• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Les cendres froides a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Comme neuf | Détails
Vendu par AIKETAB
État: D'occasion: Comme neuf
Commentaire: Avec cadeau offert. Envoi rapide et soigné
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 4 images

Les cendres froides Broché – 5 mai 2011

4.5 étoiles sur 5 51 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché, 5 mai 2011
EUR 20,18
EUR 12,00 EUR 3,80
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Livres scolaires, manuels scolaires Livres scolaires, manuels scolaires

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Extrait

Extrait du prologue

Soulanges, Marne, 1999.

Plus tard, Erika Fabre raconterait aux enquêteurs qu'elle avait immédiatement senti que quelque chose clochait.
Dès qu'elle eut engagé sa voiture dans l'allée, elle remarqua que la «demoiselle» ne l'attendait pas sur la terrasse de la maison, assise comme tous les vendredis à cette heure sur son indestructible fauteuil en rotin terni par le soleil et la pluie. Tout le monde l'appelait «la demoiselle», sans même y penser, mais ce surnom avait quelque chose de saugrenu, car même ceux qui la connaissaient depuis plus de vingt ans l'avaient toujours trouvée vieille. Les enfants en particulier, pour qui le mot n'évoquait pas la vieille fille qu'elle était, se demandaient par quel miracle on pouvait qualifier ainsi une femme de 80 ans.
Son vrai nom était Nicole Brachet. À vol d'oiseau, Erika Fabre habitait à moins de trois kilomètres de sa ferme. On disait «la ferme», mais il s'agissait simplement d'une maison qui avait été construite après la guerre sur un ancien corps de ferme délabré. Un bâtiment en L, une cour ombragée et délimitée par quelques arbres, un hangar en désordre jouxtant la bâtisse principale... Malgré les travers patents de la vieille femme - une tendance prononcée à rabâcher et des manières un peu revêches -, Erika s'était prise d'une vive amitié pour elle, car elle avait compris que derrière sa carapace austère se cachait beaucoup d'intelligence et d'humanité.
Aussitôt après sa thèse, son mari avait décidé de s'installer comme vétérinaire rural au sein d'un cabinet d'associés. Le jeune couple était venu habiter près de Soulanges deux ans auparavant. Depuis, Erika n'avait pas vraiment cherché de travail, et elle ne s'y sentait guère poussée par son mari, dans la mesure où ils voulaient fonder au plus vite une famille et que lui-même gagnait bien sa vie. Mais la grossesse se faisait attendre et si la jeune femme n'avait que faire d'un salaire supplémentaire, elle avait besoin de se créer une vie sociale, de nouer des amitiés et des relations avec les gens des villages environnants. De son côté, Nicole Brachet vivait un peu en recluse et, malgré la différence de générations, ces deux solitudes avaient fini par se trouver.
Chaque vendredi, à 9 h 30 précises, Erika venait la chercher en voiture et elles allaient faire leurs courses dans l'hypermarché le plus proche, sur la route de Châlons, où elles s'étaient pour la première fois rencontrées. Lorsqu'il arrivait qu'elle ait simplement quelques minutes de retard, elle subissait des reproches plutôt virulents de la part de Nicole, mais elle n'y prêtait guère attention, comme s'ils venaient d'une grand-mère dont on n'écoute plus les laïus que d'une oreille distraite.
Erika gara sa Peugeot le long de la terrasse. Elle jeta un coup d'oeil à sa montre : 9 h 33. C'était bien la première fois que la demoiselle n'était pas pile à l'heure devant la maison, soigneusement emmantelée et inusables cabas en toile fermement tenus dans chaque main.

Présentation de l'éditeur

Le drame, quand on commence à creuser le passé, c est qu il faut aller jusqu au bout.

1999. À la mort de sont grand-père, Aurélien Cochet découvre que celui-ci aurait travaillé durant la guerre dans un lebensborn, une maternité nazie accueillant des jeunes femmes enceintes de membres de la SS. Au même moment, dans un petit village de la Marne, une octogénaire sans histoire est retrouvée assassinée à la suite d un cambriolage. Les gendarmes soupçonnent très vite une mise en scène,  mais ils sont loin de se douter que cette retraité est la victime indirecte, plus de cinquante ans après la fin de la guerre, de l entreprise eugéniste nazie. Aidé par une jeune universitaire, Aurélien Cochet va tenter de lever le voile sur le passé de sa propre famille. Cambriolage, menaces, agression... Rien ne l empêchera de plonger au c ur d un des programmes les plus mystérieux et les plus terrifiants du IIIe Reich. Quitte à mettre ceux qu il aime en danger...

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché
Deuxième livre de Valentin MUSSO, « Les cendres froides » nous laissent un goût amer, tant à l'histoire qu'à la véracité des faits, l'histoire est située en 1999 dans un petit village dans la Marne, puis en 1940 à Paris deux époques, deux lieus différents, deux personnes qui décèdent à quatre jours d'écart, l'une est le grand-père d'Aurélien qui apprend à la mort de celui-ci qu'il n'est pas celui qui croit être... l'autre est une femme octogénaire qui est assassinée et qui a fait partie d'un « Lebensborn » pendant la guerre, d'ailleurs, les gendarmes sont loin de se douter de ce qui va suivre mais les deux morts ont un lien....
Pour la petite histoire, les « Lebensborn » ont été crée en 1935 par Heinrich Himmler, elles font partie d'une association de l'Allemagne nationale-socialiste dirigée par l'Etat et gérée par la SS dont le but était d'augmenter le taux de naissance d'enfants « aryens » en permettant à des filles-mères d'accoucher dans la clandestinité et dès la naissance de leurs bébés ils étaient confiés à la SS qui se chargeait de l'adoption.
En France, il a existé qu'un seul « Lebensborn » dans l'Oise. En Allemagne il y en eu une dizaine, en Autriche, deux et en Pologne un pendant les années 1936 à 1940.
L'auteur traite bien le sujet des « Lebensborn » mais son livre reste avant tout une oeuvre de fiction, il nous en fait part à la fin du livre.
Lire la suite ›
5 commentaires 31 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Le 1er roman de Valentin Musso m'avait un peu laissé sur ma faim ... surtout la FIN!

C'est donc sans grande conviction que je me suis décidée pour "Les Cendres Froides"
Dès les premières pages la magie opère (idem pour son 1er roman):
- Fluidité de l'écriture (tout en utilisant un langage soutenu)
- Vrai don de narration
- Les personnages tout en simplicité, mais pour autant avec des personnalités charismatiques.
- Petites clefs "distillées" tout au long du roman...

Pour moi qui suis une fan d'histoire (avec un grand H) le fait que l'énigme du roman trouve ses racines dans le passé m'a emballé.
Les allés-retour dans le passé renforce l'intrigue et font travailler l'imagination du lecteur.

MAIS là ou réside la vrai différence, c'est dans la manière d'emmener la chute. Bien que je trouve (qu'ici aussi) la chute aurai pu être plus "spectaculaire"
Ici plusieurs petites révélations qui nous portent jusqu'à la révélation finale!
L'auteur se rapproche tout en gardant son style, des meilleurs écrivains de polard US.

Vivement son prochain roman pour lui attribuer 5 étoiles
Remarque sur ce commentaire 14 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par lauraline79 TOP 500 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 18 mars 2012
Format: Broché
Très très bon roman que nous livre là, Valentin Musso.

De l''action, de l''émotion, des secrets, la grande Histoire qui est l''invitée permanente mais pas pesante de l''histoire, des personnages auxquels on s''attache immédiatement. Et un dénouement qui m''a ébahie !

Et puis la langue, soutenue mais néanmoins fluide, parsemée de quelques beaux mots qui pointent, discrètement, l''érudition de l''auteur.

Un vrai bonheur de lecture, qui va me conduire très vite chez le libraire pour acheter le premier roman de ce jeune auteur talentueux.
Remarque sur ce commentaire 10 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Format Kindle Achat vérifié
C'est le premier livre de Valentin Musso que je lis... et c'est un livre qui m'a littéralement pris aux tripes!
C'est un livre qui va beaucoup plus loin qu'une simple histoire fictive.
C'est un livre qui nous relate l'histoire, celle qu'ont vécu nos aïeux mais aussi celle que beaucoup de personnes ignorent, personnes dont je faisais partie!
Avant la lecture de ce roman, puisque c'est aussi un roman, j'ignorais totalement l'existence de ces Lebensborn... Je connaissais l'obsession d'Hitler pour obtenir une race "pure", la race aryenne, mais j'ignorais qu'il avait monté un projet de maternité, sous l'égide d'Himmler et entre autres horreurs, pour arriver à ses fins! Si les camps de concentrations visaient à exterminer les races dites impures, ce programme Lebensborn, un des plus secrets et terrifiants des projets nazis, visait à "produire" des enfants blonds aux yeux bleus. L'horreur est allée jusqu'à enlever des français "germanisables" puisque correspondant en tout point à la race aryenne voulue par l'ignoble "Führer".
Et bien çà y est je m'égare et me voilà "hors sujet", comme disaient mes profs!
Ce livre est passionnant, et vous l'avez compris il m'a passionnée!
Suivre deux époques, 1999 et 1940, est un passage obligé pour mieux comprendre le secret de cette famille, pour suivre l'enquête des policiers et pour suivre la quête de notre narrateur. L'auteur est très bien documenté et nous livre là un récit qui s'apparente plus à un témoignage qu'à un simple roman.
Lire la suite ›
10 commentaires 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?