undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

3,0 sur 5 étoiles
1
3,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Téléchargement MP3|Modifier
Prix:9,69 €

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 3 juin 2014
Francis Poulenc est né en 1899 à Paris. Bien qu'il ait suivi quelques cours de composition avec Charles Koechlin (1867-1950), Poulenc est un compositeur autodidacte. Il connaît à dix-huit ans une première réussite avec sa « Rhapsodie nègre », puis compose « Le Bestiaire » sur des poèmes de l'oeuvre éponyme de Guillaume Apollinaire. Il rencontre notamment Claude Debussy (1862-1918) et Maurice Ravel (1875-1937) et s'associe au « Groupe des Six », groupe de compositeurs parrainé par Erik Satie (1866-1925) et qui comprend également Louis Durey (1888-1979), Arthur Honegger (1892-1955), Darius Milhaud (1892-1974), Germaine Tailleferre (1892-1983) et Georges Auric (1899-1983). En 1935, consécutivement à la mort accidentelle de son ami, le compositeur Pierre-Octave Ferroud (1900-1936), il vit un profond retour à la foi catholique, et se tourne alors souvent vers des compositions d'inspiration religieuse. Il est mort à Paris en 1963.

Parmi ses oeuvres majeures, on peut citer les « Soirées de Nazelles » pour piano, une Sonate, un Capriccio et « L'Embarquement pour Cythère » pour deux pianos, cinq Sonates pour piano et instrument à cordes (violon, violoncelle) ou instrument à vent (flûte, hautbois, clarinette), un Trio pour hautbois, basson et piano, un Sextuor pour piano et quintette à vent, « Aubade » pour piano et orchestre, un Concerto pour piano, un Concerto pour clavecin, un Concerto pour orgue, cordes et timbales, et un Concerto pour deux pianos, « L'Histoire de Babar, le petit éléphant » pour récitant et piano, les « Litanies à la Vierge noire de Rocamadour », un « Gloria » pour soprano solo, choeur mixte et orchestre, un « Stabat mater » pour soprano, choeur mixte et orchestre, deux Opéras, le « Dialogues des Carmélites » sur un texte de Georges Bernanos, et « La Voix humaine » adaptée d'une pièce de Jean Cocteau, ainsi que de nombreuses Mélodies sur des poèmes de Guillaume Apollinaire, de Paul Eluard, ou bien encore de Jean Cocteau.

Eugène Bozza est né en 1905 à Nice, d'une mère française et d'un père italien. Il étudia la musique au Conservatoire de Paris, et obtint le Premier Grand Prix de Rome en 1934 pour la Cantate « La légende de Roukmani ». Il fut chef d'orchestre à l'Opéra-Comique jusqu'en 1948, et devint directeur du Conservatoire de Valenciennes de 1950 à 1975. Il est mort à Valencienne en 1991.

Parmi les œuvres majeures de Bozza, on peut citer l'Opéra « Leonidas, une « Messe solennelle de Sainte Cécile » pour cuivres, timbales, orgue et harpe, deux ballets, « Fêtes romaines » et « Jeux de plage », cinq Symphonies, une « Rapsodie niçoise », « Cinq mouvements » pour orchestre à cordes, plusieurs Concertos et Concertinos, dont un Concerto pour violon, un Concerto pour violoncelle, un Concerto pour clarinette, un Concerto pour saxophone, un Concertino da camera pour flûte et pour orchestre à cordes, et une abondante musique de chambre pour des formations instrumentales très diverses, en particulier un Concertino pour tuba et piano, une Sonatine pour flûte et basson, une « Fantaisie pastorale » et une Sonate pour hautbois et piano, une Quintette pour cuivres, ou bien encore une « Sérénade en trio » pour flûte, clarinette et basson.

Sir Malcolm Henry Arnold est né en 1921 à Northampton, Royaume-Uni. Malcolm Arnold étudia au Royal College of Music, avant de rejoindre l'Orchestre philharmonique de Londres en tant que trompettiste, dont il sera premier trompette de 1943 à 1948 (avec une interruption lorsqu'il s'engagea, bien qu'objecteur de conscience, dans l'armée britannique après la mort au combat de son frère) mais, à la fin des années 1940, il se consacra principalement à la composition. Parfois rapproché de Jean Sibelius (1865-1957), son style inclut également des éléments de jazz et de folk music (il dirigea l'Orchestre philharmonique de Londres lors de l'enregistrement du "Concerto for Group and Orchestra" du groupe de hard rock britanique Deep Purple, en 1969). Il fut anobli en 1993, et mourut en 2006 à Norwich, Royaume-Uni.

Parmi les oeuvres majeures d'Arnold, on peut noter des oeuvres pour piano, dont une Sonate, deux Sonates pour violon et piano, un Divertimento pour flûte, hautbois et clarinette, un Quatuor avec hautbois, un Quintette pour flûte, violon, alto, cor et basson, de nombreuses oeuvres pour orchestre à vent, dont la "Water Music", une "Marche du couronnement", une "Grande, Grande ouverture" pour trois aspirateurs, une machine à cirer, quatre fusils et orchestre philharmonique, un "Hommage à la Reine", ou bien encore sa Rapsodie "Le mur du son", des oeuvres concertantes, dont un Concerto pour alto et orchestre de chambre, un Concerto pour guitare et orchestre de chambre, un Concerto pour flûte et orchestre à cordes, un Concerto pour hautbois et orchestre à cordes, un Concerto pour deux violons et orchestre à cordes, une "Fantasy on a theme of John Field" pour piano et orchestre, un Concertos pour clarinette, un Concerto pour cor, et un Concerto pour deux pianos, trois mains et orchestre, des oeuvres symphoniques, dont une Symphonie pour cordes, un Divertimento, une Suite symphonique, "Quatre danses écossaises", "Quatre danses des Cornouailles", "Quatre danses irlandaises" et "Quatre danses galloises" pour orchestre, une "Symphonie des jouets", trois Sinfoniettas, neuf Symphonies, ainsi que des musiques pour film, dont "Le Mur du son", "Chaussure à son pied" et "Le Pont de la rivière Kwaï" de David Lean, "La bête s'éveille" de Joseph Losey, "Trapèze" de Carol Reed, "Salomon et la Reine de Saba" de King Vidor, "Soudain l'été dernier" de Joseph L. Mankiewicz ou bien encore "Les Héros de Télémark" d'Anthony Mann.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici