• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Villes bigrement exotique... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par RecycLivre
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Merci, votre achat aide à financer des programmes de lutte contre l'illettrisme à travers le monde. Expédition depuis la France.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Villes bigrement exotiques Broché – 5 avril 2012

3.0 étoiles sur 5 2 commentaires client

Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 17,00
EUR 11,02 EUR 3,93
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Rentrée Littéraire
click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Extrait

1. Oïmiakon (Sibérie)

La dynamique ville d'Oïmiakon, le «Jardin de la Sibérie», accueille le voyageur comme une concubine mûre écarte les cuisses devant le héros conquérant, de retour d'un voyage épique dans des pays inconnus où il a violé, tué et pillé. Prends-la, voyageur, elle est toute à toi ! Fais-lui ce que tu veux ! Elle ne se plaindra jamais, et sa beauté ne fanera pas !
Ivan le Terrible planta son drapeau dans son flanc de velours en 1582. Elle fut conquise par les Cosaques et les Koriaks. Elle fut célébrée en littérature par le grand Maxime Gorki. Et le baron Nils Nordenskjöld, explorateur suédois, dut en être arraché à grand-peine par ses hommes pour repartir chez lui.
Aujourd'hui, Oïmiakon est une ville heureuse et paisible, qui jouit de son statut de destination touristique pour les âmes aventureuses, à la recherche de quelque chose d'inhabituel.
Oïmiakon est le plus souvent décrite comme un endroit glacial, mais cette affirmation est démentie par le maire, Vladimir Zaebanyi, un personnage haut en couleur habillé comme un aristocrate anglais, qui conduit une Ferrari et possède un important troupeau de chèvres. «Tout ça, c'est de la propagande occidentale, insiste-t-il. Toutes ces blagues sur le climat de la Sibérie, c'est une grossière exagération. Dans le fond, tout est relatif. D'accord, un Californien dirait qu'il fait froid, mais pour nous l'air est vif et rafraîchissant, et ça nous plaît. Il y a une source naturelle d'eau chaude, près d'ici, qui apporte un peu de chaleur. L'été est très agréable, vous n'avez pas besoin de manteau. L'hiver est revigorant. Nous aimons sortir et en profiter, tout comme vous les Canadiens. On skie, on se promène, on joue au hockey, on pêche par un trou dans la glace. Et on peut souvent voir des aurores boréales, la nuit. C'est à couper le souffle !»
Le principal projet du maire est la construction d'un aéroport international, qui selon lui décuplerait l'afflux touristique. Le gouvernement examine la question. Pour le moment, les voyageurs doivent prendre l'avion jusqu'à Iakoutsk, puis un bus jusqu'à Oïmiakon.
Le seul hôtel de la ville est l'InterContinental (anciennement hôtel Oïmiakon). Son directeur est Pascal Forotti, un Français arrivé à Oïmiakon en 1990 et qui en est tombé amoureux. «Beaucoup de célébrités sont venues ici, dit-il. Nous avons une galerie de photos encadrées au-dessus du bar. Frankie Avalon et sa femme, Kathryn Diebel, ont passé leur lune de miel à l'ancien hôtel Oïmiakon en 1963. Burt Reynolds et Dinah Shore ont séjourné ici en 1972. Et l'année dernière, Paris Hilton est venue passer une semaine. Elle avait amené son chihuahua.»

Revue de presse

Imaginez le fruit improbable d'une liaison contre nature entre Michel Houellebecq, Hunter Thompson et... Sacha Baron Cohen. Mais le résultat est au-delà. Crad Kilodney (pseudonyme ?) ne ressemble à personne. Il se prétend aventurier, duc de Sherbourne (une station de métro de Toronto !) et se flatte d'être le plus grand comique du Canada. Cette dernière assertion n'est pas exagérée. Villes bigrement exotiques est l'objet littéraire le plus déjanté, loufedingue, délirant, qu'il nous ait été donné de lire depuis... bien longtemps...
On en voudrait presque à l'auteur de réussir à nous amuser avec les pires horreurs. Pour se rassurer, on le fait lire à des amis. Le ressort comique fonctionne à merveille. A moins d'être hermétique à tout humour -et complètement coincé-, impossible de ne pas éclater de rire aux outrances de Crad Kilodney. (Tristan Savin - Lire, mai 2012)

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit

Commentaires en ligne

3.0 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
1
Voir les deux commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché
Un périple autour du monde tout en ironie et second degré ! On visite des lieux improbables et on se marre franchement en lisant ce guide touristique complètement barré !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par MCV le 28 décembre 2012
Format: Broché
Pour la première fois dans ma vie, je vais mettre un livre dans une poubelle a recyclage.

C'est bourré de commentaires racistes, stupides et haineux.
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?