EUR 14,00
  • Tous les prix incluent la TVA.
Habituellement expédié sous 1 à 2 mois.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Les animaux impossibles Broché – 4 juin 2014

3.0 étoiles sur 5 1 commentaire client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 14,00
EUR 14,00 EUR 12,60
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Cahiers de vacances Cahiers de vacances

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Description du produit

Extrait

Extrait de l'introduction

Débarrassons-nous d'abord d'une équivoque : ce livre n'est pas un traité de cryptozoologie.

Comme l'on sait, la cryptozoologie (nom qui signifie : «animaux cachés»), est une science nouvelle créée par ce grand zoologue que fut le docteur Bernard Heuvelmans. Elle consiste à étudier les textes, légendes et traditions locales, pour découvrir quels animaux réels se cachent derrière mythes et rumeurs.

L'intérêt de cette recherche est certain, car comme le dit Heuvelmans lui-même : «Les chances de découvrir un animal non répertorié par la science sont accrues si l'on sait où il faut les chercher.» 11 indiqua ensuite que d'après sa propre expérience, aucun animal «nouveau» pour la science n'était inconnu des indigènes.

Le cas le plus connu en ce domaine est celui du coelacanthe. Ce gros «poisson à pattes» comme on le surnomma irrévérencieusement, était une des vedettes du darwinisme : ses curieuses nageoires en forme de moignons le faisaient passer pour un chaînon menant du poisson au batracien. Lorsque fut péché et décrit le premier exemplaire vivant de ce poisson, le monde savant en fut secoué comme par un tremblement de terre. Son «inventeur», le professeur J.L.B. Smith, passa même pour dérangé auprès d'un certain nombre de ses confrères. Tout le monde pensait que ce poisson avait disparu de la planète depuis 70 millions d'années. Or, il était bien connu et régulièrement vendu sur les marchés des Comores. C'est assez dire que même aujourd'hui toutes les surprises demeurent possibles en matière de zoologie.

Mais ce n'est pas l'objet de la présente étude. Des découvertes comme celle du coelacanthe restent dans le domaine de ce que Corneille appelait «le vraisemblable extraordinaire». Il n'y aurait rien d'étonnant que l'on nous prouve demain que le Serpent de Mer était une espèce d'anguille géante ou de cétacé serpentiforme, pour nous en tenir à cet exemple. Mais dans quelle catégorie ranger les «chiens noirs», par exemple ?

Contons à leur sujet, une anecdote significative. Nous sommes au 4 août de l'an 1577, dans le Suffolk. La paroisse est réunie pour la messe du matin tandis que l'orage gronde à l'extérieur. Brusquement les fidèles furent saisis en voyant paraître parmi eux un énorme chien noir. Ils n'eurent pas le temps de le chasser : il se jeta sur deux hommes agenouillés et les tua, mordit cruellement un troisième avant de disparaître.

Ce n'était déjà pas très commun, mais le jour même, un autre chien noir (ou le même peut-être) s'introduisit à l'église voisine de Blythburgh. Celui-ci tua trois personnes avant de se ruer hors du sanctuaire. Un homme qui tenta de l'arrêter eut, étrangement, la main brûlée. De plus l'animal laissa de grandes marques de griffes sur la porte de l'église.

Bien sûr, théoriquement, un chien de ce genre ne peut pas exister. Mais il n'est pas le seul animal de ce genre à être «complètement impossible». Voyez plutôt.

Biographie de l'auteur

Fabrice et Daniel Kircher ont écrit chez le même éditeur : ""Le dieu inconnu de la bible"", ""Ovnis, 40 études sur les mystères du ciel"", ""Les Ovnis et autres prodiges"", ""Ce quils ont vu à bord des soucoupes volantes"", ""Le manuscrit Voynich décodé"", ""Lovecraft et le Nécronomicon"" Ils vivent en Moselle.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

3,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
0
Partagez votre opinion avec les autres clients
Voir les 1 commentaires client

Meilleurs commentaires des clients

le 4 septembre 2014
Format: Broché|Achat vérifié
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique