 pages est poisseux, sans retour, sans rédemption possible, désespéré... Les acalmies dans ce déchaînement cruel sont rares et plutôt prétexte à s'enfoncer encore plus profond (Chainas nous prouve que cela est toujours possible)...

Au final, dans cette ambiance particulièrement lourde, tourner les page ses mérite et la seule chose que vous en tirerez sont des émotions différentes (axé sur un profond dégoût) que vous ressentirez certainement à plusieurs reprises...

A vous de voir si l'expérience vous tente...
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Chandler le 3 juillet 2016
Format: Poche
En soi, le livre n'est pas mauvais et le personnage central est plutôt intéressant. Mais c'est long, très long, de sorte que toutes ces phrases et ces scènes finissent par devenir assommantes. Je veux dire : l'auteur n'est pas assez virtuose pour tenir les 600 pages. Ni assez inventif. Ce roman aurait aussi bien pu être écrit dans les années 90. Confection tout ce qu'il y a de plus classique. Bref, pas de quoi se relever la nuit.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?