• Tous les prix incluent la TVA.
Habituellement expédié sous 6 à 10 jours.
Expédié et vendu par Funkingdom.
EUR 29,00 + EUR 2,49 Livraison
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par France CDs
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Envois en Chronopost disponible. Preparation & Expeditions du Nord de la France.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 6,99

Vincent Delerm - Digipack Import

4.4 étoiles sur 5 58 commentaires client

3 d'occasion à partir de EUR 1,98
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Vincent Delerm


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Vincent Delerm - Digipack
  • +
  • Les Piqures D'Araignée
  • +
  • Kensington Square
Prix total: EUR 49,00
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (30 avril 2002)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: Vf Musiques
  • ASIN : B000065961
  • Autres éditions : CD  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.4 étoiles sur 5 58 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 1.214.878 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

  • Ecouter les extraits (Extrait)
1
30
2:49
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99
 
2
30
2:34
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99
 
3
30
5:16
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99
 
4
30
0:43
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99
 
5
30
3:24
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99
 
6
30
4:34
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99
 
7
30
1:31
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99
 
8
30
3:44
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99
 
9
30
1:09
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99
 
10
30
4:23
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99
 
11
30
3:50
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,99
 

Descriptions du produit

Critique

Drôle d’oiseau triste que Vincent Delerm, le chanteur « fils de » alors inconnu qui a conquis le public parisien par le biais des petites salles avant la sortie en fanfare de ce premier album, en avril 2002.

Auteur-compositeur étiquetté « bobo », Delerm fils titile et agace avec sa manie du name-dropping, dont ses chansons bien troussées sont parsemées. Ca commence par un hommage à Jean-Louis Trintignant (« Deauville sans Trintignant »), agrémenté d’un extrait de Un Homme et une femme (forcément). Seul au piano, Delerm interprète d’une voix traînante et d’un ton on ne peut plus monotone, deux poignées des vignettes nostalgiques à souhait.

Tout irait mal si ce n’était l’apparition de la face cachée du Delerm côté ironique et rieur, à l’image du joyeux luron qui attire les foules à La Cigale. Alors, « Fanny Ardant et moi » (fantasme) et « Tes Parents » (vécu) entraînent l’empathie envers ce conteur des moments perdus ou charmants, grandement partagés.

Parfois, un quatuor à cordes vient panser des mélodies squelettiques (« L’Heure du thé », « La Vipère du Gabon » - impayables retrouvailles sur fond de visite du zoo), ou un texte bien ficelé soulever l’enthousiasme (« Catégorie Bukowski »). « Le Monologue shakespearien » entre jazz et classique surprend. Ailleurs, cela reste convenu (« Cosmopolitan » avec Irène Jacob).

Encore un peu bric-à-brac et répétitif, ce bout d’essai à grand succès assure néanmoins une place de choix à une révélation qui devrait rapidement sortir du nid présumé douillet pour aller secouer les vieux oripeaux de Madame Chanson.



Loïc Picaud - Copyright 2013 Music Story


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Ce disque est tout simplement bouleversant ! il s'insinue en vous, vous vous reconnaissez dans plein de situations, vous identifiez aux personnages, vous souriez, puis inévitablement fredonnez les morceaux les uns après les autres. Bien sûr vous avez vos préférés mais vous les aimez tous.Vous faîtes partagez cet album à vos proches ...qui plongent dès la première écoute dans l'univers de vincent delerm. Lorsque vous l'aurez vu et écouté en concert ,chanter de nombreux inédits jubilatoires, vous aurez envie de rester avec lui, de faire partie de son univers, de devenir son pote...Il est magique !!!!!!!!!!!
Remarque sur ce commentaire 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Un client le 14 mai 2002
Format: CD
Vincent etait deja tres bon sur scene (jusqu'a fin mai a l'Europeen) : son album sort enfin, pour notre plus grand plaisir. Il continue a nous
emouvoir avec sa voix fragile, et ses textes, droles, justes. Ajoutons des arrangements riches et accordes a l'ensemble...
A ecouter, reecouter... et a voir en concert !
Remarque sur ce commentaire 15 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par MatCactus MEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 3 mars 2003
Format: CD
Ce CD de Vicnent Delerm est original, tant dans la forme que dans le fond. Les textes des ses chansons mettent en scène des tranches de vie, toujours de façon drôle et chaleureuse, offrant ainsi de savoureuses images. Si le fond est globalement bien adapté aux textes et donne une ambiance très particulière et très chaude à cet album, il est vrai que certaines chansons plus langoureuses manquent parfois de rythme. La voix non chalante de Vincent Delerm confère à cet album des sonorités peu courantes et vraiment agréables vous donnant l'impression de le connaître avant même de l'avoir rencontré.
Remarque sur ce commentaire 8 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Un trésor insoupçonné. Vincent Delerm m'a séduite par ses mots, ses mélodies, sa lucidité, sa poésie. Il porte sur le quotidien un regard singulier qui rend ce quotidien plus joyeux quand il est morose et plus beau encore quand tout va bien. Pas une grande voix, pas d'orchestrations philarmoniques, juste sa voix, son piano et parfois plus mais des mots justes, qui touchent, on se reconnaît dans ces chansons parce qu'elle sont vraies. Tout simplement.
Remarque sur ce commentaire 8 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Une "bête de scène" : tout seul avec son piano (dont il joue avec virtuosité et humour), il traîne ses chansons (2/3 de désopilant et 1/3 de sordide, comme il le dit lui-même) qui sont autant de scénettes d'amour et spleen : les grands classiques des tranches de vie éternelles, version jeune désabusé, début de siècle.
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
J'ai acheté cet album quand personne ne parlait encore de Vincent D., sans meme connaitre une seule chanson...Mon intuition ne m'a pas trompée, cet album est empreint d'une grâce que des mots pourraient ternir. C'est leger et grave à la fois...C'est aussi un véritable exercice de style comme dans "la vipere du gabon" où deux discours se melent etroitement pour donner un texte follement original...
Delerm est un artiste à découvrir et en une star en devenir.
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Post Valérie Lemercier, Vincent Delerm, avec humour, dans un album concept sans prétention mais ex-centrique au sens strict de ce mot, nous emmène de son salon à Avignon, et on ne fera pas faux bond au dénouement delermien, ça non. Fabienne J., musicienne anonyme déclarait récemment, bien installée, les pieds sous la table: "la musique c'est en avoir plein les mains, c'est une sensualité ancestrale qui ne supporte pas les apports technologiques." Delerm joue du piano, point c'est tout.
Remarque sur ce commentaire 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par philb TOP 1000 COMMENTATEURS le 17 juillet 2011
Format: CD
Au printemps 2002, deux albums allaient marquer l'opinion, dans des registres bien différents. Tout d'abord le retour très médiatique de Renaud après huit ans d'absence avec l'album "Boucan d'enfer". Et puis le premier essai d'un dénommé Vincent Delerm, inconnu au bataillon. Pourtant, ce jeune premier, poulain de "Tôt ou Tard" (label branché des années 90), nous entraîne en terrain connu, dans un univers plutôt familier. La voix monocorde et mal assurée nous rappelle celle de Miossec, l'ambiance musicale (piano et cordes) fait songer à Thomas Fersen et William Sheller. Et puis le patronyme, évidemment... Le jeune chanteur n'est autre que le fiston de l'écrivain Philippe Delerm, poursuivant ainsi la longue tradition des "fils de" (Souchon, Chedid, Higelin), liste qui ne cessera de s'allonger au fil des années, jusqu'à la nausée. L'écriture, enfin, empreinte d'une sensibilité post-adolescente, allie la technique du name dropping à une certaine culture littéraire (comme Alain Souchon et Yves Simon avant lui). Rien de très original, me direz-vous. Pourtant, la conjoncture fera de ce disque un vrai phénomène générationnel, et les trentenaires bobos cultivés qui vivent encore chez leurs parents se reconnaîtront sans problème dans les chroniques douces-amères du fils Delerm. Le premier titre, "Fanny Ardant et moi", ragtime assez irrésistible, plante le décor parisien, étudiant et cinéphile du jeune garçon, très marqué par la Nouvelle vague.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?