• Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats en France métropolitaine. Détails
En stock le 5 juillet 2017.
Commandez-le dès aujourd'hui.
+ EUR 2,49 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par Brit Books FR
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Simplement Brit: Nous avons envoyé dans nos livres d'entrepôts britanniques du bon état de plus de 1 million de clients satisfaits à travers le monde. nous nous engageons à vous fournir un service fiable et efficace à tout moment.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 9,99

(What'S The Story) Morning Glory ?

4.6 étoiles sur 5 22 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
13 neufs à partir de EUR 8,49 6 d'occasion à partir de EUR 3,84
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Oasis


Produits fréquemment achetés ensemble

  • (What'S The Story) Morning Glory ?
  • +
  • Definitely Maybe
  • +
  • Be Here Now
Prix total: EUR 32,89
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (6 octobre 2008)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Big Brother (Indigo)
  • ASIN : B00004RJLC
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Mini-disque  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.6 étoiles sur 5 22 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 108.242 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?

  • Ecouter les extraits (Extrait)
1
30
3:23
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
2
30
4:00
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
3
30
4:18
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
4
30
4:49
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
5
30
5:41
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
6
30
0:44
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
7
30
5:27
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
8
30
4:54
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
9
30
3:40
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
10
30
5:03
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
11
30
0:39
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
12
30
7:31
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 

Description du produit

Description du produit

(Whats the Story) Morning Glory

Critique

Le deuxième album représente toujours un passage délicat, un virage qui a été fatal à bon nombre d’artistes. Noel Gallagher, toujours seul maître à bord, le sait et il est prêt à tout mettre en œuvre pour que ce disque soit celui de la consécration. Et si la route n’a jamais autant été pavée d’embûches, (What’s the Story) Morning Glory? va non seulement convaincre les derniers sceptiques mais aussi faire entrer Oasis dans la légende. L’Oasismania n’en est qu’à ses balbutiements...

Difficile d’imaginer ambiance plus perturbée que celle qui règne au sein du groupe alors qu’il s’apprête à publier ce deuxième album. Lassé d’être la cible de critiques de plus en plus acerbes de la part des quatre autres, Tony McCarroll lâche ses baguettes et claque la porte. Pour corser encore les choses, Blur a remporté une bataille dans la guerre qui l'oppose aux Mancuniens, en vendant plus de « Country House » qu’Oasis n’a écoulé de « Roll With It ». L’heure de la revanche a donc sonné et Noel Gallagher semble en faire une affaire personnelle.

Prenant le taureau par les cornes, il commence par chercher un remplaçant à McCarroll, et le trouve en la personne d’Alan White. À nouveau au complet, le groupe s’enferme dans un studio du Pays de Galles, loin du tumulte de Londres et ses trop nombreuses tentations. Un isolement décidé par un leader plus déterminé que jamais à faire d’Oasis « le plus grand groupe de rock’n’roll de tous les temps ».

Considéré par beaucoup comme son meilleur album, ce deuxième opus marque une nette évolution musicale du quintette, déjà pressentie dans « Whatever », single qui a fait la transition entre les deux LP. Mais Noel Gallagher ne cède pas à la facilité et se paye le luxe de ne pas inclure ce morceau unanimement applaudi par la critique. C’est que celui qui est encore à lui seul l’âme d’Oasis a d’autres cordes à son arc, et non des moindres. « It’s Good to Be Back » chante son frère Liam dans « Hello », emprunté au « Hello, Hello I’m Back Again » de Gary Glitter. Le groupe est heureux de jouer, avide de prouver sa supériorité sur Blur, en laquelle il croit dur comme fer.

Il faut dire que (What’s the Story) Morning Glory? contient son lot de pépites, à commencer par « Wonderwall », qui rallie définitivement les États-Unis à la cause d'Oasis. Si la production est, là encore confiée à Owen Morris, la rupture avec Definitely Maybe est évidente tant le groupe semble repousser sans cesse ses limites, notamment sur « Champagne Supernova », véritable épopée de plus de 7 minutes sur laquelle Noel Gallagher invite Paul Weller, le temps d’un solo. C’est aussi l’album où figure la dernière collaboration de Tony McCarroll, sur « Some Might Say », sorti en single quelques mois auparavant. Enfin, c’est sur (What’s the Story) Morning Glory? que Noel Gallagher se lance et prend possession du micro, s’étant contenté jusqu’ici de le faire sur des faces B. Liam lui ayant refusé « Wonderwall », qu’il a pourtant écrit pour sa girlfriend, l’aîné des Gallagher ne se laisse pas décourager et s’offre « Don’t Look Back in Anger », dont l’intro directement inspirée du « Imagine » de John Lennon, ne tarde pas à devenir incontournable.

Avec 350 000 exemplaires vendus en moins d’une semaine, ce deuxième essai est largement transformé. Si l’urgence ressortait nettement de son prédécesseur, cet album apparaît tout de suite plus abouti et prouve à ceux qui en doutaient qu’Oasis a encore des choses à dire. (What’s the Story) Morning Glory? devait permettre au groupe de faire ses preuves. Il le place littéralement en orbite.

Stephen Des Aulnois - Copyright 2017 Music Story


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Par white le 19 décembre 2015
Format: CD
Avant de publier en 1995 (What's The Story) Morning Glory ? , Oasis était l'un des prétendants au titre de meilleur groupe britpop. Ce disque va le faire accéder à un statut mondial. Definitely Maybe était une réponse anglaise à Nirvana, fortement influencée par le son des icônes grunge de Seattle : Morning Glory est un album universel, d'une amplitude et d'une plénitude rarement atteintes dans le rock.

Il y a ces titres devenus des classiques : Wonderwall, Don't Look Back In Anger, She's Electric, Champagne Supernova, le quartet magique de Morning Glory. Wonderwall est une ballade d'une limpidité à couper le souffle. Don't Look Back In Anger, émotionnelle et magnifique, fait exister concrètement les rêves de grandeur de Noel Gallagher. She's Electric, astucieuse et mélodique, est une tranche de pop purement jouissive. Champagne Supernova clôt l'album sur une note ambitieuse : une chanson épique qui évoque un coucher de soleil grandiose sur les terres de Pink Floyd.

Il y a ces morceaux plus rock, qui viennent rappeler qu'Oasis sait toujours composer des hymnes rock du calibre de Bring It On Down ou de Supersonic sur Definitely Maybe. Some Might Say, énorme morceau efficace et tranchant, première chanson jamais classée par le groupe à la première place des charts anglais, est la bande-son du triomphe d'Oasis en 1995. Morning Glory, chanson la plus dure du disque, montre un versant quasiment hard-rock de l'inspiration mélodique du groupe, couplé à une emphase certaine : deux éléments qui en font l'un des (nombreux) sommets du disque.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Dr. Rock TOP 1000 COMMENTATEURS le 2 mars 2014
Format: CD
Les pépites pop qui composaient DEFINITELY MAYBE et la soudaine fraîcheur qu’elles rappelèrent au bon souvenir du rock vont cartonner sans plus attendre, faisant d’Oasis l’étendard du renouveau pour bon nombre de personnes. Et comme par miracle, là où d’autres ont tant de fois planté le « toujours difficile 2ème album », ce groupe béni des dieux va non seulement répondre à toute les attentes qu’il avait laissé entrevoir, mais va revenir l’année suivante avec le cador des cadors, la pièce pop maîtresse des années 90, son chef-d’œuvre absolu : (WHAT'S THE STORY) MORNING GLORY ? Comme un dessert servi après le dessert…
Sans se contenter d’enfoncer le clou glam de son premier opus, Oasis varie les styles au gré de l’inspiration de son compositeur-miracle et rejoint les plus grands au panthéon de ceux pour qui la pop n’a plus de secret : pur rock british (SHE'S ELECTRIC, que les Beatles avaient oublié d'écrire), glam rockabillien (SOME MIGHT SAY, ROLL WITH IT), ballades intersidérales (CHAMPAGNE SUPERNOVA, DON'T LOOK BACK IN ANGER, classiques instantanés), hard pop à haute teneur énergétique (HELLO, MORNING GLORY), tout est bon, tout leur réussi. Et au détour des guitares énormes qui habitent parfois ce disque pachydermique, se cache un bijou à la délicate désuétude, que d’aucuns verront comme l’un des ultimes de son espèce : WONDERWALL. La messe est dite...
Tops : WONDERWALL, ROLL WITH IT, DON'T LOOK BACK IN ANGER, CHAMPAGNE SUPERNOVA, SOME MIGHT SAY, HELLO
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Numéro5 le 8 décembre 2008
Format: CD
Cet album fait l'objet d'éloges unanimes et après tout pourquoi pas ? Bien que je ne trouve pas grand chose de génial à ces hymnes assez monocordes, il faut reconnaître qu'ils sont exécutés avec maestria et métier. Il est vrai que Blur (que la presse s'est employée à opposer à Oasis dans une sorte de compétition à rebondissements agrémentée de révélations de vie privée plus ou moins croustillants) a toujours eu plus d'imagination, d'esprit d'innovation et d'ouverture d'esprit; c'est de la pop de génie typiquement britannique (filiation les Kinks, John Lennon, Paul McCartney, David Bowie, Madness, le post-punk et la soul blanche), qui a même largement dépassé les limites de la pop (voir les deux ou trois derniers albums), alors qu'Oasis produit de son côté un rock teinté de pop sans génie (inspiré soit-disant par les Beatles mais en réalité plus proche du rock et du hard-rock des seventies), mais ce rock sans génie est très efficace et mélodique, et il déplace les foules, encore aujourd'hui...
Finalement et rétrospectivement, je me dis que Blur aura été bien plus une oasis qu'Oasis, même si les deux ont incarné, chacun à sa manière, une certaine renaissance de la pop et de la rock music dans les années 90... Mais Oasis a sans doute remporté le duel (même en faisant abstraction d'une plus grande durée de vie), car le peuple préfère toujours la tradition et l'efficacité à la nouveauté et l'originalité... Et je me rends compte que je viens de me faire avoir à mon tour, suivant la presse sans m'en rendre compte, et plaçant sur le même plan deux groupes qui n'ont absolument rien de commun... Chacun ses qualités, et chacun ses goûts, après tout...
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Rechercher des articles similaires par rubrique