Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Le bal des papillons Poche – 4 novembre 2009

A la recherche d'une idée cadeau ? Découvrez notre boutique idées cadeaux livres, organisée par tendances et catégories. Une large sélection pour tous les goûts !

4.4 étoiles sur 5 5 commentaires client

Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche
EUR 9,44

Livre de poche, nouveautés poche Livre de poche, nouveautés poche

click to open popover

Offres spéciales et liens associés

  • Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iPhone, iPad, Android ou Windows Phone ou découvrez la nouvelle application Amazon pour Tablette Android !

  • Outlet Anciennes collections, fin de séries, articles commandés en trop grande quantité, … découvrez notre sélection de produits à petits prix Profitez-en !

  • Tout à moins de 5 euros ! Découvrez notre sélection de produits à petits prix... Profitez-en !

  • Publiez votre livre sur Kindle Direct Publishing en format papier ou numérique : C'est simple et gratuit et vous pourrez toucher des millions de lecteurs. En savoir plus ici .
  • Plus de 10 000 ebooks indés à moins de 3 euros à télécharger en moins de 60 secondes .

  • Découvrez notre boutique Le livre de Poche sur Amazon.fr !


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Description du produit

Extrait

Quand le bonheur en fait trop, je me sens menacé. À Cannes, le vent ronge les cyprès et moi je cavale. Sans cesse je vais, je viens, j'espère. Je suis devenu pressé. Pas question d'être en retard quand on est au hit-parade. Sur ma peau, le soleil m'accompagne. Le soleil c'est quelqu'un.
Ce matin, au café de la Gare, j'ai entendu ma voix gueuler dans le juke-box. Ma voix. Même le mécanicien de la rue de l'Ombre monte à fond son transistor pour siffler Capri c'est fini. Ils sifflotent tous ma chanson. Je traîne dans toutes les mains, sur toutes les lèvres, je suis à tout le monde et j'aime ça. Dommage qu'on ne puisse pas serrer le succès dans ses bras. Il y a quelque chose de moi dans cet été-là.
Je traverse la Croisette poudrée de sable, étincelante sous les jets d'arrosage. L'air de la Côte d'Azur écarte mes poumons, je cours en tongs le long des plages un oeil sur les vagues. Parfois la Méditerranée m'inonde de sa mélancolie, la mer et la mélancolie c'est pareil, mais, maintenant, l'entrain balaie les choses mortes, et mon ombre recommence à courir dans l'été blanc brûlant.
Ici je ne suis plus seul. Quelqu'un s'occupe de moi, quelqu'un qui m'encourage, qui m'attend. Louis Nucera, grand Niçois à l'oeil noir et aux épaules carrées, est l'attaché de presse de ma maison de disques Philips. C'est un homme de lettres aussi, homme de lettres ça vaut plus que général. Suzanne, sa femme, douce et brune comme lui, me sourit. Tous les deux s'aiment à la folie. Le bonheur est naturel près de ceux qui s'aiment. Quand il faut poser pour un photographe, ils me rassurent. Et si un journaliste devient insistant, Suzanne répond pour moi.
C'est pratique.
C'est l'été.
C'est mon tour.
Mon coeur ne se repose plus.
Pas simple d'enlacer par les hanches deux blondes en bikini au bord de la piscine du Carlton. Et puis la pudeur se dénoue sous les flashs. À force de faire semblant, cette vie-là devient vraie. Prendre une pose, c'est rien. Ma vérité n'est pas au bord des piscines, ma vérité c'est chanter. Parfois, comme un coup de vent, l'angoisse se pointe, mais non, elle passe, le ciel revient, si bleu, si fort, avec Louis, Suzanne et le mécanicien de la rue de l'Ombre qui monte son transistor à fond... Mes tongs claquent dans l'été 65. Clic-clac, nouvelle photo, me voilà riche au volant d'une MG de location. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Présentation de l'éditeur

Avoir dix-neuf ans et être au sommet du hit-parade. Hurler " Capri, c'est fini " dans la frénésie des sixties. Et, un soir de tournée, à Verdun, pour un scoop de journaliste, retrouver sa mère sous l'objectif des photographes. Douloureuses retrouvailles, rue Nollet, dans le huis clos d'un meublé : Blanche a du vague à l'âme, et, sous l'évier, les bouteilles de vin s'entassent. Hervé choisit la fuite. Du Péloponnèse à Mexico, du palais de la Shabanou à l'Espagne franquiste... Le succès n'est plus au rendez-vous. Sa mère perd la raison. Dégâts, procès, ruines. D'une plume vive, Hervé Vilard évoque ici ses années de succès, égratignant au passage certaines idoles, mais aussi ses échecs et ses déceptions, avec pudeur et dignité. Un récit émouvant.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles
Partagez votre opinion avec les autres clients
Voir les 5 commentaires client

Meilleurs commentaires des clients

le 5 mai 2013
Format: Broché|Achat vérifié
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 mai 2013
Format: Poche|Achat vérifié
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 juillet 2013
Format: Poche|Achat vérifié
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 novembre 2015
Format: Broché|Achat vérifié
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 septembre 2015
Format: Broché
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Vous voulez voir plus de commentaires sur cet article ?

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?