undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles
2
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Fondée à la fin des années 50 par Sir Neville Marriner, l'Academy of St Martin-in-the-Fields a joué un rôle important dans la renaissance de la musique baroque. Cet ensemble, qui n'a jamais cédé à la tentation d'une certaine authenticité, a néanmoins laissé dans les années 60 et 70 des enregistrements d'une surprenante «modernité».
Gravée en 1972, à l'époque où les instruments modernes pouvaient encore s'exprimer librement dans ce répertoire, cette version «pré-baroqueuse» de l'Estro Armonico est une totale réussite : brillants solistes, ensemble magnifique et belle prise de son. On note curieusement la présence au continuo de Christopher Hogwood qui devait fonder l'année suivante l'Academy of Ancient Music (ensemble d'instruments historiques), preuve sans aucun doute de l'incontestable ouverture d'esprit de nos voisins britanniques !
Par les mêmes interprètes, dans la même collection et à prix doux, on peut également faire l'acquisition de la Stravaganza, quatrième opus du prêtre roux.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 décembre 2013
La perfection de l'enregistrement, la perfection de l' execution .Le plus beau morceau de musique a ma connaissance
si il ne devait en rester qu'un ce serait celui la .
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)