• Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock.
Vendu par westworld- et expédié par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Wowee Zowee a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par awesomebooksfr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Expédié sous 48h de notre dépôt en Angleterre. Prévoyez environ 7 à 10 jours pour la livraison. Cet article est d'occasion mais il est toujours en bon état. Assurez-vous de bien vérifier que le code régional du DVD acheté correspond à votre lecteur. Pour toute question n'hésitez pas à nous contacter.
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 21,38
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : Amazon
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 9,99

Wowee Zowee Import

5.0 étoiles sur 5 4 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
3 neufs à partir de EUR 21,38 9 d'occasion à partir de EUR 0,88
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Pavement


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Wowee Zowee
  • +
  • Slanted And Enchanted
Prix total: EUR 35,38
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (1 janvier 2000)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: Pias
  • ASIN : B000025NB0
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5 4 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 5.501 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

  • Ecouter les extraits (Extrait)
1
30
3:01
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
2
30
4:16
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
3
30
2:10
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
4
30
1:31
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
5
30
4:14
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
6
30
1:16
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
7
30
3:15
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
8
30
3:30
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
9
30
2:12
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
10
30
2:19
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
11
30
4:16
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
12
30
3:32
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
13
30
1:44
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
14
30
4:22
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
15
30
2:59
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
16
30
3:25
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
17
30
6:10
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
18
30
1:51
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 

Descriptions du produit

Amazon.fr

Le summum, si l'on peut dire, du rock branleur ! Pavement (déjà le nom : Trottoir !), comme le Beck des débuts, offre la parfaite bande son de la génération X, ces slackers, traîne-savates qui se lèvent en se demandant pourquoi et refusent les valeurs consuméristes de leur environnement. Les chansons commencent comme elles peuvent, la voix semble errer plus qu'elle ne chante, les breaks et les solos se jouent des conventions étouffantes du rock. Au petit jeu des influences, on pourrait évoquer les albums "commerciaux" de Captain Beefheart pendant les années 70 comme Bluejeans & Moonbeams. C'est qu'on ne les sent même pas fascinés par la marge, ces zozos : une intro comme celle de "Brinx Job" pourrait bien être signée Bryan Adams, mais pas avec cette désinvolture ni ce laisser-aller fatigué. Revendiqués comme une influence majeure par des groupes comme Blur et Elastica, les Pavement ont fini par se faire rattraper par le professionnalisme, enregistrer avec le producteur de Radiohead et perdre l'insouciance de Wowee Zowee qui les rendait uniques. --Hubert Deshouse


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
4
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 4 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Pas de mots assez forts pour décrire ce chef-d'oeuvre. Pavement est un ensemble complexe d'éléments géniaux cachés derrière une nonchalance charismatique. La voix de Stephen Malkmus, parfois à la limite du parlé, en est indissociable. Une richesse et une originalités immenses pour des chansons de tous les styles, non seulement au sein de cet album, mais également d'un album à l'autre. Et le charme de tous les petits bruits et samples bizarres scotchés même sur les mélodies les plus pures. Je considère cet album comme le dernier de la première des deux grandes périodes de Pavement, avant qu'ils ne s'assagissent un petit peu avec des CD un peu plus léchés (mais toujours excellents).Absolument mythique, pas facile d'approche pour les nouveaux venus, mais inégalable! Pour un aperçu rapide de tout le talent du groupe, écoutez par exemple "Rattled by the rush", "Grounded", "Father to a sister of thought" et "AT & T".
Et, pour les fans de Pavement, écoutez les (hélas déjà séparés!) Hefner (attention il y a 2 groupes nommés Hefner, je parle ici des Anglais!).
Remarque sur ce commentaire 12 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Il y a de tout pour être heureux dans ce disque. Vraiment. Rarement un tel bric-à-brac dans le domaine du rock n'aura donné un résultat aussi satisfaisant que Wowee Zowee.
A l'intérieur de cette galette fourmillant d'idées foutraques, c'est bien simple: ça part dans tous les sens, à tous les moments, et la plupart du temps, c'est totalement imprévisible ! Si bien qu'on finit par attendre avec ferveur à quel moment le morceau va basculer.
Musicalement, les titres sont ultra-variés : on commencera par une superbe ballade acoustique (We Dance) assez inhabituelle dans leur répertoire, avant d'écouter un hit bordélique en puissance (Rattled by The Rush) et attaquer une multitude de morceaux vacillant entre furie et oisiveté, cynisme et indulgence totale, franche rigolade et sourire narquois, douceur pop ou fracas punk, dépassant de loin les formats conventionnels du rock. En somme, une vraie quincaillerie : on y trouve de tout, et on trouve tout plutôt cool.
Groupe de rock indé au statut de cultissime parmi le culte, et au registre indéfinissable, Pavement a aussi inventé avec brio cette célèbre coolitude rock : cette attitude de cancre génial, toujours assis au dernier rang de la classe, aux idées instinctives et sans prétention, loin des calculs habiles et intéressés, et finalement aussi effrayés par la réussite que par l'échec. Cinq traîne-semelles formant une sorte de bastion de résistance face aux flots des modes et aux ascensions conventionnelles dans le domaine du rock.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Je ne me rappelle plus exactement quand j'ai découvert cet album, peut être en 2002 ou 2003, et c'était déjà une grande claque : quelle inventivité, quelle classe et en même temps quelle insolence. Et une richesse qui continue à m'émerveiller à chaque écoute. Génial !
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Un album inventif, foissonant et varié. Des mélodies recherchées, travaillées accompagnées par l'un des meilleurs chanteurs de rock indé. Wowee Zowee est un album indispensable et culte. Il ravira les déçus de l'après Pixies, les amateurs de Sonic Youth et toutes les personnes recherchant de l'excellent rock élégant et sortant de l'ordinaire. Stephen Malkmus est un formidable song writter.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus utiles sur Amazon.com (beta)

Amazon.com: HASH(0x9166fd68) étoiles sur 5 74 commentaires
28 internautes sur 31 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x914a5900) étoiles sur 5 There's a great twelve-song album in these eighteen tracks 17 janvier 2001
Par Devon Reed - Publié sur Amazon.com
Format: CD
Depending on who you talk to, Wowee Zowee is either one of Pavement's greatest masterstrokes, or a bastard child they sent down the river to their unsuspecting fans. Personally, I'd balk at the idea of labeling it at all, since the album's deliberate obliqueness almost defies categorization. Taken purely as a musical artifact to be dusted off and examined though, Wowee Zowee stands as the purest testament to the warped kaleidoscope of Steven Malkmus' mind. If the previous albums were showcases for Malkmus' peerless ability to ransack the past and mold his own vision from the spoils, then Wowee Zowee simply makes the thievery a little less veiled. For while the album sports its share of true Pavement songs, especially in the near flawless first half, they feel overshadowed by the genre experiments and song fragments which punctuate the album's eighteen-song length.
Despite this disjointed nature, with epics like "Rattled By The Rush" and "Fight This Generation" standing among the pedal steel beauty of "Father To A Sister Of Thought," the Stereolab drone of "Half A Canyon," and the punk burst of "Serpentine Pad," the album doesn't really feel like a mess. That's probably because Pavement wisely pared most of the experiments down to the two-minute mark and let the fully-formed works shine a little longer (the exceptions to each rule being "Half A Canyon" and "Black Out," respectively). As for the song order, I'm not sure if any thought at all went into the album's sequence, though at the same time I'm not sure I could have done any better. After all, the drunken hilarity of "Brinx Job" seems just as good as any other song to bridge the carefully considered works on either side, when one considers that even some of the individual songs on the album (like "Grave Architecture") are in and of themselves cases of conflicting identities.
There are some who see this as Pavement's most deliberately anti-pop album, and listening to a live recording of a pre-Wowee Zowee concert, I became acutely aware of the straightforward work it could have been. Gems like "Black Out," "Grounded" (Malkmus' ode to his doctor and his collection of German automobiles) and an instrumental "Brinx Job", when removed from the clutter of unimpressive tracks like "Flux=Rad" and "Western Homes", show that Malkmus indeed had the goods to deliver an album cut from the cloth of its predecessor, the landmark Crooked Rain Crooked Rain. On top of all that, you've got Scott Kannberg's best Pavement song ("Kennel District"), the soaring guitar work of "Pueblo," and the perfect absurdity of "AT&T." So maybe this was supposed to be Malkmus' retreat from the spotlight, but like say, Nirvana's In Utero, Wowee Zowee ultimately proves that Pavement can hardly even try to make an alienating beast of their music.
In the end, Wowee Zowee is the least immediately accessible work of Pavement's discography, and consequentially one deserving of repeated listens. Somewhere in the chaos of these eighteen tracks is a great twelve-song album, and the joy of the record is finding it. At the end of "Black Out," Malkmus wonders aloud, "Up on the trail high/I need to know/Where does it go/How do I get there/And what will I find?" The winding path of Wowee Zowee may not reveal itself immediately, but it's well worth the journey.
15 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x914a5954) étoiles sur 5 the best pavement album- works on every level 7 octobre 2000
Par Michael Kayser - Publié sur Amazon.com
Format: CD
When people talk about pavement they tend to "apologize" for the band's excesses (e.g. serpentine pad, brinx job) by referring to it as fun, ironic posturing. that's true to a certain extent, but if there wasn't a lot of genuine emotion behind those songs, they'd wear thin after a few listens, and you'd only tolerate it if you were in a jokey mood. What I've come to realize is that on this album, pavement attains possibly its greatest depth of emotion of all their albums. "Brighten the corners" may have catchier melodies (open to debate, but quite possible), but as one reviewer said, it wears a little thin on repeated listenings-- the reason, I think, is that the emotion isn't as genuine: it comes across as a forced sort of irony that isn't always convincing. In contrast, some of the songs on WZ will sound really weird the first time you hear them, but give the album a lot of listens and I think you'll notice: the lyrics begin to make sense in oblique, stream-of-consciousness ways, the angst, annoyance, anger, frustration, (joy?) etc. of malkmus & co start to come out quite convincingly and you begin to get that empathic connection with the music that's really quite rare.
That's a lot of typing to have to read, but suffice it to say: this album is spectacularly, uniquely moving and works well on a bunch of emotional levels. plus it's fun to listen to and it'll satisfy that "indier-than-thou" craving we all get from time to time. :)
22 internautes sur 24 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x914a5d8c) étoiles sur 5 Solid gold soundz 13 novembre 2004
Par Clare Quilty - Publié sur Amazon.com
Format: CD
For whatever subconscious reason we sometimes revisit music we haven't listened to in years, I've been going back through a Pavement phase lately.

The other day I was sitting around trying to make a mix of their songs for myself. I threw my favorite odities off the singles on there, four from "Crooked Rain," and then I listened to "Wowie" for the first time in years just to kind of refresh my memory of the songs I liked the most. And it occurred to me: I like all of these songs. You got 18 numbers, they're all weird, they're all full of hooks and weird sounds -- pretty great and I ended up loading more than half of the record onto my mix.

"Wowie" doesn't have the Maiden Voyage cache of "Slanted," nor is it The Breakthrough of "Crooked Rain." And it may be too diverse and smart for its own good but, damn, if it doesn't kick it. Underappreciated but bountiful in its rewards.
15 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x914aa174) étoiles sur 5 Can't go wrong with Pavement 31 octobre 2003
Par Hippie Smell - Publié sur Amazon.com
Format: CD
Pretty much every thing in the Pavement cannon is worth owning. I remember this album came out and all of my friend's including myself felt like it was a huge disappointment. Well I remember a few weeks later wondering if it was such a disappointment then how come I'm listening to it all the time? I can't recall ever having an album creep up on me and blowing me away like this one did. It turns out all of my friends were on the same page because we spent the entire summer of '94 playing this one. This album is sort of a fractured, eclectic split of pop, avante garde, and rock with tongue in cheek humor. The songs scream, twist, laugh, cry, and often self destruct. The guitar solo on Rattle By The Rush starts out sounding like Jimmy Page, and ends with the notes coming off in demolished pieces. It's the classic Pavement twist- the catchy pop song with something off putting or silly, but still the juxtaposition comes off brilliantly. I've never heard of a band take so many wild chances and land on their feet as well. The disappointment that really happened the time this album came out was the lack of interest this band got on that joke of a tour Lollapalooza put on by that Schmuck Perry Ferrel.
10 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x914aa258) étoiles sur 5 Even more slanted and enchanted 21 mai 2000
Par Mr L. Hakner - Publié sur Amazon.com
Format: CD
Nobody can fail to be stunned by this record. For me, it is the highest point in the band's career. All the best records are, despite this assertion, prey to some of the fiercest criticism and 'Wowee Zowee' came under fire from all quarters: 'too produced', 'a step backwards', 'not cohesive enough', some of the most deeply voiced responses. Well, surely Pavement are supposed to be a reaction against obvious traditional song structures! It would hardly be a good thing if they continued to copy their past records, however entertaining that might be.
Personally, I like the way the music is seemingly just thrown together on this album. I read a review saying that even the most hardcore fans of the band could not like every song. Including myself, I know five other people that absolutely love the record, from the lazy piano on 'We Dance' right through to the last chords of 'Western Homes'! I am sure we are not alone. For the 'uninitiated', please be patient. The beauty and technical brilliance of this CD takes time to appreciate. And most of all, it has the vital ingredient - fun.
Ces commentaires ont-ils été utiles ? Dites-le-nous


Discussions entre clients



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?