2 d'occasion à partir de EUR 49,90
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Wall of Sacrifice Import

5.0 étoiles sur 5 1 commentaire client

2 d'occasion à partir de EUR 49,90
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Death in June


Détails sur le produit

  • CD (25 mai 2004)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: Mis
  • ASIN : B0000TAOOS
  • Autres éditions : CD  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5 1 commentaire client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 367.938 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par youpunk MEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 25 décembre 2007
Format: CD
Enregistré en 1989, cet album est le premier entièrement assumé par Douglas Pierce, dernier membre restant de la formation originale : Tony Wakeford est parti fonder SOL INVICTUS et Patrick Leagas expérimente au sein de SIXTH COMM. Pas désemparé, Douglas P. s'entoure des grandes figures de la musique underground de l'époque : David Tibet de CURRENT 93, Rose McDowall des STRAWBERRY SWITCHBLADE, Boyd Rice et Nikolas Schreck de RADIO WEREWOLF. Les influences martiales de "Nada" et de "The World That Summer" n'ont pas complètement disparu mais le son unique de guitare élaboré pour "Brown Book" est toujours présent.
Le disque s'ouvre sur une piste indus franchement malsaine de 15 minutes "The Wall Of Sacrifice" et se clôt sur des ambiances similaires avec "Death Is A Drummer" et "Heilige Tod". Entre ces deux pistes d'une incroyable puissance et assez unique dans leur genre (tant chez DIJ que chez d'autres groupes hier comme aujourd'hui) se succèdent des ballades acoustiques très simples tantôt chantées par Douglas, tantôt par Tibet ou McDowall, que des nappes pesantes et des rythmiques martiales viennent scander.
Mélancolique à l'extrême, cet album restera un des très grands moments de la discographie de DEATH IN JUNE.
Remarque sur ce commentaire 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus utiles sur Amazon.com (beta)

Amazon.com: 5.0 étoiles sur 5 2 commentaires
7 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Solitude is Not Given--It is Earned 3 juin 2004
Par Curt Surly - Publié sur Amazon.com
Format: CD
This album withstand any attempt to limit it with categorization. Of all DI6's work thus far, this one is essential to put me into a most sinister mood. It is dark and pretty. It is achingly sound aesthetically. The mood is militaristic and liturgical. Perfect for a sacrifice, actually.
There are two very long songs that are heavily layered with various samples and instrumentation. These are "The Wall of Sacrifice", which opens the CD at 16 minutes and "Death is A Drummer", the final track on my CD, at 9 minutes. It looks as if there is an extra track on this release, "Heilige Tod".
The Players on this album are all worthy accomplices. Along with Douglas, there is Tibet, Rose McDowell, Boyd Rice, Andrea James, Nikolas Schreck and Jan O. All of these folks have done fine work--going back nearly 30 years for some.
This CD contains several of Douglas' greatest songs: "Giddy Giddy Carousel", "Fall Apart", and "Hullo Angel". It also has my personal all time favourite, "In Sacrilege" It always puts me in a right terrifying stance.
Overall, this CD has some faithfully heavy moments. It is also replete with Douglas's uncompromising poetic vision. It shimmers and decays at once. Play it for your Mother. Maybe she'll be so moved that she'll immediately go out and sign up.
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Now, this is dark beauty 19 novembre 2007
Par Scott Klapman - Publié sur Amazon.com
Format: CD
I rarely hand out 5 stars, but this and "But What Ends..." so readily deserve such an honor. Just try to play this and not "fall apart."
Ces commentaires ont-ils été utiles ? Dites-le-nous


Rechercher des articles similaires par rubrique