• Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
On ne badine pas avec l'a... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Bon | Détails
État: D'occasion: Bon
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

On ne badine pas avec l'amour à 1,55 euros Poche – 23 juin 2005

4.2 étoiles sur 5 43 commentaires client

Voir les 44 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 9,49
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 1,55
EUR 1,46 EUR 0,79
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Livres scolaires, manuels scolaires Livres scolaires, manuels scolaires


Boutique Pocket
Retrouvez tous les titres dans notre boutique dédiée
click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • On ne badine pas avec l'amour à 1,55 euros
  • +
  • On ne badine pas avec l'amour d'Alfred de Musset (Fiche de lecture): Résumé Complet Et Analyse Détaillée De L'oeuvre
Prix total: EUR 6,25
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Description du produit

Présentation de l'éditeur

On siffle sa première pièce ? Musset s'en moque, il publiera les autres pour son seul plaisir, selon ses caprices et sa fantaisie. Ce sera son " spectacle dans un fauteuil ". C'est pourquoi on ne cessera jamais de jouer ses comédies.
Le jeune seigneur Perdican devrait épouser sa cousine Camille, mais en un instant il décide d'aimer une jeune bergère. Soudain dédaignée, Camille, qui ne croyait pas à l'amour, connaît le dépit, la jalousie, l'égoïsme de la passion.

Dans ce théâtre féerique, on se croise, on se déchire, on s'ennuie, on croit que tout est vain, on triche, on se désire, on souffre jusqu'à en mourir. Comme dans la vie.

@ Disponible chez 12-21
L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE


Quatrième de couverture

Deux êtres se déchirent avant même de s'aimer. Des masques d'orgueil s'affrontent et jouent avec les mots. Quelle place pour l'innocence dans ce badinage mortel ? --Ce texte fait référence à l'édition Poche .

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche Achat vérifié
facile à lire attentivement bien reparti en acte et scenes.permet de lire par sequence et de bien suivre la piece
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Après ses études, le jeune Perdican retourne chez son baron de père pour y épouser sa jeune cousine Camille. Mais les retrouvailles sont pour le moins glaciales : Camille, qui revient du couvent où elle a reçu une éducation pieuse et austère prônant le retrait du monde et le rejet des passions amoureuses, refuse sèchement l'amour de son cousin.
Celui-ci, piqué dans sa fierté, séduit alors une jeune bergère, Rosette, la soeur de lait de Camille, provoquant alors l'orgueilleuse jalousie de Camille qui, jusqu'au bout, tentera de contenir ses élans passionnés par crainte de souffrir.
Autour de cette intrigue, se croisent des personnages éminemment sentimentaux (le trio Perdican/Camille/Rosette propose trois attitudes, trois visions de l'amour) dont le langage lyrique, proche de celui des héros de tragédie, est contrebalancé par les propos comiques voire cocasses des personnages secondaires (la baron, Maître Blazius, Maître Bridaine et Dame Puche).
Une tonalité en contraste donc, oscillant entre légèreté et gravité, balançant le spectateur entre rire et pitié, pour une pièce qui reste foncièrement romantique et dont il faut souligner la richesse et la précision du vocabulaire malgré une intrigue assez simple, somme toute, concentrée sur trois jours autour desquels le destin de trois protagonistes bascule.
Restent des répliques savoureuses, notamment dans la scène d'affrontement des deux amoureux (la tirade de Pedrican est la plus célèbre) mais entre jalousie, dépit, indifférence feinte, mensonges et tromperies, l'orgueil des deux cousins aura finalement raison de leur bonheur car... on ne badine pas avec l'amour.
Remarque sur ce commentaire 11 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Il ne faut pas jouer avec les sentiments d'autrui. C'est la leçon qui nous ait donné ici.
J'ai bien aimé suivre ce duel entre deux personnages qui s'aiment et qui malgré tous ne veulent pas perdre la face. Quelqu'un finira par en payer le prix. Malgré le côté tragique de cette pièce et ne peut s'empêcher d'y trouver quelques scènes comiques entre le curé et le gouverneur.
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Sophie A. MEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 31 décembre 2005
Format: Poche
Cette courte pièce de théâtre romantique plaira aux amateurs de théâtre et à ceux que le théâtre classique a pu rebuter. Ici, la langue est accessible même pour des collégiens, le triangle amoureux constitué par Camille, Perdican et Rosette sonne vrai, le ton oscillant entre le sublime et le grotesque est agréable et rend compte de la complexité de l'homme, comme le voulaient les dramaturges romantiques. Une très belle oeuvre à la fois comique et tragique!
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par David W.J. TOP 500 COMMENTATEURS le 26 juillet 2010
Format: Poche
Une pièce avec un thème apparemment classique un jeune homme sorti de l'université est promis à sa belle cousine mais la comédie ne se déroule pas comme prévu. Les complications deviennent sérieuses (longue scène où Musset fustige les couvents où dépérissent de prometteuses jeunes filles). A trop jouer avec les sentiments, un dénouement tragique se dessine. Musset, 24 ans, romantique et passionné montre que le marivaudage n'est pas indolore ni sans conséquences.
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Dans ses oeuvres, Alfred De Musset privillegie l’émotion, s’attachant à décrire la variété et la complexité des sentiments qui accompagnent la passion amoureuse.
Il ne cherche pas a accomplir une mission sociale en parlant des prejugés sociaux ou autres comme le font beaucoup d'auteurs tels que Marivaux, Beaumarchais, etc...
Il prefere parler de l'amour et ses crimes notament en s'inspirant de sa malheureuse experience avec Georges Sand: elle aurait pu etre la femme de sa vie mais au bout d'un an, elle a commencé une liaison avec le medecin de Musset ce qui a evidemment nuit a leur relation jusqu'a la detruire completement..
Avec "On ne badine pas avec l'amour", on n'echappe pas a la regle: Musset nous transporte dans un monde où l'amour, aussi complexe soit-il, peut faire bien des ravages...
Cette piece est loin de finir bien, on peut meme dire qu'elle finit carrement mal. En effet, pas de fin heureuse mais plutot une fin tragique, une fin qui nous fait comprendre qu'il ne faut pas jouer avec les sentiments...
Malgrés son coté tragique, cette piece a aussi un petit coté comique avec la relation critique entre Le Maitre Bridaine & Maitre Blazius ou encore avec le desarroi du Baron qui prete plus a rire qu'a pleurer.
En fait, tandis que les personnages principaux rendent la piece tragique pour nous emouvoir, les personnages secondaires rendent la pieces plus legere pour nous faire rires : ce sont des personnages tres caricaturaux comparés aux autres et qui mettent du coup un peu de gaieté dans l'histoire.
Par consequent, je recommande evidemment ce livre a ceux qui aime les pieces de theatres.
Remarque sur ce commentaire 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique