undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

3,5 sur 5 étoiles
4
3,5 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:9,55 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 19 février 2011
Un autre commentateur ayant laissé un résumé, je vais plutôt expliquer pourquoi j'ai trouvé ce Prix Hugo et aussi Prix Nebula particulièrement décevant.

Tout d'abord, l'écriture. Je l'ai trouvée plate au possible, sans relief. L'auteur glisse des expressions thaïlandaises et japonaises, sans doute dans un souci de faire couleur locale. Mais là où cela devient ridicule, c'est quand deux personnages sont censés se parler en Thaï et qu'on trouve ces expressions : doit-on en déduire alors qu'ils se parlent en Thaï et que les expressions qu'ils utilisent sont en fait en anglais ? C'est agaçant à plus forte raison quand on sait que ces mots ont des équivalents ou des traductions.

Ensuite, les personnages. On peut tous les résumer à quelques mots, c'est dire leur épaisseur et leur profondeur ! Emiko, génétiquement modifiée mais qui va dépasser sa "programmation" orginelle, Anderson qui n'est intéressé que par le profit et mené par son intérêt, Hok Seng, le survivant paranoïaque mais pas assez, Jaidee, l'incorruptible chevalier blanc, etc. Un seul personnage pourrait sortir du lot, mais finalement, vu le lot en question, ce n'est pas dire grand chose.

Pour finir, l'histoire, l''action et le rythme. Il ne se passe rien de signifiant ou presque, à part dans les 100 dernières pages. Je ne suis pas plus amateur que ça de grosses explosions et de courses-poursuites, mais j'aime bien qu'il y ait un sens, un rythme. Là, la totalité du roman ne sert qu'à montrer l'engrenage qui mène aux 100 dernières pages, et franchement, il aurait pu faire ça en plus court ou en plus vivant.
Le cadre de la dystopie est très crédible (il n'y a qu'à lire le journal pour s'en rendre compte), mais finalement, il l'est tellement qu'on a l'impression d'un manque d'originalité terrible (que l'auteur essaye probablement de compenser par tous les "wais" et autres "kammas").
Je dois avouer en plus que j'ai eu une certaine répugnance face aux deux scènes de viol. En elles-mêmes, elles peuvent se justifier puisqu'elles expliquent les motivations d'un personnage. Mais je ne peux pas m'empêcher de penser que deux scènes de viol de deux pages et demi chacune, c'est montrer une certaine complaisance pour provoquer et attirer le chaland. Après, je suis peut-être réac' !

Bref, j'espérais que le double prix Hugo et Nebula serait un indicateur pour un roman qui me plairait. Ce n'est pas le cas, j'ai peut-être raté quelque chose que les membres des jurys ont vu.
Mais je trouve que des romans de SF plus originaux, mieux écrits et avec des personnages de plus grande qualité, sont sortis en 2009.
22 commentaires| 17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Le royaume de Thaïlande dans un futur dystopique, environ deux siècles dans le futur. Le royaume, quoique corrompu et véreux, est un des derniers ilôts de résistance après une catastrophe écologique globale, en grande partie fomentée par les grandes firmes agro-alimentaires (appelées "Calories Companies": AgriGen, PurCal and RedStar). La bio-diversité est un lointain souvenir, les cultures se meurent régulièrement affectées par des maladies qui mutent à toutes vitesse, les plantes sauvages existent de moins en moins. Les céréales transmettent des maladies mortelles à ceux qui les mangent, les fruits attrapent des maladies et meurent, la volaille est victime de pandémies majeures, et la nature semble devenue folle. À moins que les grandes firmes agro alimentaires n'aient volontairement créé une partie de ces calamités pour vendre leurs semences résistantes (et stériles) qui leur assure une richesse indécente et un pouvoir sans borne tandis que le monde entier s'enfonce dans la famine.

En tous cas, sur ce monde dépeuplé et largement miné par la famine, et les campagnes largement désertifiées par mort de beaucoup de végétaux naturels, ce sont actuellement les grands groupes agro-alimentaires qui dominent le monde, et la vraie richesse est génétique: ceux qui ont gardé des graines non contaminées des plantes de l'ancien monde détiennent le vrai pouvoir. La force de travail est redevenue essentiellement animale, comme ces "Megadonts", sortes de gros éléphants manipulés génétiquement jusqu'à être de parfaites bêtes de somme à la force supérieure.

L'histoire suit plusieurs personnages dont les histoires se croisent et s'influencent: un espion/tueur à gage travaillant secrètement pour une firme agro alimentaire désireux de percer le secret de la banque de gènes Thaïlandaise pour s'en emparer ou la détruire, forçant le royaume à céder et à laisser sa compagnie prendre le contrôle. Une "Windup Girl" fille artificielle avec l'obéissance du chien et l'entraînement d'une concubine, d'origine Japonaise, comme toutes les créatures de son genre, que son maître, un riche homme d'affaire a laissé derrière lui en partant, l'abandonnant à un bordel de Bangkok (le billet de ballon dirigeable coûte une somme exorbitante, comme tout ce qui consomme de l'énergie et la ramener était donc trop cher). Un réfugié chinois, ancien homme d'affaire en Indonésie mais actuellement contraint à une existence précaire en Thaïlande, où un policier zélé pourrait décider de l'arrêter et de le déporter (voire de le tuer) à n'importe quel moment. Un officier du ministère de l'Environnement (puis sa successeuse) qui est au prise avec la corruption les manoeuvres politiques et les calamités qui s'attaquent aux rares sources de nourriture qui assurent la subsistance de la population maintenant bien réduite du royaume...

C'est un roman prenant. Tout les éléments de son univers ne sont complètement crédible (traduire: pas complètement hard-science), mais l'histoire est bien, les personnages sont bien vus. Un livre de science fiction qui se lit rapidement et qui est bien intéressant.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 octobre 2013
I did like this book. I found it to be a bit of a slow start, but it got better when the action started. The writer is certainly good at describing and developing action scenes and the erotic sections. As sequels there are quite a few directions that the author could develop, like the future of the 'Windup' population and their evolution. Hopefully we'll see more on the theme.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 juin 2013
This is a trully original book. The characters are fascinating, especially the windup girl with her moral strength and generosity despite adversity. The confrontation of a set of cultural traits (Thai society), with the challenges of a world turned upside down by the greeed of agro-companies is really interesting.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici