EUR 15,88
  • Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats en France métropolitaine. Détails
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 8,19

Wagner : Der fliegende Holländer ("Le vaisseau fantôme")

Découvrez nos promotions Vinyles à -10%* avec le code VINYLE10 et Vinyles à -20% (offres non cumulables, voir conditions)
5.0 étoiles sur 5 1 commentaire client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
11 neufs à partir de EUR 15,83 2 d'occasion à partir de EUR 20,00
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Uniquement pour les albums vendus par Amazon EU Sarl, hors cadeaux. Voir Conditions pour plus d'informations, notamment sur les coûts de la version MP3 en cas d'annulation de commande.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
Promotion: CD à moins de 7.99€
Découvrez notre sélection de bestsellers CD à moins de 7.99€: M Pokora, Stromae, Nirvana, Sting etc. Cliquez ici

Offres spéciales et liens associés


Détails sur le produit

  • Chef d'orchestre: Ferenc Fricsay
  • Compositeur: Richard Wagner
  • CD (23 juin 2010)
  • Nombre de disques: 2
  • Label: Preiser
  • ASIN : B00022LSDO
  • Autres versions : Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5 1 commentaire client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 217.479 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

  • Ecouter les extraits - (Extrait)
1
30
10:01
Album uniquement
2
30
4:57
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
3
30
4:26
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
4
30
5:12
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
5
30
5:04
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
6
30
3:16
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
7
30
5:18
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
8
30
6:15
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
9
30
3:22
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
10
30
9:43
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
11
30
6:44
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
12
30
2:10
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
13
30
7:19
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
14
30
4:35
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
15
30
7:43
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
16
30
5:26
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
17
30
8:52
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
18
30
10:09
Album uniquement
19
30
2:26
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
20
30
2:18
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
21
30
2:44
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
22
30
6:35
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Pèire Cotó TOP 100 COMMENTATEURS le 2 octobre 2010
Format: CD
Après avoir fait les vérifications nécessaires, comparé les minutages grâce à la version MP3 consultable ici-même, je peux certifier que cet album correspond à la même interprétation en studio, de 1952, que l'on connaissait dans la collection "Double" de DGG, son éditeur d'origineLe Vaisseau Fantôme - Der fliegende Holländer. L'illustration, que je crois avoir vue dans l'Avant-Scène Opéra, représente un Hollandais de la Belle Epoque, dont je ne suis pas sûr de me souvenir du nom, mais évidemment pas celui présent dans ces disques, Josef Metternich. Il faut rappeler d'autre part aux révisionnistes orthographiques de chez Preiser qu'on écrit Ernst Haefliger et non Ernst Häfliger, c'est le deuxième petit détail qui dit quelque chose du sérieux d'un éditeur.

Je vous invite cependant à comparer les extraits MP3 que Amazon a laissé disponibles dans les deux éditions. Mon opinion est que la maison Preiser a conservé l'essentiel, que d'autre part DGG, nettement préférable, aurait pu filtrer le son un tout petit peu moins (je possède les CD, trouvés par chance en occasion alors que j'ignorais l'existence de cette version). Si certains souhaitent acheter cette interprétation en MP3, ils peuvent penser, toute question de prix mise à part, à acquérir la version DGG (voir lien-produit ci-dessus). Mais faites confiance à vos oreilles.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus utiles sur Amazon.com (beta)

Amazon.com: 3.3 étoiles sur 5 3 commentaires
7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 One of Best All-Round Dutchmen 7 décembre 2006
Par Alfred E. Krause - Publié sur Amazon.com
Format: CD
Ratings of recordings of this work vary greatly, according to the expectations of the reviewer. I find the work difficult to listen to without a Senta who sounds both beautiful and passionate. Squally, sqeaky, shrill Sentas completely disable the drama. This tends to narrow my choices down to this recording, plus Studer/Sinopoli on DG, Voight/Levine on Sony, and possibly Varnay/Keilberth on Testament. I have not heard, but have heard good things about Stemme/Parry on Chandos.

A second major variable is the Dutchman himself. In this respect there are two major divisions: (a) half-demonic Dutchmen out of Edgar Allen Poe, exemplified by George London, and (b) world weary Dutchmen, exemplified by almost everyone else, including Metternich/Fricsay, Hotter/Reiner and Schmidt Isserstedt, Crass/Sawallisch, Uhde/Keilberth and Morris/Levine on the first team. London/Dorati,even if not in his best voice, suggests that centuries of torment have seeped into the Dutchman's soul and he is becoming ossified into some kind of monster himself; the resemblance to Marschner's Hans Heiling is pronounced. Metternich is a strong Dutchman, but not in this class.

A third major variable is the conductor and orchestra. Here Fricsay (followed closely by Bohm) is probably the standard for a fiery, passionate performance, but can truly alienate some, as in the review above. Levine is probably the standard for a slow monumental realization, but will alienate just as many. Klemperer, with a generally inadequate cast, will show you hundreds of wonderful things in the orchestra not to be heard anywhere else.

One more variable is quality of recorded sound. This is good to excellent (and stereo)on the cumulatively good recordings of Levine/Sony and Keilberth/Testament. It is fair to good (mono)on this recording, depending on its various (re)incarnations: dreadfully bass-shy on a DG two-fer and somewhat better on Aura; I have not heard this issue, but Preiser usually has very high quality transfers.

Other variables may be interesting, but not decisive. Riddersuch and Ek for Bohm are the best Daland/Steersman team. Wunderlich for Kopnwitschny is the best individual steersman. Domingo/Sinopoli, Seiffert/Barenboim, Lewis/Dorati, Schock/Konwitschny and Windgassen here are good to excellent Eriks.

There is one accidental or deliberate cut to be heard on all versions of this recording: the second verse of the (Act III) sailors' chorus. Was this a result of damaged tape or was it present on the original 1952 DG/Decca?

Finally, I have heard many good things about the London/Rysanek/Sawallisch off-the-air performance from Bayreuth 1959, when both parties were said to be in excellent voice, but the Bayreuth recordings from that time I have heard (including a remarkable Lohengrin) have a very poorly defined sound.
2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Force 12 Beaufort 17 juillet 2011
Par Pèire Cotó - Publié sur Amazon.com
Format: CD
Sorry, I am not able to write my review in English.

Après avoir fait les vérifications nécessaires, comparé les minutages grâce à la version MP3 consultable ici-même, je peux certifier que cet album correspond à la même interprétation en studio, de 1952, que l'on connaissait dans la collection "Double" de DGG, son éditeur d'origine Der Fliegende Hollander. L'illustration, que je crois avoir vue dans l'Avant-Scène Opéra, représente un Hollandais de la Belle Epoque, dont je ne suis pas sûr de me souvenir du nom, mais évidemment pas celui présent dans ces disques, Josef Metternich. Il faut rappeler d'autre part aux révisionnistes orthographiques de chez Preiser qu'on écrit Ernst Haefliger et non Ernst Häfliger, c'est le deuxième petit détail qui dit quelque chose du sérieux d'un éditeur.

Je vous invite cependant à comparer les extraits MP3 que Amazon a laissé disponibles dans les deux éditions. Mon opinion est que la maison Preiser a conservé l'essentiel, que d'autre part DGG, nettement préférable, aurait pu filtrer le son un tout petit peu moins (je possède les CD, trouvés par chance en occasion alors que j'ignorais l'existence de cette version). Si certains souhaitent acheter cette interprétation en MP3, ils peuvent penser, toute question de prix mise à part, à acquérir la version DGG (voir lien-produit ci-dessus). Mais faites confiance à vos oreilles.

Il n'est pas question de laisser ignorer aux mélomanes cet enregistrement remarquable, aussi je recopie pour l'essentiel mon évaluation pour l'édition DGG, moins facilement trouvable.

Difficile de n'être pas entraîné par cette version ! Fricsay fonce vers l'abîme, cravache tout son monde et donne l'impression d'une rapidité jamais entendue dans cette oeuvre (en fait, Sawallisch est aussi rapide mais ne semble pas l'être autant). La conception de Fricsay est pour certains critiques un peu unidimensionnelle, un peu premier degré, mais on marche ! Si vous avez chez vous cinq ou six versions, c'est probablement celle que vous aurez le plus souvent envie d'écouter. On ne peut que louer l'auteur d'une autre évaluation (Amazon.fr) qui parle de "direction claire, dynamique, [qui] fait tendre l'oeuvre vers le romantisme wébérien". On est en studio, cela n'enlève rien à la fièvre de l'interprétation. Notons au début du 3e acte un effet particulièrement terrifiant, peut-être impossible au théâtre, quand le choeur de l'équipage du vaisseau, semblant passer à travers un porte-voix, s'impose à celui des marins norvégiens.

Pour ce qui est de la distribution, on a un Erik et un Pilote de luxe, Wolfgang Windgassen (38 ans) et Ernst Haefliger (33 ans), un Daland difficilement dépassable, Josef Greindl, sauf que sa voix noire n'exprime pas avec évidence la bonhomie qu'on peut attendre dans le rôle.

Annelies Kupper, qui est Senta, mérite bien plus que sa médiocre réputation, ou plutôt, pour être exact, son absence de réputation. Elle n'a pas la personnalité des grandes sopranos d'une époque qui en comptait beaucoup et semble parfois peiner, mais se montre capable de mettre ses difficultés au service de la caractérisation d'un personnage qui est tout, sauf sain et équilibré. Dès sa ballade et jusqu'à la fin, elle s'impose, et jamais on ne doute, en Senta jeune, alors qu'elle avait bien 45 ans, et dramatiquement cinglée, pour dire les choses carrément, ce qui est un aspect du rôle peu contestable ! Une parenthèse ici à propos du critique qui en fait le maillon faible de cet enregistrement dans la revue déjà citée : la pureté strictement vocale est davantage nécessaire dans les rôles harmonieux et solaires que pour ceux qui contiennent en eux une félure ou une névrose.

Je suis moins satisfait du Hollandais de Josef Metternich. Il est dépourvu de basses et c'est catastrophique, même si on n'a pas Hans Hotter dans l'oreille. Courageux, il force, on peine avec lui, il est par ailleurs très investi et excelle dans l'expression, mais ce disque génial en est malgré tout un peu déséquilibré.
0 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 YACK! One Star is too much! 3 janvier 2006
Par Ralph J. Steinberg Lover of German Music - Publié sur Amazon.com
Format: CD
This has to be the worst Dutchman I have ever heard. Everyone, cast, conductor, and chorus, seems to be vastly disinterested in this work. Fricsay, Greindl, Metternich and Windgassen are all great artists who somehow fell apart in this recording. Tempi are rushed so much that no singer can properly shape phrases or allow the proper weight to accumulate. If only for the sake of the memories of these artists, don't deface it by getting this travesty!
Ces commentaires ont-ils été utiles ? Dites-le-nous



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?