3 d'occasion à partir de EUR 6,50
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Le bonheur, quel intérêt ? Broché – 26 novembre 2008


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
EUR 6,50

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés

  • Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iOS et Android et facilitez vos achats sur smartphones et tablettes ! Découvrez les avantages de l'application Amazon.

  • Outlet Anciennes collections, fin de séries, articles commandés en trop grande quantité, … découvrez notre sélection de produits à petits prix Profitez-en !

  • Tout à moins de 5 euros ! Découvrez notre sélection de produits à petits prix... Profitez-en !

  • Publiez votre livre sur Kindle Direct Publishing en format papier ou numérique : C'est simple et gratuit et vous pourrez toucher des millions de lecteurs. En savoir plus ici .
  • Plus de 10 000 ebooks indés à moins de 3 euros à télécharger en moins de 60 secondes .


Description du produit

Extrait

LE BONHEUR EST-IL LE BUT DE L'EXISTENCE ?
Jacques RICOT

I. POSITION DE LA QUESTION

Les Anciens ne mettaient pas en doute la pertinence de l'affirmation suivant laquelle le bonheur est le but de l'existence. La formule est partout dans les textes grecs et latins et on ne compte plus les multiples ouvrages sur la vie heureuse, perdus ou conservés, écrits par les auteurs de l'Antiquité. Les Modernes ne sont pas en reste, quoique souvent plus circonspects sur les fins de l'existence. La question, on le pressent, si question il y a, porte sur les moyens de parvenir au bonheur et surtout sur une appréhension correcte de ce qu'est le bonheur. Sénèque résume le sentiment général dès l'ouverture du traité De Vita beata, qu'il consacre à la vie heureuse et que Descartes avait commenté à l'intention de la Princesse palatine Elisabeth : «Vivre heureux, mon frère Gallion, tout le monde le désire ; mais pour voir parfaitement en quoi consiste ce qui rend la vie heureuse, personne n'y voit clair. [...]. Il faut donc étudier en quoi consiste l'objet de nos aspirations [...].»
«N'est-il pas vrai que nous autres hommes, nous désirons tous être heureux ?» assure Platon, et à la question de savoir quel est le souverain bien, Aristote répond sans hésiter : «Sur son nom, en tout cas, la plupart des hommes sont pratiquement d'accord : c'est le bonheur, au dire de la foule aussi bien que des gens cultivés ; tous assimilent le fait de bien vivre et de réussir au fait d'être heureux.» Inutile de multiplier les citations : la question de savoir si le bonheur est le but de l'existence semble résolue avant même d'avoir été posée. Nos contemporains, au demeurant, ne se jettent-ils pas avidement sur les ouvrages qui proposent les recettes du bonheur ? Dans le meilleur des cas, ces conseils puisent leur inspiration dans le trésor des sagesses ou de la philosophie mais, le plus souvent, ils se réduisent à des platitudes psychologiques à l'intention de personnes que l'injonction contemporaine du devoir d'être heureux a fragilisées...

Présentation de l'éditeur

Le bonheur est-il le but de l'existence ?
par Jacques RICOT

Bonheur et communauté
par Jean-Marie FREY

Bonheur et sagesses orientales
par Roland DEPIERRE

Doit-on vraiment t rechercher le bonheur ?
par Joël GAUBERT

«S'il y a encore une certitude en nos temps d'incertitudes, c'est bien que tous les hommes désirent être heureux et doivent consacrer toute leur énergie à le devenir. En témoignent le souci de chacun de donner ainsi sens à sa propre vie, mais aussi l'industrie culturelle de masse dont les produits prétendent y pourvoir. Cependant, est-il vraiment possible, et même souhaitable voire obligatoire, de chercher (mais aussi de trouver) un objet dont il est particulièrement difficile de se faire une idée précise ?
Le bonheur, quel intérêt ? Celui-ci réside-t-il dans l'utilité, le plaisir, la vertu ? On voit qu'à l'intérêt théorique de penser l'essence du bonheur s'articule l'intérêt pratique de déterminer le genre de vie qu'il faut choisir pour tâcher de devenir effectivement heureux. Mais ne faut-il pas, aussi et surtout, se demander si le bonheur constitue bien le but suprême de l'existence humaine, notamment face à l'insatisfaction généralisée et même au ressentiment exacerbé qu'engendre sa quête effrénée ? N'y aurait-il pas un réel malaise dans notre civilisation du bonheur ?»

Jacques Ricot, professeur honoraire agrégé de philosophie, est chargé de cours de bioéthique au département de philosophie de l'Université de Nantes.

Roland Depierre, professeur honoraire de philosophie à l'IUFM des Pays de la Loire, est chargé de cours de civilisation chinoise à l'Université de Nantes.

Jean-Marie Frey, professeur agrégé de philosophie en classes préparatoires au Lycée Chevrollier, est chargé de cours à la Faculté de Pharmacie d'Angers.

Joël Gaubert est professeur agrégé de philosophie en classe préparatoire littéraire (Khâgne) au Lycée Clemenceau de Nantes.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



À l'occasion de la journée mondiale du livre :
Audible vous offre Le Portrait de Dorian Gray en livre audio Cliquez ici

Détails sur le produit


Commentaires client

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
Partagez votre opinion avec les autres clients

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?