• Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
La bobine d'Alfred a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par RecycLivre
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Merci, votre achat aide à financer des programmes de lutte contre l'illettrisme à travers le monde. Expédition depuis la France.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

La bobine d'Alfred Broché – 24 octobre 2013

4.0 étoiles sur 5 1 commentaire client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 14,00
EUR 7,00 EUR 2,62
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • La bobine d'Alfred
  • +
  • Cupidon Power
Prix total: EUR 23,00
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

Tout n'a pas été inventé dans cette histoire... Alfred Hitchcock a longtemps rêvé de tourner Mary Rose d'après J.M. Barrie. Un scénario fut même écrit. Il avait découvert la pièce au théâtre, à Londres, alors qu'il avait une vingtaine d'années.
Quarante ans plus tard, il espérait toujours en faire un film.

1

Les Oiseaux

Un orage violent, inattendu, éclata en pleine mer dix minutes après notre départ. Une tempête musclée qui hissait notre bateau, le roulait, et le couchait, le relevait encore, des vagues solides qui donnaient l'impression de chevaucher une meute préhistorique brusquement réveillée.
Ma femme resserra le capuchon de son ciré, m'agrippa les doigts. Cameron, le pêcheur, nous fit un signe derrière son gouvernail.
- L'île arrive ! cria-t-il à travers la bourrasque et les cris des oiseaux.
Cela nous fit sourire. Mais après un coup d'oeil à l'ouest, je dus l'admettre : l'île arrivait. Nue, noircie, lunaire, brisée par les crans de son château en ruines, elle flottait vers nous sous les éclairs, telle une baleine morose.
Notre caboteur manoeuvra jusqu'à une petite baie ténébreuse. Là, les vagues s'émiettaient en roulis à peine turbulents.
- Bienvenue dans l'île qui aime être visitée, clama Cameron. Et il nous aida, ma femme et moi, à sauter sur les planches verdies d'une brève jetée.
À terre il pleuvait aussi, mais avec moins de brutalité. Au creux du port, les cheminées du petit village poussaient leurs longs fantômes de fumée vers les collines, avec cette odeur de tourbe qui hante, en hiver, tout le pays d'Écosse.
- Chez nous, naturellement, il pleut, grommela Cameron avant un dernier salut, un peu bourru, depuis le pont.
Son bateau vira en un double cercle d'écume et de goélands blancs, englouti bientôt par la pluie et le vent.
Une enseigne en fer tressautait sous les trombes avec des cliquetis de mâchoires : Tavern of Jamaica, lisait-on.
- Là ! On se réchauffera, dit ma femme. Et on nous renseignera.
L'endroit était ouvert. Un grand feu brûlait face à une rangée de gros fauteuils et, en effet, lorsque je demandai à la serveuse où se trouvait Ambrose Chapel Lane, elle pointa le menton vers les vitres arrière, détrempées, où l'on devinait un troupeau de collines.

Présentation de l'éditeur

Harry Bonnet, 16 ans, fils d'un cuistot montmartrois, est fou de cinéma.
Comment s'est-il retrouvé à Hollywood ? C'est simple. Il lui aura suffi d'une gifle, d'une caille rôtie et d'une assiette de pommes de terre pour traverser l'Atlantique et atterrir sur la colline mythique.
L'Amérique ! Des stars à tous les coins de rue !
Une nuit, il suit son père à la cantine, s'introduit en catimini sur le plateau n° 17, remplace au pied levé un second rôle souffrant et... tombe nez à nez avec Alfred Hitchcock.
Le metteur en scène le plus célèbre du monde commence le tournage dont il rêve depuis quarante ans : l'adaptation d'une pièce de J. M. Barrie, l'auteur de Peter Pan.
C'est un secret absolu. Le film porte un faux titre et Hitchcock lui-même a pris un nom de code.
Mais pourquoi diable Harry a-t-il voulu voir les premières minutes du film fantôme ?
Pourquoi a-t-il désobéi au maître du suspense ?

Malika Ferdjoukh est née en 1957 à Bougie en Algérie. Ce qui explique le "h" final à son nom (quand on l'oublie, elle a horreur de ça !), et sa collection de chandelles. Elle vit à Paris depuis sa petite enfance. Elle a séché quelques films à la Cinémathèque pour suivre des cours à la Sorbonne. On peut dire qu'elle est incollable sur le cinéma américain, ses dialogues fameux et ses distributions pléthoriques, du western au polar noir, mais son genre adoré reste la comédie musicale dont elle est capable de chanter à tue-tête les airs les plus improbables. Elle écrit des séries pour la télévision. Elle a publié plusieurs romans pour la jeunesse. "La grande affaire des histoires de Malika Ferdjoukh, ce qui en fait battre le coeur, c'est l'amour... Dans l'opposition entre le monde familier, où mille événements peuvent se passer mais où tout semble dans l'ordre naturel des choses et l'extérieur, mystérieux, obscur, elle joue, tout à la fois, à nous faire peur et à nous rassurer." Office en Poitou-Charentes, Rencontres, avril 1997.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5
5 étoiles
0
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché
“La bobine d'Alfred” est un roman doux et tendrement nostalgique, qui rend un bel hommage au cinéma de l'âge d'or hollywoodien et au grand Alfred Hitchcock.

L'histoire : Harry Bonnet a tout juste 16 ans lorsqu'il traverse l'Atlantique, avec son père, pour vivre son aventure américaine. À lui les films à toute heure du jour et de la nuit, les rencontres de starlette sur la plage, le permis de conduire, les crèmes glacées au parfum improbable...

Ce qui l'attend sera encore plus époustouflant : assister au tournage (secret) du dernier Hitchcock, Mary Rose, d'après la pièce de J.M. Barrie. Le garçon est aussitôt ébloui, par l'actrice Veronica West, par l'ambiance sur le plateau, électrique, pesante mais fascinante, par le mystère environnant.

D'ailleurs, n'en pouvant plus de lambiner dans son coin, il n'hésitera pas à commettre un petit délit pour assouvir sa passion dévorante.

Et nous voici plongés au coeur d'une histoire invraisemblable, mais palpitante, qui séduit et envoûte littéralement, même si force est de reconnaître que tout le charme du livre réside dans son atmosphère ! C'est délicieusement désuet, poudré d'un voile infime (mais pas ringard), absolument élégant, irréel et fabuleux. Un pur régal.

Je sèche pour vous dire à quel point cette lecture a su me transporter, me faire sourire, m'enchanter (et pourtant, je l'avoue, ce n'est pas mon roman préféré non plus).
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?