• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voyages du développement ... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par RecycLivre
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Merci, votre achat aide à financer des programmes de lutte contre l'illettrisme à travers le monde. Expédition depuis la France.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Voyages du développement : Emigration, commerce, exil Broché – 1 novembre 2007

Quelle est votre résolution pour 2018 ? Découvrez notre sélection de livres pour vous aider à tenir vos bonnes résolutions 2018, pour bien démarrer la nouvelle année !


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
Broché
EUR 26,00
EUR 26,00 EUR 18,58
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Galette des Rois 2018 Galette des Rois 2018

click to open popover

Offres spéciales et liens associés

  • Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iOS et Android et facilitez vos achats sur smartphones et tablettes ! Découvrez les avantages de l'application Amazon.

  • Outlet Anciennes collections, fin de séries, articles commandés en trop grande quantité, … découvrez notre sélection de produits à petits prix Profitez-en !

  • Tout à moins de 5 euros ! Découvrez notre sélection de produits à petits prix... Profitez-en !

  • Publiez votre livre sur Kindle Direct Publishing en format papier ou numérique : C'est simple et gratuit et vous pourrez toucher des millions de lecteurs. En savoir plus ici .
  • Plus de 10 000 ebooks indés à moins de 3 euros à télécharger en moins de 60 secondes .


Description du produit

Extrait

Extrait de l'introduction de Fariba Adelkhah et Jean-François Bayart :

Pour une anthropologie politique du voyage

Le fait migratoire est un phénomène social majeur de la globalisation, que l'on considère celle-ci à l'aune des deux derniers siècles, comme nous l'avons proposé ailleurs, ou dans son moment néo-libéral le plus immédiatement contemporain (1980-2006). Il l'est par les mouvements de population qu'il implique, à l'échelle internationale, même si ceux-ci doivent être relativisés : de 1990 à 2000, le stock des migrants internationaux est passé de 154 à 175 millions, soit une hausse de 14 % qu'il faut mettre en regard avec l'augmentation de 15 % de la population mondiale dans la même période. Le fait migratoire est également devenu crucial sur le plan des représentations et des discours, dans la mesure où il occupe une place centrale dans les débats publics des pays concernés, et singulièrement dans les débats électoraux, ou encore dans certaines des crises internationales les plus aiguës.
Sous ce double aspect il interpelle directement les politiques publiques de l'aide au développement. D'abord parce qu'il met en jeu ses protagonistes, bailleurs de fonds du «Nord» ou récipiendaires du «Sud». Ensuite parce que les remises (remittances) des migrants internationaux sont passées de 102 milliards de USD en 1995 à environ 232 milliards en 2005 - le pourcentage de celles-ci allant aux pays en voie de développement montant de 57 % à 72 % - et qu'elles sont désormais plus élevées que l'aide (official development assistance) ou que les investissements directs étrangers dont ces derniers sont destinataires.
Une telle évolution du fait migratoire s'est bien entendu accompagnée d'une croissance exponentielle des recherches et des études qui lui ont été consacrées. Sans dresser un état des lieux de celles-ci, l'on peut en dégager quelques tendances saillantes. En une trentaine d'années les problématiques de l'exploitation de la force de travail à l'échelle internationale -notamment en termes de «réserves de main-d'oeuvre» - et d'intégration des immigrés dans les sociétés dites d'accueil ont progressivement cédé la place à une anthropologie ou une sociologie multisituée qui entend s'interroger sur les pratiques sociales des migrants eux-mêmes, sur les relations transnationales qu'ils nouent entre leur pays d'origine et leur lieu de travail ou de rési­dence, éventuellement dans un contexte diasporique, sur leurs formes d'organisation et de création culturelle ou économique, en bref sur leurs stratégies d'acteurs. Cette reconnaissance de l'«agencéité» des migrants - pour reprendre la traduction du concept d'agency que propose Jean-Pierre Olivier de Sardan -s'est départie de la vision passablement misérabiliste ou victimaire dans laquelle s'étaient enfermés nombre de travaux. Au risque, parfois, de jeter le bébé avec l'eau du bain, d'occulter les rapports de pouvoir ou d'exploitation constitutifs du fait migra­toire et de faire la part trop belle aux conduites de consomma­tion de masse qui subvertiraient la flexibilité croissante des rela­tions salariales et réenchanteraient la globalisation.
Ce faisant les recherches traitant des migrations internatio­nales ont mieux compris la complexité et l'hétérogénéité de ces dernières, que le débat public et polémique ne parvient pas à restituer. Elles sont aussi plus attentives à ce qui fait la spécifi­cité du fait migratoire et qui, paradoxalement, a été si longtemps négligé au profit de l'étude de la condition statique de l'«immigré» et de la question de son «intégration» : à savoir le mouvement des populations qui au demeurant ne se réduit pas à la seule migration de travail et revêt d'autres formes de mobilité temporaire, pendulaire ou ponctuelle.

Revue de presse

Les politiques qui interviennent dans le débat sur les migrations devraient s'intéresser aux travaux des anthropologues. Ils y trouveraient une vision plus large, moins manichéenne du sujet, et nourrie d'observations recueillies sur le terrain. Car les anthropologues, aussi bardés soient-ils de diplômes universitaires, parlent d'expérience. Ce sont des enquêteurs au long cours, comme en témoigne Voyages du développement - Emigration, commerce, exil, l'ouvrage stimulant publié sous la direction de deux universitaires, Fariba Adelkhah et Jean-François Bayart. Lorsque ces derniers traitent des migrations, des voyageurs partis pour un exil temporaire, c'est en connaissance de cause...
De ce voyage planétaire observé de près et relié "à la longue durée historique" de Fernand Braudel, dont ils se revendiquent, les auteurs tirent des lignes de force et quelques recommandations, en même temps qu'ils mettent à mal des lieux communs. (Jean-Pierre Tuquoi - Le Monde du 14 mars 2008 )

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
Partagez votre opinion avec les autres clients

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?