• Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Vie et destin a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Bon marché et sécurisé. Articles d'occasion contrôlés.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Vie et destin Poche – 1 juin 2005

Ce titre fait partie de la promotion 2 livres de Poche achetés = 1 livre offert (voir conditions sur la page de l'opération en cliquant ici)
4.4 étoiles sur 5 39 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 16,96
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 12,60
EUR 12,60 EUR 8,33
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Harry Potter Harry Potter


Ce titre fait partie de la promotion 2 livres de Poche achetés = 1 livre offert
Découvrez les modalités de la promotion
click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Vie et destin
  • +
  • Pour une juste cause
  • +
  • Carnets de guerre : De Moscou à Berlin, 1941-1945
Prix total: EUR 32,90
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Dans ce roman-fresque, composé dans les années 1950, à la façon de Guerre et paix, Vassili Grossman (1905-1964) fait revivre l’URSS en guerre à travers le destin d’une famille, dont les membres nous amènent tour à tour dans Stalingrad assiégée, dans les laboratoires de recherche scientifique, dans la vie ordinaire du peuple russe, et jusqu’à Treblinka sur les pas de l’Armée rouge. Au-delà de ces destins souvent tragiques, il s’interroge sur la terrifiante convergence des systèmes nazi et communiste alors même qu’ils s’affrontent sans merci.
Radicalement iconoclaste en son temps – le manuscrit fut confisqué par le KGB, tandis qu’une copie parvenait clandestinement en Occident –, ce livre pose sur l’histoire du xxe siècle une question que philosophes et historiens n’ont cessé d’explorer depuis lors. Il le fait sous la forme d’une grande œuvre littéraire, imprégnée de vie et d’humanité, qui transcende le documentaire et la polémique pour atteindre à une vision puissante, métaphysique, de la lutte éternelle du bien contre le mal.

Quatrième de couverture

Voici l'un des plus grands livres du siècle. Son auteur, juif russe né en 1905, fut pendant longtemps un écrivain et un journaliste communiste d'une orthodoxie absolue. Il suivit l'Armée rouge jusqu'à Treblinka, où fumaient encore les cendres des victimes du génocide nazi.

Mais lorsqu'il entreprend, en 1952, cette fresque consacrée à la bataille de Stalingrad, Vassili Grossman n'est plus le même homme. Il a assisté au déchaînement de l'antisémitisme dans son propre pays, entendu les procès, analysé le stalinisme. Frappé par la convergence de deux systèmes politiques opposés qui aboutissent à créer des camps de concentration, il décide de repenser l'histoire du siècle après avoir contemplé les deux côtés de l'enfer.

Saisi par le KGB, disparu pendant vingt ans, ce livre n'a survécu que par miracle. Salué comme le "Guerre et paix" du XXe siècle, ce chef-d'oeuvre est une épopée de la survie humaine et le premier grand cri de délivrance russe. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Par clem le 26 octobre 2011
Format: Poche
Ce n'est pas un enième roman sur fond historique qui "se dévore", c'est un livre qu'il faut prendre le temps de lire, de méditer, d'admirer, de relire, pour son intelligence, sa sensibilité, son courage.
Certes, on se perd parfois dans le foisonnement des personnages (on peut partiellement régler ce problème en se reportant en cours de lecture à la préface qui mentionne le nom des principaux), et le nombre de pages peut décourager certains, mais le fait que les chapitres soient assez courts rend ce livre finalement assez facilement lisible, même lorsqu'on dispose de peu de temps pour lire.
... Et puis, de nombreux chapitres (je repense par exemple à la lettre que la mère de Victor lui écrit avant de mourir) sont d'une telle force, d'une telle beauté, qu'ils valent largement l'effort parfois nécessaire pour lire les quelques (rares) autres qui peuvent sembler ennuyeux.
Remarque sur ce commentaire 27 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
On peut ne pas lire Grossman, comme on peut ne pas lire les auteurs de livres-mondes tragiques et politiques comme Voltaire ( Candide, Traité sur la tolérance), Hugo ( Les misérables), Zola ( Germinal, La débâcle), Dostoievski, Gogol, Zweig ,Tolstoï (Guerre et paix) , Proust ( A la recherche du temps perdu), Jünger ( Orages d'acier, Sur les falaises de marbre) , Cholokov ( Le Don paisible), Malraux ( La condition humaine), Pasternak (Le docteur Jivago), Soljenitsyne ( L'archipel du Goulag, La roue rouge), etc.

Grossman parle du stalinisme au quotidien, dans la guerre et dans la destruction générale et de sa convergence avec le Nazisme.
Vie et destin est l'histoire individuelle de l'humanité prise dans la paranoïa meurtrière d'un homme et écrasée par le système que ce despote a suscité sous couvert de Socialisme grâce au nationalisme chauvin.

Grossman montre des vies humaines broyées chacune à leur tour avec la complicité consciente ou aliénée de leurs familiers, de leurs voisins, de leurs collègues et de leurs dirigeants.
La défense d'un destin individuel contre un système pervers et dangereux - démoniaque si lutte éternelle du Bien et de Mal - n'est pas une question d'intelligence, mais de cœur, de volonté et de... chance.
Les victimes du stalinisme ( Trotski même par orgueil et aveuglement) ne comprennent pas toutes qu'elles font partie de l'Ordre fou qui les dévore.

Ceux qui ont compris le stalinisme très tôt et pour toujours sont précisément ses ennemis extérieurs qui se tenaient hors de portée de son étreinte mortelle ou qui ont publié Vie et destin .
1 commentaire 43 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Ce roman ,à travers l'histoire de divers membres d'une famille passe au scanner 5O ans de vie de l'europe.

Roman symphonique à la maniere de Tolstoî il nous plonge dans l'intimité de personnages ,encore plus vrais que nature, et dont le destin reflete toute l'histoire d'une periode marquée par les deux grands crimes jumeaux produits du totalitarisme, Auschwitz et le Goulag

Et c'est aussi à travers le foisonnement des personnages et de l'entrecroisement de leurs destins ,un panorama effrayant du fonctionnement de la dictature stalinienne
Remarque sur ce commentaire 69 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
C'est une gigantesque fresque historique de plus de 1000 pages qui débute avec la description apocalyptique d'un moment charnière et ambigu de la 2ème guerre mondiale: la bataille de Stalingrad. Charnière, car c'est la première défaite d'envergure des troupes allemandes qui marquera le début de la fin du IIIème Reich. Ambigu, parce qu'alors que semble souffler un vent de liberté sur l'Europe en guerre, c'est en fait tout un système totalitaire qui se consolide en Union Soviétique. Vassili Grossman, écrivain juif et communiste, d'abord thuriféraire du régime communiste nous fait passer des camps de concentration allemands aux goulags dans un jeu de miroir et des dialogues politico-philosophiques troublants. Il analyse tous les ressorts de la terreur stalinienne avec précision clinique et sobriété: fidélité aveugle au parti unique, culte du chef, nationalisme exacerbé, police politique omniprésente surveillant tout, enregistrant la moindre déviance, provoquant la délation, profitant des lâchetés individuelles. Les scientifiques sont contraints d'avouer avoir tort d'avoir eu raison, les révolutionnaires de la première heure dont l'idéal a été trahi sont forcés à inventer des aveux sous la pression de torture morale et physique insoutenables. C'est tout un dispositif terrifiant et absurde qui se met en place, brisant toute humanité, pulvérisant toute singularité oublieuse de se mettre au service exclusif de l'Idée.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 11 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?