• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaires en stock - passez vite votre commande.
Expédié et vendu par thebookcommunity_fr.
EUR 637,42 + EUR 2,49 Livraison
+ EUR 2,49 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par tousbouquins
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Expédié par avion depuis les USA; prévoir une livraison entre 10 à 15 jours ouvrables. Satisfait ou remboursé
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 656,65
+ EUR 2,49 (livraison en France métropolitaine)
Vendu par : Smaller World Future FR
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Zombie Birdhouse CD, Import

5.0 étoiles sur 5 3 commentaires client

2 neufs à partir de EUR 637,42 2 d'occasion à partir de EUR 180,70
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Iggy Pop


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • CD (1 mars 2005)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : CD, Import
  • Label: Mis
  • ASIN : B0007CNXX2
  • Autres versions : CD  |  Album vinyle
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5 3 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 747.856 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?

Liste des titres

Disque : 1

  1. Run Like A Villain
  2. The Villagers
  3. Angry Hills
  4. Life Of Work
  5. The Ballad Of Cookie Mcbride
  6. Ordinary Bummer
  7. Eat Or Be Eaten
  8. Bulldozer
  9. Platonic
  10. The Horse Song
  11. Watching The News
  12. Street Crazies
  13. Pain And Suffering (Bonus)

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
3
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 3 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Tout d'abord, la photo de la pochette est admirable, elle nous présente un Iggy décontracté sirotant un coca dans une gargote haïtienne. Que fait l'iguane à Haïti sinon s'initier à quelque rituel vaudou ! Le ton est donné. Il est là dans son élément, de toute évidence, le plus noir des blancs d'Amérique (il aime le blues, le free jazz et le vaudou). Et une fois de plus, la bonne société blanche américaine en prend pour son grade dans ces douze plages de choc trop méconnues. Le système est démonté soigneusement par Iggy : à l'ère spatiale nous avons encore une mentalité de vieux ploucs arriérés (the villagers), ou encore une vie à s'user au travail pour en retirer quoi au bout du compte (life of work), ou bien la loi de la jungle (eat or be eaten), les actualités si déprimantes (watching the news), le sexe (bulldozer)... Iggy préfère suer sur les planches ou encore son plumard et pas que pour dormir. Iggy le "clochard céleste" ! Musicalement, c'est un univers urbain, fiévreux voir guerrier à mi-chemin entre Raw Power et The Idiot, des sons de guitares et de claviers invraisemblables (qui est ce fabuleux et mystérieux Robert duPrey co-signataire de la quasi-totalité des titres ?) et rythmes tribaux, peu de choses en commun avec sa production des années 80, pourtant ZOMBIE BIRDHOUSE date de 1982. Ce disque est une sorte de concentré d'iggypoperie, que du bonheur pour tout fan d'Iggy qui se respecte. Alors pourquoi ce disque est-il si effacé par rapport au reste de la production de l'animal ? Si je devais résumer le meilleur de la carrière d'Iggy en 3 albums, ce serait : FUN HOUSE, THE IDIOT et ZOMBIE BIRDHOUSE (quel titre !) sans aucune hésitation.
Remarque sur ce commentaire 12 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par S.F.Sorrow COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR le 8 octobre 2003
Format: CD
Cette réédition bienvenue permet de (re)découvrir l'un des disques les plus méconnus d'Iggy. Sorti originellement en 1982 sur le label Animal Records (petite structure créée par Chris Stein, l'éminence grise de Blondie, que l'on retrouve également à la production de l'album), "Zombie Birdhouse" (que l'on peut traduire par "Asile de Zombies") est fascinant d'un bout à l'autre: sans la moindre préoccupation commerciale, Iggy y crée un univers sonore étrange et oppressant, à l'image du titre. Certains titres sont plutôt expérimentaux ("Life of Work", "Watching the News","Street Crazies"...) tandis que d'autres sont franchement pop ("Platonic", "The Horse Song"...). Même s'il n'est pas totalement parfait (ce qui le rend d'autant plus attachant), je considère "Zombie Birdhouse" comme l'un des disques les plus intéressants de l'iguane, et je le range en bonne place aux côtés de "The Idiot", "Lust For Life" et "New Values", chefs d'oeuvre dont la réputation n'est plus à faire. Le deuxième CD nous gratifie d'un show enregistré au Canada à la même époque, où l'on retrouve quelques classiques stoogiens ("Your Pretty Face", "Loose"...) intercalés entre les titres de "Zombie".
Remarque sur ce commentaire 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
enfin je retrouve ce disque, que j'avais égaré depuis des années et je l'adore comme tout ce que fait Iggy p
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus utiles sur Amazon.com (beta)

Amazon.com: 4.6 étoiles sur 5 18 commentaires
7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 New Reissue Worth Rebuying! 23 septembre 2003
Par Jason Tharp - Publié sur Amazon.com
Format: CD Achat vérifié
Before "Avenue B", there was "Zombie Birdhouse". Actually, this isn't as much of a departure as "AveB" considering the album that came before it: "Party". There is more of an emphasis on his poetry reading (I've heard that the Doors wanted him to replace Morrison 30 years ago) & concepts rather than attempts at hit songs. The side openers "Run Like a Villain" & "Eat or be Eaten" sure are catchy though & "Bulldozer" is hard enough it sounds like he should have kept it for "Instinct" (which for me is a good thing). He has more to say here. Even though some of the later songs don't work very well, "Villain" especially seems to equate the jogging craze that started in the eighties with running away from responsibility for the greed & corruption of that decade. "Street Crazies" is another favorite, talking about the homeless being those left behind "as we try for the better, for the higher in man... they may as well be apes". The best moment, I think, is at the end of "Watching the News" when he starts to sing "Oh Come All Ye Faithful" as a tribute to Simon & Garfunkel. The album might seem softer, but it's heavier in another way. The live disc turns in heavier versions of most of "Z.B"'s songs, but knowing Iggy, they're also sloppier. They start off strong with an improvement on "The Villagers" which I always thought was a little too dance-y. From there it's the usual Iggy banter (i.e. obscenities) & clumsy versions of Stooges songs. The big surprise is the absence of "Lust For Life" or "The Passenger" which I thought he was required by law to play. The bottom line I guess is that if your a big fan, you're thrilled by anything new that comes along, & if not, it's a pretty good value for the few songs you'll like right away & then "discover" it later in your collection.
3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Really 3 1/2 stars - bonus for the live disc 4 juin 2005
Par ifutureman - Publié sur Amazon.com
Format: CD Achat vérifié
After the fairly bland-sounding "Party" with its failed attempt at a big dance hit ("Bang Bang"), Iggy and Arista Records went their seperate ways. Retooling with members of Blondie, Pop turned in a solid album that is occasionally very catchy and funky, but also suffers at times from really awful singing. Nobody expects Iggy Pop to sing like Pavarotti, but even so he could have made a bit more effort to stay on pitch ...

Having said that there are some good rockers here, like the opening track "Run Like A Villain," and some softer tunes like "Ordinary Bummer" which rank among Iggy's prettiest. The bonus track, "Pain & Suffering," is just plain weird.

The bonus disc is a warts-and-all live recording of a Toronto show from the tour of this album. Virtually the entire "Zombie Birdhouse" track list is represented, along with a handful of older solo/Stooges tunes. Sound quality is so-so at best ... It sounds like a sound-board recording. But it's still a neat audio snapshot from this period of his career. I just wish we could get a live disc of the "Soldier" tour.

Not the best Iggy solo album - That would be either "Soldier" or "The Idiot" in my opinion - but one of his better efforts.
5.0 étoiles sur 5 Iggy is God 15 octobre 2016
Par Amazon Customer - Publié sur Amazon.com
Format: Album vinyle Achat vérifié
This LP is hard to find and amazing. It is an Iggy Pop record.
5.0 étoiles sur 5 Five Stars 23 juin 2015
Par raleigh b - Publié sur Amazon.com
Format: CD Achat vérifié
very good.
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 One of the best rock albums of all time - of course no one likes it 21 janvier 2010
Par D. Garcia - Publié sur Amazon.com
Format: CD
Absolutely brilliant from start to finish. This is mature music that stretches the boundaries of Rock while remaining absolutely true to Rock's core disaffected, outsider aesthetic philosophy. Stunningly well arranged and executed in every way.

One of the most intelligent rock albums of all time. It's no surprise Iggy's core fans haven't a clue on this one, it runs the gamut from ballads to the best kind of tight, minimalist hook oriented rock to the avant guarde. It's everything it shouldn't be. Punk babies who thought punk was about adherence to fashion, spitting, head banging and nihilism will not like this.

The lyrics are always heartfelt and searingly honest, while at the same time consistently funny, dark and socially penetrating to the point of disgust, sometimes verging on what might be called layered streams of consciousness. In a word... brilliant.

I was never a big fan of Iggy while I was rude to you when I worked behind the counter of Tower Records but this record changed my mind and it sounds even better almost 30 years later. I suspect it's Iggy's favorite.

Get Jim Carroll's "Catholic Boy" with this and you'll be set.

Prescient too: "In the space age... the village idiot rules."
Ces commentaires ont-ils été utiles ? Dites-le-nous