• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voyage d'un gourmet à Par... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Article d'occasion vérifié. Vendu par momox, professionnel de la vente en ligne d'articles culturels d'occasion. Livre lu en excellent état.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

Voyage d'un gourmet à Paris Broché – 22 octobre 2014

4.5 étoiles sur 5 2 commentaires client

Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 19,00
EUR 19,00 EUR 13,29
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Top NYP 2017 Top NYP 2017

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Description du produit

Extrait

Balade gourmande dans Paris

Cette histoire commence à l'automne 1970 alors que j'achevais mes études d'architecture. Un de mes amis m'entraîna au Pactole, chez Jacques Manière, 44, boulevard Saint-Germain à Paris dans le Ve arrondissement. Sa cuisine fut une révélation, un choc. Le soir même j'y prenais place à nouveau en ayant sollicité l'autorisation d'apporter une bouteille de la-tâche 1966, offerte par un ami bourguignon qui avait ses entrées au domaine de la Romanée-Conti. Je n'avais aucune expérience gastronomique préalable, sinon celle d'une table familiale profuse où le poulet rôti du dimanche était quelquefois suivi d'un civet de garenne lors d'une grande occasion.
Dix ans plus tard, le Moniteur des travaux publics et du bâtiment me confiait une rubrique gourmande pour égayer les pages magazine de cet hebdomadaire économique. Je signais chaque semaine un billet sous le pseudonyme Acratos, découvert à la lecture du festin en paroles de Jean-François Revel, qui - traduit du grec - signifie «celui qui ne met pas d'eau dans son vin». Commençait alors une quête des bonnes petites adresses à Paris et en région, au gré de mes activités et déplacements professionnels. En 1989, Jean-Pierre Quélin, qui dirigeait Le Monde sans visa, me sollicita pour assurer l'intérim de La Reynière, le chroniqueur gastronomique du journal Le Monde, qui était souffrant. Les choses s'organisèrent ; Quélin me confia une rubrique intermittente, «Entre-Mets», jusqu'au jour où Jacques Lesourne, directeur du journal, annonça dans Le Monde du 8 octobre 1993 la création d'un nouveau supplément, Le Monde temps libre, dont la rubrique gastronomie «sera confiée à Jean-Claude Ribaut, qui succède à La Reynière». N'ayant jamais rien demandé, et poursuivant mes activités d'architecte au sein d'un magazine dont j'assumais la direction de la rédaction, je pris cette charge «avec un souci maintenu d'indépendance, de qualité et de rigueur», selon les termes mêmes employés par lé patron du journal.
Voilà comment j'ai découvert Paris, ses tables, ses chefs, petits et grands, et partagé avec beaucoup le sentiment que cette ville est un trésor. Tous ceux qui aiment Paris, son architecture, ses circuits, ses passages, dont les chemins ne se recoupent qu'aux lieux de l'amitié et de l'amour de la capitale, n'ont de cesse de courir d'un restaurant à l'autre. Le restaurant est le bon prétexte pour découvrir d'autres villes dans la ville, et pérégri-ner de quartier en quartier à la recherche tout à la fois d'une bouffée de vie que le centre réifié nous refuse, d'une société qui sait se coopter, d'une table aimable et familière, ou bien, les jours d'orgueil, de quelque maison grandiose. On laisse le temps s'y prélasser, les rêveries ou les conversations s'établir. À table, nos compatriotes parlent volontiers de cuisine. C'est à eux que s'adresse cet itinéraire gourmand, passé et présent, commencé avec la nouvelle cuisine à l'acmé des Trente Glorieuses, qui s'achève avec les derniers soubresauts de la cuisine moléculaire.

Solliciter la curiosité du lecteur en renouvelant les approches - culturelles, littéraires, historiques, sociales - sans jamais perdre de vue l'indispensable gourmandise, c'est choisir de considérer la caillette de l'Ardèche sur un pied d'égalité avec la cuisine minimaliste d'une nouvelle génération de cuisiniers. Il fallait dans le même temps rappeler que Paris a donné naissance aux restaurants, et esquisser par petites touches une histoire de la gastronomie parisienne. J'ai choisi de rapporter cet itinéraire gourmand dans le Paris d'hier et d'aujourd'hui en procédant par groupement de quartiers, afin d'enjamber les bornages administratifs et porter le regard sur une dizaine d'ensembles urbains cohérents. Après tout, la loi de 1795 qui créa les arrondissements municipaux n'en comptait pas plus de douze à Paris. Cela m'a permis de construire mon intrigue comme autrefois le poète Pierre Béarn dans son Paris Gourmand, sans les contraintes d'un guide, sans hiérarchie culinaire ni chronologie imposée. Ce parti de raconter la table parisienne en discontinu explique mon choix, certes discutable, de mêler recettes, concepts, anecdotes, portraits de cuisiniers de différentes époques, tout à la fois fragments d'un discours gastronomique et chronique du temps qui passe.

Revue de presse

Architecte de formation, grand lecteur, sa culture artistique et littéraire est impressionnante. Il ne l'étale pas. Il ne la convoque que lorsque les adresses sont des lieux de mémoire. Il embarque avec lui Baudelaire, Ernest Hemingway, Céline, Apollinaire, Tocqueville ou Perec seulement quand il en a besoin. Comme une herbe du jardin ajoutée à la fois pour le goût et la beauté. Autre mérite de Jean-Claude Ribaut : son écriture soignée, goûteuse, fluide, liée comme une sauce réussie. Voyage d'un gourmet à Paris est le livre d'un vrai écrivain qu'on rangera soit parmi les classiques de l'histoire de Paris, soit parmi les classiques de la littérature gastronomique. Enfin, troisième mérite : ce livre est un authentique guide, quartier après quartier, des restaurants de la ville, des plus célèbres aux plus modestes. (Bernard Pivot - Le Journal du Dimanche du 30 novembre 2014)

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Partagez votre opinion avec les autres clients
Voir les 2 commentaires client

Meilleurs commentaires des clients

le 22 avril 2015
Format: Broché|Achat vérifié
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 janvier 2017
Format: Broché|Achat vérifié
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?