undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles
2
4,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 28 janvier 2014
We Made a Garden, by Margery Fish, est un classique des années 50, réédité en 70, traduit en 90, dont j'avais vu une critique dans une revue de jardin des années 90, et qui m'avait donné l'idée de tenir mon propre cahier de jardin en 2005. Un petit livre très complet, qui raconte l'achat d'une maison en 1939 et la création du jardin selon des principes opposés entre Margery la narratrice et son Walter d'époux, personnalité de la presse londonienne d'avant-guerre, dont on ne peut pas dire que le caractère soit sympathique, malgré ses connaissances sur le jardin, au détriment des idées de sa femme. On en vient à se réjouir de sa mort prématurée qui l'a laissée libre elle d'agir à sa guise.
Une bonne image de l'attitude de soumission apparente de la femme dans les années d'avant-guerre, sociologiquement intéressante, car elle est restée valable jusqu'à ma génération.
Les chapitres sont bien découpés et les conseils de Margery restent d'actualité à quelques détails près, par exemple, on ne jugerait plus politiquement correct d'utiliser du chlorate de soude ou du souffre pour éliminer les herbes qui ont le mauvais goût d'investir les allées de gravier. Elle reconnaît que finalement elle continuera à prendre la binette jusqu'à la fin de sa vie, car la solution chimique n'est pas idéale, bien qu'elle souligne ne pas avoir d'animaux chez eux.
J'ai reconnu bien des conseils donnés oralement par une vieille amie d'origine anglaise, ainsi que de nombreuses plantes que Nicole avait dans son jardin, comme les Geranium vivaces, que j'ai encore chez moi, mis en couvre-sol sur la plupart des parterres.
Un bonne lecture que j'ai beaucoup soulignée, et que je consulterai de temps en temps sur mon Kindle. La table des matières est bien faite et simple à se repérer.
Le jardin est visitable. De nouveaux propriétaires ont organisé la gestion de ce jardin extraordinaire, ils continuent la nursery organisée par Margery Fish en 1950 et vendent les plants et graines issus de ce jardin, comme elle avait fini par le faire, tant elle avait de demandes.
[...]
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 janvier 2015
A son mari et aux plantes, avec beaucoup d'humour britannique. Malheureusement beaucoup de noms de plants sont faux. Même quand on a un jardin dans une region tout à fait différente, on apprend beaucoup.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)