Acheter d'occasion
EUR 11,19
+ EUR 2,49 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par L'ours polaire
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Livraison rapide et soignée depuis l'Angleterre
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 7,19

Vespro Della Beata Vergine

4.2 étoiles sur 5 6 commentaires client

19 neufs à partir de EUR 11,94 3 d'occasion à partir de EUR 11,19
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Christina Pluhar


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Interprète: Christina Pluhar
  • CD (19 décembre 2011)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Parlophone
  • ASIN : B0046CUK4E
  • Autres versions : CD
  • Moyenne des commentaires client : 4.2 étoiles sur 5 6 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 45.680 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?

Liste des titres

Disque : 1

  1. Vespro della beata vergine magnificat versus 1 - Pascal Bertin
  2. Vespro della beata vergine magnificat gloria p - Christina Pluhar
  3. Vespro della beata vergine magnificat sicut lo - Christina Pluhar
  4. Vespro della beata vergine magnificat suscepit - Christina Pluhar
  5. Vespro della beata vergine magnificat esurient - Pascal Bertin
  6. Vespro della beata vergine magnificat deposuit - Christina Pluhar
  7. Vespro della beata vergine magnificat fecit po - Christina Pluhar
  8. Vespro della beata vergine magnificat et miser - Pascal Bertin
  9. Vespro della beata vergine magnificat quia fec - Christina Pluhar
  10. Vespro della beata vergine magnificat quia res - Christina Pluhar
  11. Vespro della beata vergine magnificat et exult - Christina Pluhar
  12. Vespro della beata vergine magnificat magnific - Christina Pluhar
  13. Vespro della beata vergine ave maris stella hy - Christina Pluhar
  14. Vespro della beata vergine sonata sopra santa ma - Christina Pluhar
  15. Vespro della beata vergine lauda jerusalem a s - Christina Pluhar
  16. Vespro della beata vergine audi coelum prima a - Christina Pluhar
  17. Vespro della beata vergine nisi dominus a diec - Pascal Bertin
  18. Vespro della beata vergine duo seraphim concer - Christina Pluhar
  19. Vespro della beata vergine laetatus sum a sei - Christina Pluhar
  20. Vespro della beata vergine pulchra es concerto - Christina Pluhar
  21. Vespro della beata vergine laudate pueri a 8 V - Christina Pluhar
  22. Vespro della beata vergine nigra sum motetto a - Christina Pluhar
  23. Vespro della beata vergine dixit dominus a 6 - Christina Pluhar
  24. Vespro della beata vergine 1610 introitus deus in - L'Arpeggiata/Christina Pluhar/Fernando G
  25. 'vespro della beata vergine' 1610 dixit dominus do - L'Arpeggiata/Christina Pluhar/Raquel and
  26. 'vespro della beata vergine' 1610 nigra sum - L'Arpeggiata/Christina Pluhar/Emiliano G
  27. 'vespro della beata vergine' 1610 laudate pueri do - L'Arpeggiata/Christina Pluhar/Nuria Rial
  28. 'vespro della beata vergine' 1610 pulchra es - L'Arpeggiata/Christina Pluhar/Nuria Rial
  29. 'vespro della beata vergine' 1610 laetatus sum - L'Arpeggiata/Christina Pluhar/Emiliano G
  30. 'vespro della beata vergine' 1610 duo seraphim - L'Arpeggiata/Christina Pluhar/Emiliano G
  31. 'vespro della beata vergine' 1610 nisi dominus - L'Arpeggiata/Christina Pluhar/Nuria Rial
  32. 'vespro della beata vergine' 1610 audi coelum - L'Arpeggiata/Christina Pluhar/Raquel and
  33. 'vespro della beata vergine' 1610 lauda jerusalem - L'Arpeggiata/Christina Pluhar/Nuria Rial
  34. 'vespro della beata vergine' 1610 sonata sopra san - L'Arpeggiata/Christina Pluhar/Nuria Rial
  35. 'vespro della beata vergine' 1610 ave maris stella - L'Arpeggiata/Christina Pluhar/Nuria Rial
  36. 'vespro della beata vergine' 1610 magnificat - L'Arpeggiata/Christina Pluhar/Raquel and
  37. 'vespro della beata vergine' 1610 et exultabit - L'Arpeggiata/Christina Pluhar/Emiliano G
  38. 'vespro della beata vergine' 1610 quia respexit - L'Arpeggiata/Christina Pluhar/Fulvio Bet
  39. 'vespro della beata vergine' 1610 quia fecit - L'Arpeggiata/Christina Pluhar/Hubert Cla
  40. 'vespro della beata vergine' 1610 et misericordia - L'Arpeggiata/Christina Pluhar/Miriam All
  41. 'vespro della beata vergine' 1610 fecit potentiam - L'Arpeggiata/Christina Pluhar/Fernando G
  42. 'vespro della beata vergine' 1610 deposuit - L'Arpeggiata/Christina Pluhar/Joao Ferna
  43. 'vespro della beata vergine' 1610 esurientes - L'Arpeggiata/Christina Pluhar/Nuria Rial
  44. 'vespro della beata vergine' 1610 suscepit - L'Arpeggiata/Christina Pluhar/Raquel and
  45. 'vespro della beata vergine' 1610 sicut locutum es - L'Arpeggiata/Christina Pluhar/Markus Bru
  46. 'vespro della beata vergine' 1610 gloria - L'Arpeggiata/Christina Pluhar/Luciana Ma
  47. 'vespro della beata vergine' 1610 sicut erat - L'Arpeggiata/Christina Pluhar/Nuria Rial
  48. Vespro della beata vergine sv 206 I domine ad adiu - L'Arpeggiata/Christina Pluhar/Fernando G

Description du produit

Après le beau succès de ses 2 premiers albums pour Virgin Classics, Teatro d'amore en 2009 et Via Crucis en 2010 (15.000 exemplaires chacun), l'Arpeggiata et Christina Pluhar fêtent leur 10 ans d'existence en célébrant le 500e anniversaire des Vespres della beata vergine, un des chefs-d'oeuvre absolus de l'histoire de la musique sacrée. En 1608, Claudio Monteverdi atteint un point culminant de sa carrière et de son oeuvre artistique. Sur le plan personnel, pourtant, il est endeuillé et physiquement épuisé. Atteint au plus profond de son âme par les décès de sa femme, de sa fille et de son élève, Monteverdi s'effondre d'épuisement et de surendettement en juillet 1608, à l'âge de 41 ans, et se réfugie dans la maison de son père à Crémone. Si aucune genèse de l'oeuvre ne nous est parvenue, il est tout à fait concevable qu'il ait pu commencer la composition des Vêpres de la Sainte Vierge durant cette période difficile de sa vie. Puis, après des années de galère, Monteverdi enlève haut la main le poste envié de maître de chapelle à Saint Marc à Venise. On peut supposer que les Vêpres ne sont pas étrangères à sa réussite. Chacun des 30 chanteurs et instrumentistes qui ont participé à cet enregistrements a une longue et profonde relation avec cette oeuvre. Cristina Pluhar a privilégié une approche intime, car l'écriture de la partition suggère non pas un choeur, comme c'est le cas dans de nombreux enregistrements, mais une voix soliste pour chaque partie. Ici, les 12 chanteurs sont tous des solistes qui apportent chacun une beauté formelle et une présence théâtrale forte. Cet effectif de 12 solistes « polyphoniques » en lieu et place d'un choeur global fait penser à Christina Pluhar qu'elle se rapproche de l'esprit des tous premiers concerts donnés à la création. Les instruments de L'Arpeggiata déploient une forte capacité d'improvisation libre, soutenue par de spectaculaires ornementations. A noter la présence du Psalterion dont le timbre permet de restituer par moments le sentiment d'une musique surgie du fond des âges. Christina Pluhar a opté pour une version « de concert », qui lui a semblé plus judicieuse dans le cadre d'un enregistrement moderne, et n'a donc pas intercalé d'antiennes entre les morceaux. L'utilisation exclusive de solistes, chanteurs et musiciens virtuoses, permet de choisir des tempos plus rapides et vise à donner une importance accrue aux inventioni virtuoses de Monteverdi sur ce thème fondateur. Pour résultat cette sublime interprétation en 1CD au lieu de 2 habituellement. La parution de cet enregistrement rare se double d'une présentation luxueuse : un livre-disque de 60 pages qui contient également un DVD de 22 min/, contenant 4 extraits des Vêpres par l'Arpeggiata, admirablement filmés.

Commentaires en ligne

4.2 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Patrick Gdt TOP 1000 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 21 février 2012
Format: CD Achat vérifié
Ces morceaux sont des vrais trèsors de la musique classique. Le traitement de choc que leur fait subir L'Arpegiatta sous la direction de Christina Pluhar peut décourager.
La musicienne explicite dans le livret très complet ses choix stylistiques, notamment celui de tempis rapides afin d'offrir au "cantus firmus" la possibilité " de générer sa musicalité et sa ligne propres".
L'ensemble de 29 solistes (moities aux instruments, moitié au chant) n'utilise que des instruments anciens ce qui donne une tonalité musicale très inhabituelle.
Pour ma part j'ai trouvé l'ensemble du CD un peu difficile à suivre. J'ai eu du mal à entrer dans une spiritualité qui ne transparaît pas dans cette version assez désarmante par son caractère presque litanique. Par moments on se croirait davantage dans un monastère ou un couvent, lieu de paix et adapté s'il en est à ce type de partition, mais dont les interprétations justement, n'en sont pas, laissant la place à une métrique dénuée de sentiments apparents, telle que souhaitée dans un grand nombre de confèries. Oui, ces morceaux s'égrènent assez mécaniquement, malgré les efforts indubitables des solistes vocaux et instrumentaux. L'oreille a du mal a trouver quelque accroche dans cette sorte de "pâte" sonore assez uniforme qui varie peu finalement des premières aux dernières mesures. Je ne crois pas que ce fût l'intention de Monteverdi, et les autres versions enregistrées de ces pièces nous montrent qu'on peut bien sûr avoir une vision très différente et expressive de ces chants de douleur.
A recommander aux partisans du baroque, des instruments anciens et d'une certaine rigueur stylistique.
2 commentaires 8 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Nous connaissons bien Christina PLUHAR : elle affectionne les interprétations exubérantes et parfois "débridées". On peut se demander si tel est le style qui convient aux "Vêpres" de MONTEVERDI, qui est une œuvre religieuse, un oratorio plutôt austère ("Deus, in adjutorium meum intende !"). Pour répondre à cette interrogation, il faut surtout ne pas oublier que les "Vêpres", tout comme l'Orfeo sont des œuvres de la Renaissance italienne (la plus précoce). C'est donc avec raison que C. PLUHAR les aborde avec l'exubérance et l'enthousiasme de l'époque (noter les virtuoses "diminutions" exécutées par les instrumentistes autour de la mélodie) ; de même, les cuivres de la Renaissance n'étaient pas aussi "ronflants" que nos actuels trombones, mais beaucoup plus grêles, avec par ailleurs l'utilisation d'un instrument aujourd'hui disparu : le cornet (ou "cornet à bouquin"). Bien sûr, il y a l'interprétation HERREWEGHE et tant d'autres, mais pour moi, celle-ci est la plus authentique. Un must.
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
J'adore Monteverdi et cette interprétation est plus originale que beaucoup, tonique, avec un tempo rapide, parfois surprenante dans le choix des voix. Les voix masculines prédominent, ainsi "Nigra sum" est chanté par un ténor. J'ai moins apprécié "Duo Seraphim" par des voix de ténors également. En tout cas, cela renouvelle la perception de la relation entre interprètes et œuvre, modes et époque de création. Les virtuoses sont excellents, parmi les morceaux les plus beaux chantés par des voix féminines, "Pulchra es" par Nuria Rial et Raquel Andueza. Le Magnificat est dans l'ensemble renouvelé et plein de vigueur. Les choix de Christina Pluhar sont bien intéressants, notamment l'équilibre entre instruments et voix, ou encore la mise en valeur de l'œuvre et de son interprétation collective au détriment éventuel de l'ego des solistes. Je recommande ce disque pour la joie qu'il dégage.
1 commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Rechercher des articles similaires par rubrique