Acheter d'occasion
EUR 18,98
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par RecycLivre
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Merci, votre achat aide à financer des programmes de lutte contre l'illettrisme à travers le monde. Expédition depuis la France.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

La bonne cuisine des fées : Les bonnes recettes du Petit Peuple des fées, des sirènes, des elfes et des ogres Album – 18 octobre 2007

5.0 étoiles sur 5 1 commentaire client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Album
"Veuillez réessayer"
EUR 18,98

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Extrait

Mise en bouche : la magie de la cuisine

L'idée d'associer l'univers de la Féerie et celui de la gastronomie n'est étrange qu'en apparence. En réalité, faire la cuisine est un acte qui relève de la pure magie, et la marmite du cordon-bleu découle directement du chaudron de la sorcière. Le contrôle du feu, l'entretien du foyer, la maîtrise du cru et du cuit, la métamorphose de denrées brutes - légumes sortis de terre, fruits tombés de l'arbre, animaux morts - en plats alléchants et appétissants, tout cela témoigne de l'origine magique et chamanique de la cuisine. L'art d'accommoder les plats et de transmuter la chair en chère n'est-il pas l'aboutissement d'un véritable processus alchimique ? Le cuisinier est un magicien, un sorcier qui aurait troqué ses cornues et sa baguette contre des casseroles et une cuiller en bois. Jusqu'à sa grande toque blanche qui n'est pas sans rappeler le chapeau pointu de l'enchanteur. S'il vivait de nos jours, Merlin serait étoilé au Guide Michelin. Et les convives ne manqueraient pas autour de la Table ronde.
De ce rapprochement inattendu et pourtant évident entre cuisine et magie est née l'idée du présent livre, fruit de la féconde rencontre entre un gastronome et un chercheur en Féerie. Revisiter l'art culinaire à la lumière des grands archétypes imaginaires qui peuplent le monde féerique. Renouer avec les origines surnaturelles de la cuisine. Inventer de nouvelles façons de se restaurer, en ajoutant une dimension poétique et magique, à la fois surnaturelle et naturelle, à la nécessité de se nourrir.
Surnaturelle, car nous sommes allés chercher nos chefs et nos cuistots parmi les créatures des contes de fées.
Naturelle, car la cuisine que nous présentons ici s'inscrit dans un esprit de profond respect des rythmes de la nature et des saisons. Nous pensons - et ce ne sont pas les fées qui nous démentiront - qu'il vaut mieux manger des fraises en été qu'en plein hiver, et du potiron à l'automne plutôt qu'au printemps. C'est pourquoi ce petit précis de cuisine magique est articulé autour des quatre saisons de l'année, chacune associée à un type de créature merveilleuse en accord avec elle. La cuisine du printemps a ainsi été confiée aux fées, ces gracieuses demoiselles aux silhouettes fines et aux contours éthérés. Il s'agit bien sûr d'une cuisine légère, à base de fruits et de légumes, de salades, de soupes, de laitages. Pas de viande, très peu d'alcool - à peine un peu de vin de fleur. Une cuisine permet­tant de surveiller sa ligne et d'éliminer les toxines après les excès de l'hiver, ce qui ne signifie pas privation pour autant. Car si les fées déjeunent léger, elles n'en oublient pas le plaisir de manger, ainsi qu'on le verra.
La cuisine de l'été est sous la responsabilité des sirènes, ces femmes-poissons qui bordent les rivages. Elles nous proposent une cuisine de la mer, associée aux vacances ! et aux plaisirs de la plage. Du poisson, donc, mais aussi des crustacés et des coquillages, sans oublier bien sûr les fruits et légumes de saison. Et pour arroser tout cela, du vin blanc frais, du rosé glacé ou du Champagne frappé.
La cuisine de l'automne est prise en charge par les elfes, ces êtres de la forêt, chasseurs impénitents qui savent merveilleusement cuisiner le gibier à poil ou à plume, mais aussi les volailles, les champignons et tous les fruits et légumes d'automne. Ils apprécient aussi la bière, qu'ils dégustent bien fraîche ou qu'ils utilisent dans leurs recettes, ainsi que le cidre. Une cuisine consistante, donc, bien en accord avec les longues soirées qui retiennent les convives plus longtemps autour du foyer. La cuisine de l'hiver, enfin, est l'apanage des ogres, ces gros mangeurs de viande, de charcuterie et de conserves en tout genre. (...)

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Album
On s'émerveille à chaque page, on suit le fil des saisons devant ses fourneaux.
Des recettes simples, authentiques et pleines de saveurs.
Une mise en page réellement féérique.
Un très beau cadeau à offrir.La bonne cuisine des fées : Les bonnes recettes du Petit Peuple des fées, des sirènes, des elfes et des ogres
Remarque sur ce commentaire 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?