• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Des amis a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Du N°1 des livres et articles multimédia d'occasion en Europe.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Des amis Broché – 4 septembre 2011

2.8 étoiles sur 5 5 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 22,20
EUR 21,80 EUR 15,48
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Harry Potter Harry Potter

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Des amis est un roman de l’écrivain d’origine ouvrière Baek Nam-Ryong. En Corée, il a rencontré un vaste succès au Nord, en raison sans doute de sa tonalité critique, ainsi qu’au Sud, tant il appartient à une démarche littéraire inédite. C’est le premier roman nord-coréen traduit en français. Baek propose une vision en prisme de la société nord-coréenne à travers le divorce d’un couple formé par une cantatrice et un ouvrier, qui provoque réflexions et interrogations chez tous ceux qu’il concerne. Si le mot “découverte” n’était pas galvaudé, il s’imposerait. Des amis est d’abord l’histoire d’un divorce, c’est-à-dire d’un acte social et non pas d’un problème de vie privée. Ici, il s’agit d’un héritage dans un pays où les problèmes de la famille élargie et du clan ont toujours été traités quasi publiquement. Lorsque Soon Hwi se présente devant le juge pour demander le divorce, elle sait qu’elle va provoquer un trouble, c’est-à-dire une faute sociale. Le travail du juge sera de peser le trouble provoqué par la dissension familiale contre celui qu’entraînerait un divorce. Ce faisant, son enquête va le mener à déterrer des injustices sociales. En cela le texte est politique, puisqu’il établit le diagnostic des problèmes et cherche à les expliquer selon une grille précise. Certaines pages de Des amis, très critiques contre les cadres, ont valu à Baek Nam-Ryong quelques déboires. Il s’en est sorti grâce à une intervention officielle, présentant au contraire son livre comme un modèle de critique constructive. Les dénonciations de l’arrivisme qu’il contient ne sont pas l’un des moindres intérêts de ce texte, qui ouvre une première fenêtre sur la vie quotidienne en rpdc (République populaire démocratique de Corée), via les vagues provoquées par la demande en divorce. La leçon est assez claire : il y a des voyous, des parasites et des lèche-bottes, mais le régime est fondamentalement bon. Les problèmes de la société sont explicables non par la société elle-même mais par ceux qui n’en respectent pas les règles. D’où l’hypocrisie dont font preuve les voyous pour échapper aux devoirs confiés par le Parti et s’approprier le travail des autres. On peut être en désaccord avec l’auteur, si d’aventure on estime en savoir assez sur son pays, mais lui-même insiste fortement sur les bienfaits du régime pour un écrivain comme lui, et il est persuadé qu’ailleurs, il n’aurait pas pu quitter sa condition pour se mettre à écrire.

Biographie de l'auteur

Baek Nam Ryong est né en 1949 dans la province du Hamgyông du Sud, qui s’étend sur la côte est de la rpdc. Au moment de la guerre civile (1950-1953), donc. Après le lycée, il travaille dix ans en usine, ce qui restera pour lui une expérience déterminante. Il étudie ensuite l’écriture à la faculté centrale Kim Il-Sung, et publie, en 1979, sa nouvelle Les Appelés dans la revue Choson Munhak, commençant ainsi sa carrière d’écrivain. Il a publié depuis une vingtaine d’œuvres, y compris Pôt (Des amis) et Saenghwal (Vie, pas encore traduit en français). Actif au sein du mouvement littéraire du 15 avril (qui prône moins d’héroïsme et plus de réalisme dans les Lettres), il est devenu un écrivain réellement représentatif de la Corée du Nord, qui revendique son origine et sa formation en usine. Son travail s’en ressent, qui se traduit littérairement par un attachement à la justesse du vocabulaire et du détail.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit

Commentaires en ligne

2.8 étoiles sur 5

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché
Des amis est la première traduction en français d'un roman nord-coréen. Alors, curiosité ou aeuvre à part entière ?

L'auteur est né en 1949 sur la côte est de la RPDC. Après le lycée, il travaille 10 ans en usine puis étudie l'écriture à la faculté. Ces années passées au milieu des machines, dans le monde ouvrier sont très importantes pour lui. D'ailleurs, dans la préface, Patrick Maurus explique que l'on retrouve cette période dans l'écriture même de Baek Nam-Ryong avec un vocabulaire précis et un sens du détail. D'ailleurs, pour l'auteur, le travail en usine et le travail de l'écriture sont semblables : « Il se sentit léger d'être venu à l'usine où fleurissait la création ». Ce texte traite d'un cas particulier, un couple qui veut divorcer, pour aboutir à des considérations plus générale. Cependant, si le roman dénonce l'arrivisme, la corruption des cadres, à aucun moment il ne remet en question le régime. Bien au contraire, l'auteur lui est reconnaissant d'avoir pu lui permettre de devenir écrivain. Alors évidemment, cette pensée donne les pages plus chargées d'ennui du roman avec l'éloge des valeurs communistes, du parti, les leçons qui émaillent l'histoire. Ainsi, à la chanteuse qui veut divorcer car elle ne s'entend plus avec son mari qui manque d'ambition, qui ne la comprend pas, le juge chargé du dossier déclare : « Vous avez un sentiment de supériorité. (...) Si nous vous retirons le titre de chanteuse que vous devez à la confiance du Parti, que vous restera-t-il ? (...
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Curieuse de nature et séduite par certains écrivains sud-coréens, je me suis dit "tiens, pourquoi pas essayer de découvrir la littérature nord-coréenne?", et bien si tous les écrits qui nous parviennent de là-bas sont du même acabit, non merci! J'ai trouvé ce texte pesant, la lecture en est aussi laborieuse que le divorce qu'il décrit. Doit-on mettre ça sur le dos du texte d'origine ou de la traduction qui m'a semblé bien trop littérale et maladroite ? Rien dans ce texte n'est fluide, ce roman m'a fortement déplu, je me suis forcée à le finir pour pouvoir m'en faire un véritable avis, et croyez-moi, je n'en ai tiré aucun plaisir.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Un roman rare: il constitue un voyage en Corée du Nord, un pays qu'on connaît mal, par-delà des clichés peu flatteurs. C'est aussi le premier roman nord-coréen traduit en français. Le lecteur y découvre un drame constitué autour d'une tentative de divorce, cet acte étant présenté comme un acte public et défaut dans le maillage bien construit d'une société qui se veut indivisible. Dès lors, le juge mène l'enquête... L'histoire a quelques raideurs, et n'évite pas toujours un ton édifiant; celui-ci est contrebalancé par quelques pages plus romantiques où l'auteur convoque les violons, ainsi que par une description précise et réussie du monde de l'usine.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Après avoir lu et adoré "Shim Chong, fille vendue" de Sok-Yong Hwang, j'ai voulu essayer un autre écrivain coréen mais fût déçu par cette histoire contemporaine insipide. Par contre le style littéraire est bon...mais ça ne fait pas tout.
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par traversay TOP 100 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 28 septembre 2011
Format: Broché
Camarade lecteur, Des amis est le premier roman nord-coréen à bénéficier d'une traduction en Europe. Il a été publié en 1988 dans son pays, témoignage d'une ère nouvelle car, pour l'une des premières fois, les héros y étaient des gens ordinaires et ne contait pas par le menu les faits et gestes des dirigeants du régime. Il faut lire la préface de Patrick Maurus, son traducteur, qui a priori peut sembler agaçante, par son côté "donneur de leçons", mais qui propose une grille de lecture qui n'en est pas moins utile. "Ce roman n'a pas été écrit pour des regards étrangers. Ce n'est pas un brûlot contre le régime, ce n'est pas non plus de la propagande comme on l'entend en occident, mais une fiction littéraire qui se revendique comme telle." Bien, voyons cela de plus près, camarade lecteur ! Le personnage principal du roman de Baek Nam-Ryong est un juge chargé de statuer sur un divorce. On s'aperçoit très vite que cette affaire dépasse largement le domaine privé et devient une question sociale, voire politique. Ce juge va enquêter sur le couple en instance de séparation : elle est cantatrice, il est ouvrier. Elle a changé de statut au fil des années, il est plus conservateur et moins enclin à changer. Progressivement, cet homme et cette femme vont être amenés à faire leur auto-critique et à reconnaître leurs fautes respectives. Il y a là quelque chose qui rappelle la révolution culturelle chinoise, en plus doux, heureusement.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?