EUR 6,99
  • Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Il ne reste plus que 4 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Webern : Im Sommerwind - ... a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 7,99

Webern : Im Sommerwind - Passacaglia - Orchestral Pieces Op.6 & Op.10 - Symphony...

5.0 étoiles sur 5 3 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
21 neufs à partir de EUR 3,58 5 d'occasion à partir de EUR 8,99
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Uniquement pour les albums vendus par Amazon EU Sarl, hors cadeaux. Voir Conditions pour plus d'informations, notamment sur les coûts de la version MP3 en cas d'annulation de commande.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Détails sur le produit

  • Orchestre: Staatskapelle Dresden
  • Chef d'orchestre: Giuseppe Sinopoli
  • Compositeur: Anton Webern
  • CD (17 mai 2010)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Teldec Classique
  • ASIN : B0036WL5LM
  • Autres versions : Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5 3 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 57.451 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

  • Ecouter les extraits (Extrait)
1
30
12:53
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,39
 
2
30
11:00
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
3
30
0:55
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
4
30
1:21
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
5
30
1:03
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
6
30
4:55
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
7
30
2:52
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
8
30
2:00
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
9
30
0:57
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
10
30
0:37
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
11
30
1:47
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
12
30
0:38
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
13
30
1:01
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
14
30
6:03
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
15
30
3:00
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
16
30
2:33
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
17
30
2:06
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
18
30
1:25
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
19
30
7:01
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 

Descriptions du produit

IM SOMMERWIND - PASSACAGLIA - ORCHESTRAL PIECES OP.6 & OP.10 - SYMPHONY...


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
3
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 3 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD Achat vérifié
La plupart des œuvres pour orchestre de Webern, puissamment dirigées et interprétées. Dès le premier morceau, une vibration sourde gronde et laisse présager de la force mise en œuvre, le plus souvent retenue pour des pièces minimalismes, aux effets d'autant plus forts qu'ils sont sobres. Une manière étonnante de servir la discrétion et le dénuement de cette musique : richesse des coloris et des nuances, puissance sonore bridée mais bien présente, ampleur du son. Une anthologie à connaître absolument, tant des passionnés du compositeur que des néophytes qui trouveront une lecture séduisante d'œuvres exigeantes.
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
SINOPOLI versus BOULEZ

Bien entendu, on n’est plus dans la cour de récréation d’une école primaire ou dans une PME high-tech où les cadres « se tirent la bourre » et on ne va pas jouer Guiseppe Sinopoli CONTRE le regretté Pierre Boulez. Mieux vaut réfléchir un peu à ces deux trajectoires hors du commun.
Tous deux sont compositeurs, et compositeurs d’avant-garde. Les œuvres de Sinopoli ne sont en rien négligeables et son opéra ‘Lou Salomé’ traitant de cette personnalité fascinante qui eut tant d’influence sur Nietzsche est un chef d’œuvre trop méconnu. Tous deux sont venus à la direction d’orchestre non pas BIEN QUE compositeurs, mais PARCE QUE compositeurs. Ils ont voulu vivre du dedans cette alchimie mystérieuse qu’est la musique d’orchestre. A partir de là, les destins divergent puis se rapprochent comme les compositeurs.
Boulez a d’abord défendu les compositeurs de sa génération – lui compris – qui partageaient en gros ses interrogations techniques. Il est malséant selon moi d’ironiser sur cette autopromotion. Qui se plaindrait d’avoir des Mahler dirigés par Mahler, des Ravel dirigés par Ravel ? Ne nous jetons-nous pas sur les restitutions de rouleaux crachotants de piano de Debussy ou de Bartók par eux-mêmes ? Puis, concentriquement, il est revenu à Schoenberg – il avait dans un article resté célèbre commenté très freudiennement la mort du Père, vers Berg, et vers ses authentiques pères spirituels, Webern et Debussy, non sans rendre à Bartók l’hommage qui lui est dû.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Anton Friedrich Wilhelm (von) Webern est né en 1883 à Vienne, Empire austro-hongrois (Autriche). Il étudia la musicologie avec Guido Adler (1855-1941) à l'Université l'Institut d'Histoire de la musique de Université de Vienne puis, entre 1904 et 1908, il étudia la composition avec Arnold Schönberg (1874-1951), qui eut une très grande influence sur sa musique. Vers 1920, Webern remplaca la libre atonalité par la technique plus stricte du dodécaphonisme imaginé par Arnold Schoenberg ; à partir de ce moment, sa musique se concentrera vers une organisation des sons non seulement d'après leurs hauteurs, mais également d'après leurs durées, dans de petites formes extrêmement concentrées et épurées. Soucieux de la sonorité de chaque instrument et de la combinaison de leurs timbres, il mit en place dans ses oeuvres une « mélodie des couleurs » (Klangfarbenmelodie), procédé qu'utilisera notamment Dmitri Chostakovitch (1906-1975) dans le final de sa quatrième Symphonie. Avec Alban Berg (1885-1935) et Arnold Schönberg, Anton Webern forme ce que l'on a appelé la Seconde Ecole de Vienne. En 1926, il fit la connaissance de la poétesse Hildegard Jone (1891-1963), sur les textes de laquelle Webern concevra l'ensemble de son importante production vocale. Il fut tué sur sa terrasse le 15 septembre 1945, à Mittersill près de Salzburg, par un soldat américain.

Anton Webern compte parmi les très grands compositeurs de la première moitié du vingtième siècle.
Lire la suite ›
2 commentaires 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus utiles sur Amazon.com (beta)

Amazon.com: HASH(0x96c6e2a0) étoiles sur 5 2 commentaires
6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x967c9aec) étoiles sur 5 Exquisite, pellucid, yet enigmatic miniatures 28 janvier 2011
Par Autonomeus - Publié sur Amazon.com
Format: CD
Webern's "Symphony" (op. 21) is like light passing through a slowly revolving prism, revealing irridescent hues you've never seen before. Following his "Passacaglia" (op. 1), which clarifies but doesn't break with the Romanticism of Brahms, Webern composed four masterful orchestral miniatures.

"6 Pieces" (op. 6) and "5 Pieces" (op. 10) are incredibly brief, in the atonal style pioneered by Webern's teacher Schoenberg. They met with quite different fates -- the "6 Pieces" provoked a "Le Sacre"-style riot at its Vienna premiere in 1913, and Webern fled into hiding. The "5 Pieces" wasn't publicly performed until 1924, at a festival in Zurich, 10 years after it was written. It was widely acclaimed, establishing Webern's international reputation. (Thanks to John Keillor for these details.)

His masterpieces, in my opinion, are the serial works -- "Symphony" (op. 21) and "Variations" (op. 30). Despite their brevity (under 5 minutes and 7 minutes respectively), these are two of the greatest compositions of the 20th century. Webern here developed Schoenberg's 12 tone rows into something exquisite, more beautiful than anything his teacher created. These works, along with the String Trio and Quartet (op. 20 and 28), became the main influence on the "Darmstadt School" of the 1950s (Boulez, Stockhausen, Berio, Nono, Ligeti, & Co.).

TWO RECORDINGS
This disc is one of two that collect Webern's orchestral works. While Sinopoli and the Staatskapelle Dresden are better recorded (with Teldec's signature sound!), I give Dohnanyi and the Cleveland Orchestra a slight edge in the interpretation. Dohnanyi achieves a smooth, homogenous texture, while Sinopoli creates wider dynamics and a greater separation of instruments. Dohnanyi's Webern is abstract, cold and restrained, while Sinopoli's Webern is more emotional, warmer and lusher by comparison, a reading that consciously emphasizes the continuity with Mahler.

The two discs contain the same material, with one exception -- Dohnanyi includes Webern's arrangement of Bach's "Fuga Ricercata a 6," a fascinating exercise in pointillism, breaking the music into constituent cells. Sinopoli instead includes the "Concerto" (op. 24), a Bach-influenced composition from the same period.

The Dohnanyi booklet contains a great photo of Webern, with a tragic expression absolutely apropos to the music, but the cover is a photo of Dohnanyi, following a tradition in classical music which I detest. The original Sinopoli/Teldec booklet features instead a photo of a haunting nature sculpture by the British artist Andy Goldsworthy, but this Apex reissue has replaced that with a less unique purple nature photo.

Hear this Sinopoli, or the Dohnanyi, or both, but don't miss Webern's orchestral music, some of the best of the 20th century!
4 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x9693c0c0) étoiles sur 5 Complex Music For Cerebral Massage 28 mai 2013
Par brotagonist - Publié sur Amazon.com
Format: CD
This album gathers Webern's orchestral works on one disk. The first two works are romantic in style, while the remainder are atonal. I am especially fond of the atonal works. This is complex music for cerebral massage. Book an appointment without delay!
Ces commentaires ont-ils été utiles ? Dites-le-nous


Discussions entre clients



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?