Cliquez ici Cliquez ici cliquez_ici. Des centaines d'ebooks inclus dans Amazon Prime Cloud Drive Photos En savoir plus cliquez_ici nav_markdown cliquez_ici En savoir plus En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

  • Yeti
  • Commentaires client

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles
8
Yeti
Format: CD|Modifier
Prix:14,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Prime


le 13 mars 2011
Amon Düül ll est un groupe allemand formé de hippies, musiciens virtuoses, qui distillent un space rock psychédélique de haute volée. Yeti sort en 1970. Il faut comprendre leur musique, plusieurs écoutes sont nécessaires pour apprécier cette recherche musicale, riche en instruments divers qui créent des atmosphères hallucinantes, écoutez « soap shop rock » cette longue suite composée de 4 thèmes, avec ses lignes de violons qui lacèrent une rythmique hypnotique et vous comprendrez. Les 7 musiciens ont composé un album riche et compliqué, on peut penser à du Hawkwind fusionné avec du Pink Floyd par moment mais l'ensemble est plus délirant, on sent de l'improvisation maitrisée comme avec les Mothers de Zappa, d'ailleurs les deux derniers titres sont annoncés comme tels et ils sont géniaux surtout « sandoz in the rain » avec sa flute lancinante, on plane très haut !
( 13 titres / 67mn59 )
13 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 5 juin 2018
Le Yeti ne fait plus peur ! un des albums majeures du groupe . bien sur à classer dans la mouvance kraurock
|0Commentaire|Signaler un abus
le 19 décembre 2017
...du krautrock a découvrir ou a redécouvrir. jubilatoire. une oeuvre d'autant plus détonnante aujourd'hui. réédition de qualité, je recommande sans hésiter.
|0Commentaire|Signaler un abus
le 11 juillet 2017
CHRONIQUE DE JOE BANKS (Trad Isabelle Chelley) MAGAZINE ROCK&FOLK
555 DISQUES, 1954-2014 SOIXANTE ANS DE ROCK'N'ROLL (Rock & Folk HS n° 30 décembre 2014-janvier 2015) - Page 051
AMON DÜÜL II
"Yeti"
[1970]
Amon Düül II a été l'un des groupes majeurs allemands de la fin des sixties, des psychédélistes progressifs créant une musique furieuse et anti-ordre établi, guidée par les dieux du bruit et du chaos. Si des notables du krautrock comme Can et Kraftwerk venaient du classique ou de l’avant-garde, Amon Düül II était composé de freaks chevelus, inspirés par l'acid rock des scènes underground anglaise et américaine. Son premier album en 1969, "Phallus Dei" est une interprétation, en grande partie improvisée, de ces sons trippants, mais le double qui suit, "Yeti", est un bond en avant, le groupe se forgeant son identité et produisant son chef-d'œuvre au passage. Le premier morceau en quatre parties, "Soap Shop Rock", saisit le mieux cette nouvelle cohérence, son riff saccadé offrant une structure au chaos. Les rythmes dynamiques entraînant la chanson ont conservé leur fraîcheur et leur vitalité — les musiciens ne cherchent pas un groove à s'accaparer, mais sont prêts à se libérer de toute contrainte. Le leader du groupe, Chris Karrer, hurle à l'arrière-plan, tel un Arthur Brown teuton, tandis que la première dame du krautrock, Renate Knaup, fait à l'occasion son entrée. La basse musclée et mélodieuse du futur membre de Hawkwind, Dave Anderson, est un point d'ancrage vital au cours des explorations plus décousues. C'est une vision du psychédélisme qui diffère des influences d'origine — inconfortable, urgente et contrainte, échappant à l'histoire... Parmi d'autres points forts, citons le rock garage tordu de "Archangel Thunderbird", le chant protopunk de Knaup conjurant des Pretty Things au féminin ; le raga acoustique serré de "Cerberas" où les instruments s'entrelacent et s'affrontent ; le riff décentré et agressif de "Eye-Shaking King", comme Hendrix dénué de trace de blues ; l'improvisation "floydesque" de la chanson-titre, sondant les limites de l'espace jusqu'à l'arrivée d'une guitare stridente, ange cosmique vengeur ; et le folk-rock post-apocalyptique de "Sandoz In The Rain", et ses survivants jouant de la musique avec ce qui leur tombe sous la main dans les ruines de la civilisation. "Yeti" donne souvent l'impression de s'échapper du subconscient du groupe et tente de tourner la page en affrontant au plan sonore les horreurs du récent passé de l'Allemagne.

Vous avez aimé ce disque ? Ce(s) titre(s) pourrai(en)t vous intéresser :
Amon Düül II - Tanz Der Lemminge (1971)
Amon Düül II - Wolf City (1972)

Dans ce numéro de R&F nous aurions aimé lire la (les) chronique(s) de (1970) :
Buddy Miles - Them Changes
Cactus - Cactus
Deep Purple - in Rock
Led Zeppelin - III
Steppenwolf - Live
Une personne a trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 7 février 2014
L'enthousiasme de certains fans me déconcerte. Tout en dissonances disgracieuses, cette musique me semble être une expérimentation inachevée plutôt qu'une oeuvre aboutie. De plus, les chanteurs (femme et homme) ne sont pas à la hauteur, pas plus que les guitaristes, au rythmiques répétitives et aux solos incertains. Amon Duul évolue dans de l'impro et se cherche. Les guitares dominent le début de l'album réellement psychédélique, tandis que l'orgue prend le relais sur la fin plus progressive genre Tangerine Dream. Au milieu émerge un morceau qui est une copie conforme de Jefferson Airplane ou l'on croirait avoir invité Grace Slick en personne (Archangel thunderbird).
Hélas l'ensemble n'a pas l'inspiration de ces derniers autrement supérieurs et à la pointe de l'innovation trois ans plus tôt, dans la fabuleuse année du psychédélisme: 1967 (Bathing at the Baxters)
Leur seul mérite était la volonté de se démarquer et de ne pas suivre les sentiers battus, mais Amon Duul est arrivé trop tard dans une époque qui était déjà révolue en 70 quand le Hard Rock triomphait.
3 personnes ont trouvé cela utile
|11 commentaire|Signaler un abus
le 27 octobre 2010
Une grande claque ! rien moins que cela ! En pleine époque ou Pink Floyd nous berçait avec ses mélodies, voilà qu'un groupe allemand surgit et enregistre un album totalement abouti. Un groupe allemand qui ne s'appelle pas Tangerine Dream ou Scorpions mais au nom bizarre (qui fut donc Amon Düül I ???) Ce YETI est une bombe psychedelique, rock, planante etc...bien avant CAN et surtout bien plus puissant que Tangerine Dream. De très longs morceaux (surtout dans les bonus), peu de textes,mais une musique qui aujourd'hui encore garde toute sa puissance, des rythmes qui s'enchainent dans un mélange envoûtant...ne me demandez pas ce qu'ils ont fumé en enregistrant ce disque mais le résultat est là...même en 2010 il est temps de rattraper le retard si vous avez loupé le train il y a 30 ans : vous ne serez pas déçus, parole !
14 personnes ont trouvé cela utile
|11 commentaire|Signaler un abus
le 15 avril 2011
Le rock allemand !! quel bonheur ! Surtout avec un album comme celui ci . D'un bout à l'autre de "yeti" on ne s'ennuie jamais ,les sons étant tellement inovants pour l'époque . J'ai toujours l'impression de redécouvrir ce groupe à chaque écoute de l'album .
5 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 26 septembre 2008
Peut-être le meilleur album de ce groupe hors-normes, souvent considéré - à juste titre - comme le pendant allemand de Pink Floyd... Longues envolées atmosphériques comme dans le titre en 4 parties Soap Shop Rock, rythmes africains sur la chanson bonus Yeti talks to Yogi... Plus d'une heure de musique aux ambiances étranges, un incontournable du mouvement krautrock, conditionné dans un très beau digipack.
12 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

Phallus Dei
21,22 €
Tanz Der Lemminge
21,22 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici