Acheter d'occasion
EUR 8,99
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Article d'occasion vérifié. Vendu par momox, professionnel de la vente en ligne d'articles culturels d'occasion. Livre lu en excellent état.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Vivre dans un monde en crise Broché – 16 janvier 2008

4.8 étoiles sur 5 4 commentaires client

Voir les 4 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 8,00

Cahiers de vacances Cahiers de vacances

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Description du produit

Extrait

Extrait de l'introduction :

Nous n'avons jamais été mieux informés qu'aujourd'hui de ce qui se passe dans le monde. La télévision «couvre» en direct et à l'échelle planétaire chaque catastrophe naturelle, chaque guerre, chaque attaque terroriste, chaque compétition sportive.
S'il est vrai que les reportages ont une prédilection pour les événements à caractère sensationnel impli­quant des conflits et des morts, ils nous confrontent aussi inéluctablement à la réalité brute du monde dans lequel nous vivons. Les guerres provoquées par de violents différends territoriaux, mêlés de religion et de nationalisme, le choc des cultures, chacune sûre de l'universalité de ses valeurs, le nouveau paroxysme de violence dont témoignent les attentats suicide, tout cela inaugure de manière peu encourageante le nouveau millénaire. Et la conjoncture est d'autant moins encourageante que l'interdépendance économique croissante, les catastrophes écologiques, les conflits liés à l'approvisionnement en eau et le changement climatique exigent une nouvelle prise de conscience de nos intérêts communs, une nouvelle fraternité, essentielle si nous voulons éviter un désastre planétaire. Les allégeances d'autrefois à la patrie, à la reli­gion, à une idéologie politique semblent être dangereusement incompatibles avec une réalité qui exige de se vouer à l'humanité tout entière et non plus à une fraction que l'on privilégie.
Au cours des années 1970, Jiddu Krishnamurti, qui parlait en public dans le monde entier depuis plus de cinquante ans, n'a cessé de répéter que le premier pas vers l'observation de la manière de vivre de chacun d'entre nous commence par l'observation de l'état du monde. Se désintéresser des événements mondiaux, croire que «ce qui se passe à l'extérieur ne me concerne pas», c'était, pour lui, ne pas être à l'écoute de ce que la vie doit nous apprendre, c'était fuir de façon erronée la vaste scène où nous sommes tous acteurs, que cela nous plaise ou pas. Se dérober à la violence du monde et rester à l'écart - chose que nous ne faisons pas, évidemment, quand il s'agit des plaisirs de la vie - est un grave manque de discernement, une incapacité à voir et à sentir intimement que «nous sommes tous dans le même bateau». Cette erreur, selon lui, conduit inévitablement à une action vaine et au conflit.
Le point de vue énoncé ainsi par le philosophe Thomas Hobbes («Quiconque regarde en lui connaît les pensées et les passions de tous les autres hommes») ou par Montaigne («Chaque homme porte la forme entière de l'humaine condition»), Krishnamurti l'exprime par la phrase : «Nous sommes le monde.» Ne se bornant pas à énoncer cette maxime, il examine en profondeur et en détail ses implications et nous demande, chacun de nous étant acteur, quelle est notre réaction face à l'état présent d'insécurité, de désordre du monde.
Mais il soulève ensuite un problème plus fondamental : quelle sorte d'esprit est capable de réagir de manière adéquate à cet état de choses et qu'est-ce qui nous empêche d'avoir un tel état d'esprit ? Cela n'est pas sans évoquer la démarche d'un scientifique qui, avant d'étudier un phénomène, se préoccupe de la qualité des instruments qu'il utilisera pour l'observer. Dans la première partie de ce livre, Krishnamurti examine ces obstacles. Il suggère qu'une vision pénétrante de leur nature non seulement suscite une réaction juste aux événements politiques, économiques et religieux, mais révèle aussi leurs origines psychologiques dans notre vie et nos relations personnelles. Sur le plan psychologique, la frontière séparant l'individu et la société disparaît. De manière poétique, il décrit souvent cela comme «le flux et le reflux de la marée».

Présentation de l'éditeur

Krishnamurti avait pour habitude de dire à ses élèves que, pour se comprendre soi-même, il est indispensable d'observer le monde tel qu'il est, avec la violence et les conflits qui lui sont inhérents. Se détourner de la société revenait pour lui à se priver de tout ce que la vie a à nous apprendre.

Dans Vivre dans un monde en crise, il livre ses recommandations sur la façon de se comporter en un temps de tourmente économique, sociale ou morale. Son message, fondé sur la responsabilité individuelle et l'importance du rassemblement des peuples, reste ainsi tout à fait actuel.

Accessible et non politisé, son enseignement apparaît aujourd'hui comme une nouvelle manière de comprendre notre monde et de trouver l'espoir.

Né en Inde en 1895, Jiddu Krishnamurti fut très jeune pris en charge par la Société théosophique, qui voyait en lui «l'Instructeur du monde» dont elle avait proclamé la venue. Mais il fit preuve d'une indépendance d'esprit qui le conduisit en 1929 à se détacher de tout ordre religieux. Il apparut comme un penseur de grande envergure, intransigeant et inclassable. Jusqu'à sa mort, en 1986, il rejeta le statut de gourou que certains voulaient lui faire endosser, car il était convaincu que l'on cesse de suivre la vérité dès lors que l'on suit le chemin tracé par d'autres. Les Presses du Châtelet ont publié en 2006 son ouvrage La Nature de la pensée, incluant un CD d'entretiens inédits avec Jean-Louis Dewez.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

4,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
3
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Partagez votre opinion avec les autres clients
Voir les 4 commentaires client

Meilleurs commentaires des clients

500 PREMIERS REDACTEURS D'AVISMEMBRE DU CLUB DES TESTEURSle 4 août 2010
Format: Poche
0Commentaire| 17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 juillet 2012
Format: Poche|Achat vérifié
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 septembre 2013
Format: Poche|Achat vérifié
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 novembre 2016
Format: Poche|Achat vérifié
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique