• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Plus d'un million de clients satisfaits. Vendu par momox, professionnel de la vente en ligne d'articles culturels d'occasion. Prix compétitifs jusqu'à -80% du prix neuf.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

De bons voisins (Anglais) Broché – 31 décembre 2011

4.0 étoiles sur 5 15 commentaires client

Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 21,30
EUR 14,20 EUR 7,85
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Fête des Mères Fête des Mères


Boutique Babel
Retrouvez tous les titres dans notre boutique dédiée
click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Description du produit

Présentation de l'éditeur

New York, années soixante. A la fin d’une froide nuit de mars, la jeune Katrina Marino rentre chez elle après avoir fermé le bar où elle travaille. Garant sa voiture sur le parking en face de sa résidence, elle traverse la rue et s’approche de la porte de son appartement au rez-de-chaussée… quand un homme surgit de l’ombre et la poignarde. L’homme s’enfuit, mais il reviendra une heure plus tard, pour la violer et l’achever de plusieurs coups de couteaux. Mais que s’est-il passé pendant les soixante minutes où Kat est restée seule à agoniser dans la cour de sa résidence ? Malgré l’heure tardive, de nombreux témoins se sont penchés depuis leur fenêtre et ont vu la jeune femme et son agresseur. Pourquoi personne n’a appelé la police ? Quelles pensées occupaient ces hommes et ces femmes pour qu’aucun d’entre eux ne porte secours à leur voisine ? C’est à cette question que tente de répondre le roman de Ryan David Jahn, inspiré d’un fait divers réel, le meurtre de Kitty Genovese dans le Queens, en 1964, qui a lui-même servi de base au développement de la théorie du “bystander effect” en criminologie, en faisant alterner les témoins et le récit de leur nuit : Frank, un mécanicien, part à la recherche de la poussette que sa femme Erin croit avoir renversée plus tôt dans la soirée. Fausse alerte, il n’y avait qu’une poupée dans le landau… mais entre-temps Frank a croisé la route d’Alan, un flic corrompu qui compte profiter du fait que Frank soit noir pour lui faire porter la responsabilité d’un crime violent qu’il vient de commettre. Le jeune Patrick n’arrive pas à dormir, car au lever du jour il doit se présenter à un examen médical des forces armées. S’il est sélectionné, il partira se battre au Vietnam, abandonnant sa mère malade sur laquelle il veille depuis que son père les a quittés. Diane et Larry se déchirent pour la dernière fois. Leur amour a fait long feu, et au cours de la nuit Larry finit par avouer qu’il a une maîtresse. Diane décide de faire ses valises. Thomas a sorti le revolver de son grand-père et il s’apprête à se suicider… c’est alors qu’on frappe à sa porte : Christopher, un partenaire de bowling, aide Thomas à vaincre son isolement et à accepter son homosexualité. Peter, cadre médiocre, cherche à pimenter sa vie en se lançant dans l’échangisme. Il a convaincu sa femme Anne de tenter l’expérience avec un collègue de bureau et son épouse, mais l’aventure tourne à l’humiliation pour Peter, qui risque même de perdre Anne. Enfin, cette nuit-là, le hasard va mettre David, un jeune infirmier, en position de sauver la vie de Nathan Vacanti, l’enseignant qui a jadis abusé sexuellement de lui. Pour faire ce que le devoir exige, David devra surmonter son désir de vengeance….

Biographie de l'auteur

Ryan David Jahn écrit depuis l’âge de dix ans. De bons voisins, son premier roman, a remporté le prix du meilleur premier roman décerné chaque année par la Crime Writers Association. Il vit à Los Angeles. Il est déjà traduit ou en cours de traduction en allemand, néerlandais, espagnol, italien, japonais, chinois, islandais, danois et norvégien.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché
Ryan David Jahn s'inspire d'une affaire de moeurs macabre des années 1960 pour illustrer "l'effet témoin", mis en exergue par des psychologues pour constater la passivité humaine face à une situation mortifère.

En guise de premier roman, Ryan David Jahn construit une histoire captivante autour du meurtre d'une jeune femme en bas de son immeuble. Un meurtre qui n'a pas échappé au regard de quelques témoins et à leur relative indifférence... Il s'agit moins ici de dénoncer la couardise de l'homme face à une épreuve qui peut mettre en péril sa vie (l'intervention des uns et des autres n'aurait pas forcément entraîné un dénouement salvateur pour la victime) que de condamner l'ignorance, l'atermoiement et l'irresponsabilité de semblables incapables de prévenir les forces de police pour remédier à cette détresse.
Là où les mots "communauté" et "citoyenneté" sombrent dans le galvaudage émerge une histoire narrée sous la forme polyphonique où le contingent de témoins et quelques personnages extérieurs deviennent les sujets "d'actes de violences". Le titre original du roman,"Acts of violence", restitue avec bien plus fidélité que ne le laisse suggérer le titre français (réducteur) l'ampleur des abîmes existentiels qui relèguent la conscience collective derrière le primat de l'individualisme.
Lire la suite ›
1 commentaire 10 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Janoh75 le 13 février 2012
Format: Format Kindle
Une fois que vous aurez commence a lire ce roman vous ne le lacherez plus.
C,est palpitant,mais c'est aussi beaucoup plus qu'un thriller.
C'est la nature humaine mise a nu.
Remarque sur ce commentaire 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par FINET Franck TOP 500 COMMENTATEURS le 6 juillet 2015
Format: Format Kindle
Ryan David Jahn (1979- ) est un écrivain et scénariste américain.
"Acts of Violence" (2009), traduit en français sous le titre "De bons voisins" est édité en 2011 (Actes Sud)

L'affaire Kitty Genovese, assassinée dans l'indifférence de ses voisins, le 13 mars 1964, a inspiré ce roman de Ryan David Jahn.
Après ce fait divers qui secoua durablement l'Amérique, les psycho­logues mirent au jour le mécanisme de «l'effet Kitty Genovese». En cas d'urgence, plus il y a de témoins, moins ils prennent la décision d'intervenir. Kitty Genovese est morte de cette passivité ordinaire.

Kat Marino -serveuse de bar- rentre chez elle. Au pied de l'immeuble, elle est sauvagement agressée et lardée de coups de couteau. Surplombant la scène, de multiples fenêtres encore éclairées, des voisins qui entendent, croient voir quelque chose mais pensent que quelqu'un d'autre va appeler la police.
Comme dans "Fenêtre sur cour" (Film mythique d'Alfred Hitchcock), l'auteur nous fait partager des instantanées de vie de quelques-uns de ces voisins, empêtrés dans leurs minuscules vies, bien souvent à la dérive.
En fil rouge, les gémissements récurrents de la victime interviennent alors pour rappeler combien la lâcheté peut être meurtrière.

Un premier roman salué par la critique mais qui m'a laissé sur ma faim. Un thème fort qui est principalement traité par l'omniprésence du sang. Il manque un zeste d'étude psychologique.
Un roman néanmoins agréable à lire et qui nous interpelle directement.
Qu'aurions nous fait ?
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Histoire dure qui compile toute la mediocrite et la lachete humaine! On devore le livre, a lire absolument? En esperant ne reconnaitre personne a travers cette galerie de portraits
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Ce roman noir est le premier livre publié de Ryan David Jahn et s'inspire d'un fait divers macabre des années 1960, pour illustrer "l'effet témoin" ou la passivité d'un groupe témoin d'une agression.

Il y a des moments où, au cours de la lecture, nous avons peine à croire qu'aucun habitant des appartements donnant sur la cour où la jeune femme est agressée à deux reprises dans un intervalle de deux heures ne prenne son téléphone pour prévenir les secours ou la police...
Mais le nœud de l'intrigue et la tension du récit se situent ailleurs. Il s'agit davantage d'une enquête sur l'hypocrisie et l'indifférence sociale, les travers et les tensions de la moralité de la société américaine (guerre du Vietnam, racisme envers la population noire, homosexualité...). La construction du livre, qui nous fait passer d'un appartement à un autre, permet aussi idéalement la mise en lumière des questionnements personnels voire existentiels de leurs habitants.

Un roman original, bien construit.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique